Dance of Thieves, Tome 1

Genre : Fantasy, Young-adult

Éditeur : La Martinière

Résumé :

dance-of-thieves-984224

Ancienne gamine des rues, Kazi a été prise sous l’aile de la reine de Venda. Devenue Rahtan, soldat d’élite de la couronne, la voici en mission dans la province d’Hell Mouth, à Tor’s Watch, afin d’appréhender l’assassin du frère de sa protectrice.

Faite prisonnière par une bande de trafiquants d’esclaves, Kazi se retrouve enchaînée à Jase Ballenger, héritier des Ballenger, une très ancienne lignée de hors la loi qui revendique le pouvoir sur la région contre l’autorité de la reine. Parvenus à s’enfuir en plein désert, les deux aventuriers vont pourtant devoir unir leurs forces et apprendre à se connaître en dépit de leurs secrets, à s’apprécier malgré leurs objectifs qui les opposent.

De retour en ville, cependant, leurs allégeances respectives se rappellent à eux et chacun doit reprendre son rôle. Commence alors un jeu d’intrigues, de duperies et de trahisons qui, finalement, ne fera que les rapprocher. Au risque de tout perdre…

Mon ressenti :

Dance of thieves est un roman fantasy qui pourrait rappeler Shadowscent (ici) du fait de la forte inspiration orientale qu’on retrouve dans ces deux livres.

Il est possible de dire que ce roman se scinde en trois parties : la première met en avant Kazi et ses amis de la garde d’élite de la reine de Venda, les Rahtan. Ils se dirigent vers le Guet de Tor avec une mission en tête mais dès lors que l’autre camp, les Ballenger auront été présentés brièvement, nous faisant comprendre que le Patrei est décédé et que l’un de ses fils prendra sa place, Jase, ils sont enlevés par des trafiquants de main-d’oeuvre. Ils vont devoir coopérer de longs jours, seuls et enchaînés dans la nature afin de retourner au Guet de Tor.

Jase souhaite retrouver les siens au plus vite car son absence permettrait à ses ennemis de faire main basse sur ses terres et Kazi ne peut laisser les autres sans nouvelles d’elle trop longtemps.

Cent cinquante kilomètres ? Pieds nus et enchaînés, sans armes ni provisions ? En compagnie d’une personne aussi fiable que la parole d’un marchant ?

Cette première partie m’a semblé la plus dense en terme de pages….200 pages plus tard, tout ce qui me venait à l’esprit pour parler de ce livre était « la romance ». Bien qu’il n’y avait pas de réelle animosité entre eux, cette longue marche n’a fait que les rapprocher, même s’ils se doutent que leurs objectifs divergent et qu’il y a un risque pour que leur relation devienne compliquée de retour parmi les autres, ils se laissent porter par leurs désirs.

L’autrice s’est servie de ces moments pour montrer le passé misérable et triste de Kazi, nous raconter l’histoire des Ballenger, comment leurs ancêtres sont venus s’installer sur ces terres et ont tant lutté afin de ne pas être exterminés jusqu’au dernier. Par ces racines il est expliqué la grande fierté et le côté arrogant des Ballenger qui se font un devoir de veiller sur leur royaume, même s’il n’est pas reconnu par les autres puissances.

La seconde partie du livre serait leur retour au Guet de Tor et toutes les péripéties créér par les coups de colère, les secrets, les mensonges, les trahisons et leurs désirs d’être ensemble qui s’entrechoquent régulièrement.

Je tiens tout de même à préciser que je n’ai pas levé les yeux au ciel ni grimacé au cours de ma lecture car Kazi et ses amis ont montré durant le récit, bien des fois, qu’ils n’étaient pas des gardes d’élites pour des prunes.

L’action m’a donc bien plût, et s’il y en avait eu plus, sûrement aurai-je encore plus apprécié l’histoire car avec du recul, ce premier tome parait assez simpliste dans sa construction. L’écriture est fluide et permet facilement l’immersion du lecteur, les contes et mythes liés à ces terres sont addictifs.

Lorsqu’elle leur désobéit, ils foudroyèrent Aris. Le chagrin de Breda fut tellement immense que des torrents de larmes tombèrent des cieux, dégringolant le long des montagne où son amant et elle s’étaient promenés autrefois, et formant des cascades qui existent encore à ce jour.

Et l’autrice a tout de même démontré une volonté de construire une relation plausible entre les deux et pas une histoire de »premier coup d’œil, coup de cœur ».

J’ai donc bien apprécié ma lecture, notamment la dernière partie où Kazi trouve le criminel recherché qui est coupable de crime de masse et où tout s’enchaîne afin de le ramener à la reine de Venda.

Le fait est que, la seule surprise qu’il y a eu dans l’historie est à la toute fin, signifiant bien qu’il y aura un tome 2 que je lirai, mais qui donne à ce tome 1 un aspect très introductif, assez calme et qui fait qu’à la fin on se dit « c’est bien mais…il manque un truc ! » Ce que je n’avais pas ressenti avec Shadowscent.

Toujours est-il que chaque personnage avait son rôle à jouer sans donner une sensation de figurant, et que leurs histoires à tous ont plus ou moins été développées, faisant que j’ai beaucoup apprécié Kazi qui, par son passé et ce qu’elle est devenue, ainsi que par son tempérament, ont en fait un personnage attachant.

Bien sûr, quelques mystères ont été semés ça et là, et j’espère que le tome 2 sera plus explosif que ce tome d’introduction !

Affinités :

C’est du young-adult accessible même pour les plus jeunes, même s’il y a certaines scènes d’exécution sans pitié. Dès lors que vous appréciez ce registre, les romances (car elle est dominante ici sans pour autant parasiter l’histoire et rendre la lecture déplaisante), et suivre les traces d’une héroïne bien construite, foncez !

Ma note : 15,5/20

Teaser :

Le tome 2 de Dance of thieves : Vow of thieves est prévu le 3 septembre 2020 chez les éditions La Martinière

15 réflexions sur « Dance of Thieves, Tome 1 »

  1. Découvert en livre audio en anglais, j’ai également apprécié cette lecture même si je partage ton impression d’un récit peut-être un peu simpliste dans sa construction. En français et dans sa forme traditionnelle, je ne suis pas certaine que j’aurais autant accroché…

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci de me faire me sentir moins seule sur cette impression. Je ne sais pas du tout ce que ça donne en audio anglais, mais je n’ai pas eu du mal à finir le livre en français, malgré la construction plutôt simple; c’est bien inscrit dans les codes young-adult je dirai. Tu comptes lire/écouter le tome 2 ?

      Aimé par 1 personne

  2. Merci beaucoup pour ta chronique ! 🙂
    J’ai vu beaucoup de retours mitigés, du coup ça m’avait un peu refroidi, mais avec ton avis, je pense le laisser dans ma wish-list 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Belle chronique ! Merci pour toute cette analyse détaillée ! Je vais aller lire ta chronique de Shadow… beug sur la fin du titre ! L’anglais pas mon truc XD

    Aimé par 1 personne

  4. J’avais vu un ressenti chez Audrey (light and smell). J’avoue que ce t1 me fait de l’oeil, que ce soit grâce à ton ressenti et au sien… Mais étant donné le prix de cette ME, je vais attendre des retours sur le t2 avant de me décider.^^

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends ta réticence par rapport au prix, mais comme j’ai bien aimé, c’est sur que je prendrai le tome 2 en septembre ✊
      J’ai deux romans à finir avant de pouvoir lire le tome 2 d’Iskari qui avait attisé ton attention, j’espère qu’il me plaira autant que le tome 1 !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.