Keleana, Tome 1 – l’assassineuse la plus redoutable du pays n’est pas si sanguinaire que ça

Genre : Fantasy, Young-adult

Editeur : La martinière jeunesse

Résumé :

Au royaume d’Adarlan, seule la secte des Assassins ose encore s’opposer au pouvoir du roi.

Keleana, la plus célèbre assassineuse du pays, a été condamnée aux travaux forcés.

Pour gagner sa liberté, elle doit combattre dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant quatre années.

Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir.

Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans la cité royale et la jeune fille, pour sauver sa peau, devra trouver des alliés à la cour même du roi.

Et jouer de toutes les armes dont elle dispose.

Son entraîneur, le capitaine Chaol, et le prince Dorian qui l’a prise sous son aile sont-ils dignes de confiance?

En tout cas ils ne sont pas insensibles à ses charmes…

Mon ressenti :

Après avoir tenté Un palais d’épines et de roses très adulé (ici) j’ai voulu essayer un autre titre de Sarah J. Maas qui était dans ma liste depuis longtemps mais que je n’avais pas commencé car l’éditeur faisait la girouette avec la suite.

Ils n’ont pas lésiné : la nouvelle couverture, je trouve, attire plus l’œil que la première.

Qu’en est-il de l’histoire ?

S’il est vrai que j’ai apprécié découvrir cet univers, je note que l’autrice semble avoir un faible :

-pour les Faes et pour les histoires d’oppression par une personne abus de pouvoir,

-pour le fait que cet oppresseur veuille tout conquérir

-pour le fait que cet oppresseur prive/réduit la magie des autres (ou en tout cas, fait miroiter la peine de mort au-dessus de ceux qui oseraient l’utiliser)

-et pour ce paradoxe : le briseur de liberté ne se gêne pas pour manier cette magie à son profit, afin de mieux soumettre ses « sujets » et les garder sous sa coupe.

Tous ces points m’ont rappelé les ingrédients qu’on retrouve dans un palais d’épines et de roses….

Il en va de même pour le triangle amoureux. Même si le tome 1 de Keleana semble marquer une rupture plus prononcée de cet élément, j’ai en tête précisément le moment où on se doute que Rhysand est le « destiné » de Frey au tome 1 d’ACOTAR (a court of thorns and roses).

J’ai fait fi au possible pour essayer de m’attacher à l’action, mais hélas, même si tout est bien ficelé et que les événements s’enchaînent bien, subjectivement, je n’ai pas plus accroché que ça.

Je n’ai pas non plus été particulièrement séduite par les personnages. Je m’attendais à lire une assassineuse sans pitié (pas forcément cruelle, mais clairement sans pitié) et pourtant, elle a de nombreuses parts de lumière. Et elle n’hésite pas à se mettre en danger pour autrui.

Même si la nuance est plaisante, et que j’ai apprécié sa langue bien pendue, aucun lien ne s’est créé et j’ai parfois trouvé Keleana immature (son âge est un bon justificatif donc c’est mineur).

Alors oui, je vois pourquoi majoritairement ce tome peut plaire, mais hormis les mises à mort au tournoi et les mystères disséminés dans l’histoire, pas grand chose me poussait à poursuivre.

Et peut-être est-ce le contexte (le fait qu’elle devait paraître faible aux entraînements et épreuves) mais on a surtout des récits des exploits de Keleana, ou encore sa propre fanfaronnade sur sa puissance et ses capacités, avec peu de démonstration concrète et non racontée de ses atouts redoutables.

Je pense lire le tome 2, mais comme pour Un palais d’épines et de roses, ce ne sera pas pour tout de suite.

Affinités :

Beaucoup l’ont aimé, donc si vous avez un goût pour les romans de fantasy construits de manière cohérente, que vous recherchez des histoires de royaumes avec des luttes de pouvoir, des manigances et des faes, que vous aimez le déroulé d’une histoire à pas lent et que vous n’avez rien contre les triangles amoureux (surtout qu’ici il est léger), cette histoire peut vous plaire.

Ma note : 14/20

12 réflexions sur « Keleana, Tome 1 – l’assassineuse la plus redoutable du pays n’est pas si sanguinaire que ça »

  1. Rien de rédhibitoire pour moi dans ton avis (ouf), mais je me serais volontiers passée du triangle amoureux même léger… Et je regrette que l’autrice semble être tombée dans cette tendance de certains auteurs à évoquer les capacités de leurs héros sans prendre le temps de les démontrer. A part ça, je pense que l’histoire devrait me plaire 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Le premier tome n’est pas le meilleur. Pour moi, c’est une série qui gagne en qualité au fil des tomes. Ainsi, je te conseille, si tu peux, d »essayer la suite… Je suis assez d’accord pour les ingrédients qui ressemblent beaucoup à Acotar.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.