L’attaque des titans, Tome 30

Genre : Shonen

Éditeur : Pika

Résumé : l-attaque-des-titans-tome-30-1296105

Sieg compte sur Eren et le pouvoir du Titan originel pour mener à bien son projet “ d’éradication douce ” du peuple eldien, mais l’irruption soudaine de l’armée mahr bouleverse la donne.

Les deux demi-frères parviendront-ils à entrer en contact ?!

 

Mon ressenti : 

On ne présente plus l’Attaque des titans (ceux qui ne connaissent pas, c’est ici), après 29 tomes de pure folie où ça ne s’essouffle toujours pas et au contraire, où on ne cesse de voir certains mystères s’éclaircir et d’autres s’épaissir, chaque nouvelle sortie de tome me fait frétiller d’impatience car je sais que Hajime Isayama réussira à m’en mettre plein les yeux. Ce tome ne fait pas exception !

Avec ce 30e tome de l’attaque des titans, l’auteur, en plus de montrer qu’il avait tout bien en main depuis le départ et qu’il sait dérouler ses événements avec fluidité et dans un bon tempo, m’a aussi mis des étoiles plein les yeux par sa façon d’avoir aiguiller le lecteur, en donnant des indices, tout en nous laissant dans le noir total. En gros, pour la majorité, il a fallu arriver là pour comprendre certains détails importants.

Résultat : explosion et sensation d’incroyable.

Si tous les enchaînements des affrontements ont de quoi garder en haleine et même de couper le souffle à un moment précis, tant la page est percutante et qu’on ne s’y attends pas (la tête d’Eren…), ce qui m’a vraiment subjugué, c’est que l’auteur a traité le thème de la mémoire de deux manières.

Si la première a été relaté par l’Apprenti Otaku (ici) avec un parallèle pour notre propre Histoire et qui donne l’impression que l’auteur ne se contente pas de donner les deux points de vue du conflit mais l’aborde dans le sens de l’Humanité, ici, de manière plus réduite, je me concentre sur le partage de mémoire, à travers le temps, entre personnes, comme l’on passe un flambeau.

Ce n’est que mon interprétation mais avec le Titan assaillant, j’ai la sensation de voir le garde fou de l’Histoire, de la liberté des droits de l’Homme, dans le sens où, quand tout mène à une forme de censure des esprits et à nier le respect de la vie humaine (le projet de Sieg et l’histoire des Eldiens ayant débuté depuis 2 millénaires), lui, par son tempérament de feu, s’impose en tant que guerrier pour ne pas laisser cela arriver.

Bon, sa manière de s’y prendre n’a rien de légale, dans notre réalité, il serait sans doute poursuivi pour crime de guerre vu ses actions dans le tome 25 et Sieg pour crime de génocide pour son projet d’empêcher la reproduction des Eldiens, mais vous voyez l’esprit. Ce qui m’amène à dire que Eren est aussi, sous certains angles, un bon produit Machiavélien, si on interprète ses actions comme un renversement des forces pour ne plus faire partie des opprimés et que le « pouvoir » reste de son côté, et vu qu’il a une faction le soutenant : entre ses mains

Dès le tome 1, quand Mikasa est venue chercher Eren qui faisait une sieste, il avait l’air de sortir de long rêve et sans crier gare, il a versé des larmes, sans aucune raison apparente.

J’ai d’abord pensé qu’il avait pressenti que ce serait la fin de sa vie paisible, qu’un titan briserait la porte et que sa mère mourrait, que c’était un deuil avant l’heure, et j’avais déjà été séduite par cette possibilité (ce n’est qu’une interprétation de ma part) mais ajouté au tome 22 et à ce tome, il m’apparaît autre chose. 

Les détenteurs du Titan assaillant se transmettent leurs souvenirs, et pas seulement des prédécesseurs vers les actuels possesseurs, comme l’on guiderait un jeune novice vers l’art de manier le don. Ce qui est surtout particulier et intéressant, c’est que les possesseurs du futur (donc actuel pour nous : Eren), transmettent aussi les leurs à ceux du passé.

Quel intérêt ? Eh bien de s’assurer que le passé soit conforme à ce qu’il doit être (dans les moments cruciaux) pour que le futur soit ce qu’il devra être et que le présent se déroule conformément à ce qu’il faut pour l’y amener. C’est un peu l’idée que tout est déjà écrit et qu’on ne vit que ce que le futur nous a déjà tracé, sans en avoir conscience, vivant notre vie en la découvrant, alors que plus loin dans le temps, on se guide nous même pour arriver au point où l’on doit être.

Chaque décision que l’on prend change notre vie, on n’en a pas forcément conscience mais même la plus petite à son importance, et tout au long de l’oeuvre, c’est que ce l’auteur a montré. Notamment avec le passage où Sieg et Eren ressassent les souvenirs de Grisha, jusqu’à arriver au moment où il anéanti la famille de Frieda.

Au sein de ce tome, c’est même plus qu’un simple partage de mémoire, c’est quasiment une matérialisation du futur dans le passé, sur les deux plans qu’a dessiné l’auteur : le plan d’Eren et Sieg dans les souvenirs de Grisha et le plan de Grisha vivant le passé, entendant les mots de ses fils, au moment d’accomplir ce qui doit être.

