Apocalypse Blues, Tome 3 : L’ère des révoltes

Genre : Young-adult, science-fiction

Editeur : Bragelonne

Résumé : apocalypse-blues-tome-3-l-ere-des-revoltes-1251664

Après le drame terrible qu’ils ont vécu, Matthew, Charly, Kiran et Camille peinent à se remettre et à garder le groupe uni. Leur errance se poursuit à travers les terres de ce monde dévasté, en quête d’un nouveau sens à donner à leur survie.

Découvrez la fin d’Apocalypse Blues, une trilogie d’aventures et d’anticipation bouleversante de rudesse et d’humanité, qui a toute sa place aux côtés de Sirius de Stéphane Servant et des romans de Patrick Ness. Imaginés par une toute jeune auteure au talent remarquable, les héros d’Apocalypse Blues marqueront les esprits pour longtemps.

Mon ressenti : 

J’avais vraiment adoré le tome 1 et  2 d’Apocalypse Blues, surtout ce dernier par rapport à la fin et le contenu riche.

J’avoue que les 300 premières pages de ce 3e opus, qui est aussi le dernier, n’ont pas réussi malheureusement, à m’emporter très vite.

C’était une lecture dont je comprenais le schéma, un nouveau road trip imposé par Camille dans le but de réunir sa famille bancale et morcelée, mais sa famille tout de même, celle qui a toujours pris soin d’elle.

Je vois l’auteure poser les bases des révoltes secouant un peu partout, surtout dans l’Est où les champs sont si gris et les citoyens si mal nourris. Je comprends la peur de ceux de l’Ouest où l’herbe est plus fraîche et le grain plus doré mais tout juste assez pour ceux qui y sont, et encore, si on extrapole le terme « assez ». Ayant eu un aperçu de ce que la faim intense engendrait, ou plutôt, à quel niveau d’instinct primitif elle ramenait les hommes, la crainte de tout perdre, et le désir de partir pour éviter d’être piétiner en perdant tout, pour aller dans un lieu où on ne sait pas si c’est mieux ou si l’enfer s’y rejoue, est totalement assimilé.

De nouveau on se pose la question qu’aurait-on fait, si une fois de plus, le minuscule « chez nous » qu’on a réussi à créer était encore menacé, quand cela prendrait-il fin ? Partir et aller ailleurs oui, mais après, la faim sera toujours là, qui dit qu’il ne faudra pas partir de nouveau ? Sans cesse et en boucle ?

De principe, je pense que les hommes ne sont pas majoritairement fait pour être des nomades. Avoir un lieu précis qu’on considère chez soi fait parti souvent du propre de l’homme et c’est en général pour lui que les guerres peuvent débuter, pour le protéger (je ne fais pas référence à l’esprit patriote mais cela peut l’y rejoindre).

Face à ces dilemmes, des fissures se créent, encore et encore dans cette fin du monde, prenant place dans les relations, comme celles qui se trouvent dans la terre que les héros foulent sans grand espoir pour demain mais ne pouvant se résoudre à juste appuyer sur la gâchette des armes qui leur mord la peau à chaque seconde. Matthew est le parfait portrait de cet état d’esprit. L’envie de tout cesser, mais le sens du devoir de ne pas abandonner ses responsabilités, sa gosse – Cam – qui pourtant ne cesse de creuser avec lui sa folie laissée par la mort de Toby.

L’humanité deux ans et demi plus tard après les catastrophes, après le départ de Tobias, n’a plus que les os, la peau elle-même se fait rare à force d’égratignures et brûlures causées par des grenades et bombes.

Les caractères de certains personnages ont évolué, pas forcément pour le meilleur et souvent pour le pire. Pas souvent très logique, guidé par l’émotion, n’attirant pas toujours ma compassion. Mais ça se comprend, qu’est ce qu’un esprit sain ferait toujours lors de l’Apocalypse ? Pas moyen qu’il le reste bien longtemps. La maladie, les pertes, la mort la faim, l’enrôlement à l’armée de force, c’est pas ce qui manque pour perdre la tête. Charly est le seul à être resté conforme à ce qui le définit. Mon faible pour l’afro-américain qui jure et dérouille plus vite que son ombre unijambiste est intacte.

La fin me parait précipité, et laisse de nombreuses questions sans réponses. En plus d’une certaine sensation de longueurs et de répétition, ce tome est donc celui qui me laisse le plus sur ma faim.

Ma note : 15/20

7 réflexions sur « Apocalypse Blues, Tome 3 : L’ère des révoltes »

  1. Dommage que tu n’aies pas autant apprécié ta lecture que précédemment. Je ne me suis pas allée aussi loin dans l’analyse, même en cours de lecture mais je peux comprendre ton ressenti.

    Aimé par 1 personne

  2. J’attendas ton avis avec impatience et suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule à avoir moins accroché avec ce t3 (le t2 étant le meilleur ❤ hein ?). On se demande effectivement ce que l'on aurait fait à la place des persos et on guette leurs choix (parfois discutables…). Je suis complètement d'accord sur la fin trop rapide et les longueurs, même si ça reste une bonne lecture…

    Aimé par 1 personne

    1. Oui ! Le 2 est le meilleur ❤️ c’est dommage que le tome 3 n’ait pas été l’apothéose
      Tu reçois les mails en décalage ? 🤔 Perce que du coup cet article était posté depuis le 4, et pareil pour un autre comme Shadowscent, quand tu as dit que tu avais hâte de lire mon retour alors qu’il était déjà posté je me suis dit demandé si WordPress ne fait pas des siennes

      Aimé par 1 personne

      1. J’espère que ton petit bout va mieux !
        Pouaah beaucoup à rattraper oui, courage, au moins je sais que c’est pas mon blog qui fait encore des siennes après mon absence 😂 (il y avait eu plusieurs bugs depuis mon retour donc j’ai tout envisagé lol)

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.