The killer inside, Tome 1

Genre : Seinen

Éditeur : Ki-oon

Résumé : the-killer-inside-tome-1-1252373

À première vue, Eiji, discret et maladroit, ne se démarque pas de la foule des étudiants de sa fac… Pourtant, il tente depuis longtemps de faire oublier au monde que son défunt père n’était autre que le tueur en série LL, tristement célèbre pour les horribles tortures infligées aux jeunes femmes qu’il a assassinées.

Après des années passées à fuir la presse, Eiji a enfin réussi à trouver sa place. Mieux, il se réveille un matin avec une des plus belles filles du campus à ses côtés ! Elle lui avoue être tombée amoureuse de lui lorsqu’il l’a sauvée des griffes d’une brute épaisse. Un vrai conte de fées… dont le jeune homme n’a aucun souvenir ! Les trois derniers jours sont un trou noir dans sa mémoire, comme si quelqu’un d’autre avait vécu dans son corps à son insu… Et, pendant son amnésie, un cadavre de femme mutilé a été retrouvé dans le quartier. Pour la police, ça ne fait aucun doute : c’est du LL tout craché…

Mon ressenti : 

Quand Ki-oon a présenté ce manga, je l’ai directement mis dans ma liste d’achat : j’ai toujours apprécié le thème sur les serial killer, psychopathes et gangs mais je suis plutôt du genre à fouiller leurs actes macabres dans la presse plutôt qu’à lire des romans de ce genre.

Ici, on ne suit pas les pas d’un tueur qui s’affirme et qui en possède tous les traits ou qui les acquièrent suite à un chamboulement de sa vie. Le manga commence de manière assez banale et clichée : une sortie entre garçons et filles dans le but de rentrer chez soi accompagné, et évidemment, il y a le gentil puceau naïf, qui fait des mines vraiment repoussantes parfois, au centre de tout ça.

L’auteur ne tarde pas à nous monter le problème : trois jours plus tard, Eiji se réveille sans la moindre idée de ce qu’il s’est passé  alors que pas mal d’éléments ont quand-même changé. Si son caractère insouciant ne l’a pas fait prendre plus en considération cela, à la deuxième période d’amnésie, il s’inquiète et cherche à savoir ce qu’il lui arrive, surtout en apprenant par la police qu’ils ont retrouvé le cadavre  d’une fille supposée avoir été sa copine, et qu’en plus, l’une des filles de sa promo se met à lui parler, mais jamais pour dire un truc qu’il comprend direct.

Le petit côté original se trouve dans l’idée qu’il existe un gène du psychopathe/du tueur. Et qui dit génétique, dit possible transmission à ses descendants. Ce point n’a pas encore été pleinement creusé, pour l’instant, on est sur la piste du trouble dissociatif de la personnalité. Ce qui se tient car Eiji a vu les horreurs dont était capable son père et  a, inconsciemment ou non, fermement repoussé tout ce qui pourrait lui ressembler, au plus profond de son subconscient.

Le cerveau est une terre pleine de mystères et de surprises, et on ne sait jamais trop à quoi s’attendre. Pourquoi est-ce maintenant que cette partie se réveille ? Y-a-t-il eu un élément déclencheur ? Est-ce le hasard ? La fragilité de ses barrières mentales qui le permettent ? J’espère que ce sera un angle prochainement développé car c’est surtout ce qui m’intéresse dans cette histoire.

Le corps retrouvé a été sauvagement dégradé, ce que quelques lecteurs pourront voir comme de la surenchère et dépréciés tandis que d’autres ne vont pas froncer du nez face à ces violences atroces. Je dirai même qu’il y a une catégorie qui trouvera que c’est plutôt ressemblant à des faits réels que notre monde a déjà porté.

Je suis dans les deux dernières catégories. L’auteur a épargné le cannibalisme qu’on retrouve souvent chez des déséquilibrés, et peint plutôt un assassin charismatique et méthodique, qui poursuivait (de manière prévisible vu ses cibles), un objectif de purification car ses victimes avaient toutes un point en commun. Ce qui amène ces questions : LL était-il aussi comme Eiji ? Ou bien était-ce un meurtrier pleinement assumé ? Il a préféré s’immoler que se rendre à la police, par crainte d’être enfermé ou par culpabilité de ce qu’à fait son autre partie ? On n’en sait pas plus, même s’il avait l’air plutôt maître de lui-même par les quelques éléments donnés. Il avait une femme et un enfant : bien que ce foyer ait éclaté en morceaux, il n’a pas activement agi dans ce sens, ce qui me fait penser que la crainte d’Eiji de s’en prendre à sa copine est infondée. Cela dépend des personnalités mais certains serial killer sont des parents aimants jusqu’au bout, déversant leurs dysfonctionnements ailleurs que chez eux.

Pour sa copine, Eiji va prendre des décisions peu réfléchies et se mettre dans le pétrin, mais rares sont les personnes qui pourraient penser rationnellement en découvrant qu’ils ont peut-être tués quelqu’un. Et en général, pour protéger un proche contre les ténèbres qu’on garde en soi, on repousse la personne, préférant la savoir en vie même si elle nous hait que six pieds sous terre, le cœur juste avant rempli d’amour pour nous.

Les autres personnages ont clairement un rôle technique et même de remplissage : pas plus creusés que ça et intéressants, quelques traits stéréotypés, selon les attentes, ce n’est pas forcément gênant. 

J’ai bien apprécié ma lecture et je lirai clairement le tome 2 en espérant que les hypothèses que j’ai soulevé seront aussi passé dans l’esprit de l’auteur et qu’il les exploitera par la suite.

Affinités :

Si vous redoutez le trash, la violence et les cadavres, évitez ce manga. Si les gangs reflétant ce qu’il existe de plus laid dans notre monde ne vous tentent pas non plus, je ne vous le conseille pas. Mais si le thème de serial killer et psychopathe vous parle, tentez le coup !

Ma note : 15/20

14 réflexions sur « The killer inside, Tome 1 »

  1. Je ne suis pas une grande amatrice de trash, mais de temps en temps, ça passe surtout quand, comme ici, la trame soulève autant de questionnements ! Et cette idée du gêne du tueur est intéressante et originale.

    Aimé par 1 personne

    1. J’en raffole pas particulièrement non plus, j’y suis parfois même indifférente mais je précisais pour ceux qui n’auraient vraiment pas pu lire un tel livre
      Oui ! L’idée est intéressante donc j’espère que le tome 2 développera bien l’idée. Si je me trompe pas, c’est pas une série dont un grand nombre de tomes est prévu aussi 🤔

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.