My hero academia, Tome 18

Genre : Shonen

Editeur : Ki-oon

Résumé : my-hero-academia-tome-18-1058607-264-432

Le combat continue entre Overhaul et Izuku. Ce dernier tente tant bien que mal de protéger la petite Eri accrochée à son dos, tandis qu’elle utilise son alter sur lui de façon incontrôlable.

Izuku a alors une idée pour contrer les effets du pouvoir d’Eri: il décide d’utiliser le One For All à 100%..

Mon ressenti : 

Waow….quel tome ! Quelle émotion ! Énorme baston, très grosses pertes, l’auteur ne fais plus dans la dentelle.

57421976_637632313355760_3454234173726785536_n.jpg

Enfin ça…c’est dans la première partie du tome, car bien que l’auteur impose un gros suspense avec un serviteur d’All for one en liberté nommé Gigantomachia, quelque chose me dis qu’on ne le verra pas de sitôt.

D’ailleurs, le reste du tome est centré sur les rattrapages de licences provisoires et c’est un immense gag ! Je n’ai fait que rire. L’auteur a dissipé tous les ténèbres du début du tome avec le reste. Le petit qui parlait en levant la tête me tuait trop.

Chose appréciable, il y a également eu des prises de conscience et des débuts d’améliorations de certaines relations. La bonne volonté y est…c’est déjà un immense pas.

Dis moi, ancien numéro un…C’est quoi, au juste, être le symbole de la paix ?

Et enfin, le tome se termine sur une note de légèreté avec la partie concernant Aoyama qui m’a mis les larmes aux yeux de rire ! Y’a vraiment rien qui va avec ce type. Je l’adore !

57503007_395288557868902_9153923317621587968_n

Ma note : 16/20

6 réflexions sur « My hero academia, Tome 18 »

      1. J’espère bien que le tome 19 sera léger, cet aspect de MHA me manquait après ce long arc sombre ! J’aime bien l’alternance entre les deux en fait, je sais que certains reprochent cette construction répétitive, mais moi ça me plait.
        Même si j’avoue, j’aimerai encore plus de vie quotidienne, histoire de faire un peu un truc à la Harry Potter, avec plus de cours que d’éléments sombres.

        Aimé par 1 personne

      2. Perso, je ne reproche pas cette construction narrative, mais je n’en raffole pas non plus, et pour le coup, je préfère action + infos que vie quotidienne, ça me donnerait trop la sensation de lire des tomes sans éléments majeurs. Par contre, par rapport à ta dernière phrase, il y a les romans de MHA si tu veux, supervisé par Kohei Horikoshi mais écrit par une autre car justement, il avait dit qu’il lui était impossible de montrer le quotidien des élèves, donc le roman s’en charge.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.