L’étoile de l’amour : un yaoi sur le manque d’affection

Genre : Yaoi

Titre VO: 落花流水のホシ

Titre traduit: Rakka Ryûsui no Hoshi

Editeur : Boy’s love IDP

Résumé :

Gôtarô, policier de 28 ans, est transféré dans un nouveau poste de police sur une île. Sa patronne lui donne aussitôt une mission : prendre soin du jeune Akihito, un habitant de l’île, dont le comportement l’inquiète.

Afin de mener au mieux sa mission, Gôtarô est logé chez Akihito; mais celui-ci n’a pas l’air disposé à accepter son aide. Son attitude méfiante intrigue Gôtarô, qui cherche à savoir ce qui se cache en dessous. Pourra-t-il aider Akihito à sortir de son isolement ?

Mon ressenti :

Voilà un yaoi avec une construction simple mais efficace et dont les dessins, sans être époustouflants, enrobent tout de même bien l’histoire en instaurant l’atmosphère adéquate.

L’étoile de l’amour de Suzumaru Minta, semble faire un jeu de mot entre le policier Gôtaro (l’étoile) et celui qui cherche une forme d’amour/affection (Akihito).

Jeu de mots à la fois par rapport au symbole de l’étoile qu’on trouve sur certains uniforme de police, et aussi par l’idée que Gôtaro va le guider et permettre à Akihito de sortir de son marasme émotionnel.

Ce yaoi montre en quelque sorte que même le comportement qui nous parait le plus incompréhensible et immoral (selon notre propre ligne de conduite) peut (cela n’est pas obligatoire) avoir une explication plus profonde.

Selon le tempérament du lecteur, il est possible qu’aucune attache ne se crée avec le personnage d’Akihito, d’être perplexe devant sa tentative désespérée de combler sa solitude et même de ressentir une absence de compassion pour lui.

Mais il est aussi possible pour certains de s’y retrouver, à quelques degrés près, ou d’imaginer combien la solitude devait le ronger pour le faire tant vouloir et même ressentir le besoin d’avoir de brèves étreintes avec des hommes qu’il ne connaît pas forcément.

Plus qu’un amour du sexe, il s’agissait d’actes désespérés d’obtenir de l’affection, un endroit chaud qui ferait se sentir en sécurité, pour oublier le temps d’un instant le froid laissé par ceux partis brutalement.

Gôtarô, fraîchement muté sur l’île, et déterminer à remplir à bien l’étrange mission confié par sa supérieure qui semble avoir du flair en tant que Cupidon, va être le remède à ses problèmes.

En somme, c’est plutôt doux, et cela se lit sans prise de tête, avec quelques passages d’humour, notamment à la rencontre de l’oncle, subjugué par le sang-froid de Gôtarô face à un cafard.

Affinités :

Si vous recherchez une lecture de transition plutôt simple et paisible dans le genre yaoi, sans que cela soit ne soit extrêmement explicite, c’est la bonne pioche.

Ma note : 14/20

2 réflexions sur « L’étoile de l’amour : un yaoi sur le manque d’affection »

  1. C’est étrange de lire ton ressenti après avoir lu ce yaoi. Je ne me souviens pas d’avoir été aussi marquée par le manque d’affection. Mais comme je suis plutôt dans la lune ces derniers temps, ça me surprend pas. 😂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.