L’attaque des titans, Tome 31 ou comment prouver qu’on ne connait jamais bien quelqu’un

Genre : Shonen

Éditeur : Pika

Résumé :l-attaque-des-titans-tome-31-lectures-le-tempo-des-livres-shonen-seinen-hajime-isayama-fantasy-fantastique-meilleur-manga.jpg

Sieg compte sur Eren pour mener à bien le plan d’éradication douce des Eldiens. Mais après qu’ils sont entrés en contact, Eren lui révèle que sa véritable intention est de déclencher le Grand Terrassement pour dévaster le monde entier. Prenant le dessus, il s’empare du pouvoir d’Ymir, la grande ancêtre, et une armée de Titans colossaux se met en marche…

Mon ressenti : 

Le tome 30  (ici) était l’une des pièces phares de l’histoire de l’Attaque des titans, dans le sens où il dévoilait un énorme pan du mystère et qu’il nous permettait de mieux comprendre les intentions de certains personnages, tels que Eren, et la direction dans laquelle l’auteur allait pour la fin de son manga.

Le tome 31 aurait « difficilement » pu me couper le souffle comme son précédent qui a été un coup de cœur. Faisant un peu retomber la vapeur, ce tome reste excellent par le fait qu’il structure les nouvelles factions qui vont se dresser contre Eren, ou au contraire, le rejoindre.

Toujours avec son humour sec et mordant très décalé, Hajime Isayama parvient à arracher certains de mes rires par les répliques de ses personnages, révélant certains auxquels on ne faisait quasiment aucune intention, comme les poings armés d’Eren.

Eren qui, loin d’être un pacifiste, est celui qui sème le trouble et la terreur, tandis que ceux ayant autrefois tués pour la gloire, comprennent l’horreur de leurs actes et tentent de se racheter.

Pas de pardon. Pas de pitié.

On se demande alors, tout comme au début du tome ceci  : Eren a-t-il vraiment changé ? Ou bien a-t-il toujours été comme cela ?

Comment un héros que beaucoup jugeait trop téméraire et immature, les yeux brûlants de hargne et de rage aux premiers tomes, s’est-il transformé en ce froid et manipulateur génocidaire ?

Cachait-il son jeu depuis le début ? Quelle réponse attendait-il de Mikasa à sa question « je suis quoi pour toi ? » Une réponse différente aurait-elle vraiment changé la donne ?

Quoi que puissent être ces réponses, les jeux sont faits. S’éveillant sous la forme du titan originel, Eren va briser toutes les rigidifications, et on n’entendra que sa voix, et la vision cauchemardesque qui s’impose dans le crâne des Eldiens de tous les continents, informés que le « Grand Terrassement », massacrera tout le monde, enfant, parents et amis, innocents ou alliés, pour qu’il ne reste plus que les Eldiens.

Il est donc omniscient, mais absent physiquement du tome. Ce qui permet de verser la lumière sur les autres personnages, ressentir leur  panique et crainte, et voir comment ils vont s’organiser pour se dépêtrer de la situation.

De ce fait, on peut dire que celui qui était vu comme le protagoniste de l’Attaque des titans, voire son héros, est en réalité sa plus grande menace, un antagoniste dont la psychologie a été finement travaillée.

Ironie du sort, je me suis dit à la fin de ma lecture « putain…ils vont buter mon personnage préféré' ».

Ma note : 16/20

2 réflexions sur « L’attaque des titans, Tome 31 ou comment prouver qu’on ne connait jamais bien quelqu’un »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.