Les Faucons de Raverra, Tome 1 : La sorcière captive

Genre : Young-adult, Fantasy

Editeur : Castelmore (BigBang)

Résumé : les-faucons-de-raverra-tome-1-la-sorciere-captive-1184566-264-432

La magie est peu fréquente dans l’Empire raverrain, et ceux qui naissent avec ce pouvoir sont étroitement contrôlés : repérés dès l’enfance, ils se retrouvent enrôlés de force dans le régiment des Faucons.

Zaira a évité ce sort ; elle a grandi dans les rues en volant pour survivre et en dissimulant sa nature. Mais elle cache une magie rare et dangereuse, une magie qui pourrait menacer l’Empire tout entier.

Amalia Cornaro n’était pas destinée à devenir Fauconnière. Héritière d’une puissante famille, érudite, elle vit dans le monde dangereux des machinations politiques. Mais le sort va réunir l’héritière et la sorcière en une alliance improbable. Alors que la menace de la guerre se profile, il pourrait suffire d’une étincelle pour transformer leur cité en un brasier incandescent…

Mon ressenti : 

Voici un premier tome riche en complots et manigances que nous offre Melissa Caruso.

Amoureuse des livres relatant les complexités de la magie, artefacts, sciences complexes et entrelacs de pouvoir, malgré le fait qu’elle ne possède pas une goutte de magie, Amalia Cornaro, héritière de la puissante Contessa Lissandra Cornaro, voit son destin basculer au détour d’une rue malfamée. Une jeune femme se fait agresser et avec un sens moral et un bon fond, elle ne peut continuer son chemin en serrant son précieux objet rare qu’elle était allée chercher dans les bas fonds et faire l’aveugle.

C’est là que l’auteur place rapidement le début crucial de son intrigue  : la jeune fille attaquée déploie des flammes qui ne s’éteignent pas. Elles brûlent tout. Les balles, les vêtements, la peau, l’eau, la terre. Pour sauver sa chère cité Raverra de la folie enflammée de la sorcière de feu, Amalia passera à son poignet, sous recommandation d’un Fauconnier,  Marcello, un jet : objet qui annihile le pouvoir du Faucon (le mage) tout en le liant à vie avec un Fauconnier qui sera le seul en mesure de le contrôler.

Le malefeu dévasta la ville durant trois jours et trois nuits d’horreur. A chaque victime qu’il faisait, l’incendie devenait plus fort, nourri par l’énergie de ceux qu’il consumait. Après une centaine de morts, après un millier rien ne pouvait plus l’arrêter, pas même le sorcier qui l’avait déclenché. Seul un mot de son fauconnier pouvait y mettre fin.

La déchirure s’installe alors, fille d’une de l’une des plus puissantes familles, elle ne peut pas être traitée comme un bon soldat obéissant. Et ainsi se déroule un flot sans fin de décisions et choix politiques, de prises de mesures, de réflexions, menaces subtiles et détournées, d’autres à peine voilée, d’ultimatums et tous les dérivés du mot « complot » se trouvent dans ce livre.

Ce côté riche en détails narratif, aussi bien sur l’histoire de Raverra et de ses anciennes guerres avec ses actuelles cité-empire, que leur propre histoire et comment ils en sont venus à lui prêter allégeance. 

Alors oui, si vous vous attendez à de l’action  à chaque coin de rue, vous allez être déçus. Il y a bien de l’action, mais ce qui prédomine, c’est l’histoire, l’explication de la magie, les discussions mouvementées sur l’avenir des traîtres  qui se dévoilent au fil des pages et sur comment désamorcez une situation qui parait perdue où une autre cité sera réduite en cendres.

Concernant les personnages, celle que j’ai le plus apprécié est Zaira, la sorcière captive. Elle a vu la misère, la vraie, et son comportement pour elle a qui on a passer un jet sans qu’elle ait le choix est totalement compréhensif. Elle est revêche, franche, n’a pas sa langue dans sa poche mais n’a pas mauvais fond. Ses répliques sarcastiques m’ont souvent fait rire.

_Puis-je vous parler un instant ?

Elle me dévisagea en haussant les sourcils. 

_Aux dernières nouvelles, personne n’a eu la chance de réussir à vous empêcher de jacasser. 

Elle est intrépide, a confiance en ses capacités sans se monter stupide et impulsive.

_Moi, il me semble que si je vous brise la nuque ici et maintenant, nous n’aurons plus à redouter votre feu. 

Il fit un pas menaçant vers nous. 

Zaira dégaina sa dague d’un geste vif. 

_Essayez donc, et je vous vide comme un poisson. Et je n’aurais même pas besoin de vous cuire. 

Même Amalia qui est une héroïne pas forcément débrouillarde au premier abord m’a donné un sentiment neutre plutôt positif vis-à-vis d’elle. Elle ne s’intéresse pas à la politique et ne manie pas la manipulation linguale comme sa mère, mais elle prouvera qu’elle n’en reste pas moins une Cornaro.

Le temps était venu de se montrer charmante. Que faisaient donc les gens charmants ? Je tentai un sourire. 

J’ai apprécié Marcello aussi qui est un gentilhomme, plein de douceur et de maladresse parfois et qui va tomber sous le charme d’une femme pleine de qualités mais qui lui est hors d’atteinte.

Petit point bonus qui m’a fait plaisir, à Raverra, que l’on aime un homme ou une femme, personne ne sourcille, c’est dans les mœurs naturelles de l’Empire. 

Affinités :

Si vous rechercher une lecture fantasy où différents mages prennent vie : vivomanciens, façonniers, sorciers d’orage, sorciers de feu, et que vous aimez les intrigues d’Empire, les luttes de pouvoir, les machinations pour sauver une cité et empêcher un brasier meurtrier, accompagné de personnages plutôt bien travaillés, qui vous feront sourire par leurs répliques, Les Faucons de Raverra vous feront passer un bon moment. L‘intrigue semble prévisible au premier abord et certes, certains traîtres sont faciles à découvrir, mais l’auteure n’a pas dévoilée son jeu dès le départ en pensant qu’on ne capterait rien, et elle réserve quelques petites surprises. 

Ma note : 15/20

Publicités

13 réflexions sur « Les Faucons de Raverra, Tome 1 : La sorcière captive »

  1. Merci beaucoup pour la chronique ! 😀
    En effet ce tome a vraiment l’air pas mal, j’avais peur qu’il ne marche pas trop, mais il a l’air de bien passer, je le maintiens dans ma wish list xD

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.