Au tome 22, quand Eren voit dans ses souvenirs Grisha se faire déporter à Eldia avec Dinah, et que Eren kruger (La Chouette, l’ancien Titan assaillant) lui dit :

Si tu veux sauver, Mikasa, Armin et les autres, tâche de remplir ta mission correctement

Alors que Grisha ne les connaissait pas encore, j’avais pris cela pour une incohérence. Et même à la question de Grisha demandant qui sont ces gens, l’indice supplémentaire :

Aucune idée. à qui peuvent bien appartenir ses souvenirs ?

Ne m’avait pas mis sur la piste que tous les possesseurs du Titan assaillant se partagent leurs souvenirs, y compris ceux du présent vers le passé (ou futur dans leur cas).

Si vous m’avez suivi jusque là, ça fait un effet d’histoire sans fin aussi, mais pas vraiment puisque la fin, eh bien, elle existe (certainement, j’espère, on sait jamais avec ce mangaka). On ne l’a pas encore, il y a juste une boucle perpétuelle d’échange de mémoire par fragments des Assaillant afin de contrer le pacte de non-agression de la famille royale, et parvenir à mettre un terme à tout ça. Cette boucle se générerait autant de fois qu’il le faut à travers le temps jusqu’à y parvenir, et là, on peut dire que c’est la génération d’Eren, ou plutôt lui, qui est en passe d’y arriver.

(franchement, quand j’ai lu que l’auteur a dû expliquer tout ça pour trouver une maison d’édition, je ne sais pas comment il s’y est pris pour ne pas paraître perché).

Mention spéciale à l’explication de la vie d’Ymir (la fille sur la couverture), la grande ancêtre de tous les Eldiens. J’y ai vu là aussi, un parallèle avec Ymir, l’amie d’Historia Reiss. Elles n’ont pas partagé que le nom, mais aussi le même destin : utilisées pour ce qu’elles n’étaient pas, faisant écho aux paroles de La Chouette (tome 22) :

Tout le monde peut devenir un dieu ou un démon. Pour peu que les autres en décident ainsi.

En plus d’images saisissantes et fortes ponctuées par le silence et son absence de regard, son air passif et résigné, subissant la vie, les horreurs qu’ont lui a fait enduré, c’est la hargne dans ses yeux à la fin, qui m’a le plus touché. J’y ai vu un vrai appel à l’aide d’une enfant innocente prise pour un démon, puis pour une reine et enfin, déesse, alors qu’elle n’avait rien demandé, rien souhaité de tel, et surtout, alors que, dans le fond, elle n’était rien de tout ça, si ce n’est qu’une personne normale utilisée comme un pantin…

Tu attendais n’est-ce pas ? Patiemment…depuis deux mille ans… que quelqu’un vienne.

Ma note : 20/20

Mon coup de cœur du mois de mai ! Ceux voyant les notes que je mets savent que je n’ai pas le 20/20 facile, et je passe souvent pour la grincheuse de service, et malgré ça, pour d’autres, surement que ce tome n’était pas si incroyable, mais pour moi, il l’est (n’oublions pas qu’il s’agit d’un ressenti), car il décolle de l’habitude narrative dans lequel certains mangas vivotent.

 

10 réflexions sur « L’attaque des titans, Tome 30 »

  1. Tu n’es pas la première à mettre la note maximale à ce tome. J’en ai même vu s’énerver du fait qu’au Japon les ventes ne font que diminuer tome après tome alors qu’on est dans des événements de plus en omplus dingues. Je partage en partie ce point de vue d’ailleurs.

    En tout cas très bon article, et je trouve que tu arrives à exposer très clairement des complexes qui ressortent du tome !

    Aimé par 1 personne

    1. Waah… J’espère que la diminution des ventes a une autre cause que le fait que ça ne soit plus que du cassage de titans car ça me paraît incroyable. J’veux dire, ce qu’il fait est objectivement très bon et réfléchi, ce serait dommage pour eux qu’ils ne le voient pas…

      Merci ! J’ai été tellement soufflée par la manière dont il a mené sa barque depuis le tome 1 que c’était la seule manière que je voyais pour en parler 😊

      J'aime

      1. Oui, je me questionne aussi sur les raisons de la diminution des ventes. Je suppose que c’est pas rare dans le cas de séries qui ont atteint un haut niveau de succès, mais en plus pour L’Attaque des Titans, il y a eu une grosse évolution dans la tonalité globale du titre qui a peut-être déplu.
        Je pense que c’est le risque quand tu fais un titre si radical.

        Aimé par 1 personne

      2. Pas facile de répondre aux attentes du public…
        En tout cas, j’adore totalement la tonalité nouvelle, c’est rafraîchissant et ça marque bien la différence de qualité entre ce manga et les autres, où souvent, ça reste le menu présenté jusqu’à la fin (je préfère avoir de bonnes surprises comme là, ça montre que l’auteur s’est cassé la tête pour proposer un truc original).

        Bon, sa fortune est déjà faite depuis le temps, mais j’espère quand même qu’il ne verra pas ses ventes dégringolées encore plus

        J'aime

      3. Je pense que comme on arrive sur la fin, il y aura un petit booster avec les derniers tomes.

        Je sais pas si tu avais vu, mais quand on a demandé à Isayama ce qu’il allait faire ensuite (sous entendu, en manga), il a dit qu’il voulait ouvrir un Onsen 😅

        J'aime

      4. Mdrrr franchement, chui d’accord avec lui, après des années à dessiner comme un âne de guerre pour respecter les deadline et devenue millionnaire, j’me serai taillé dans un onsen aussi pour respirer 😂

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.