Beastars, Tome 5

Genre : Shonen

Editeur : Ki-oon

Résumé : beastars-tome-5-1158108-264-432

Bill est tombé sur une information sensible : Louis, le cerf que toute l’école admire, est en fait le rescapé d’un abominable trafic de “proies vivantes”. Mais quand le tigre tente d’utiliser ce tuyau à son avantage, il se retrouve avec un pistolet braqué sur le crâne… L’ancienne victime n’a aucune intention de reprendre le rôle, et les carnivores qui se mettront en travers de son chemin en feront les frais !

De son côté, Legoshi est toujours aux prises avec ses émotions. Incapable de s’éloigner de Haru, il finit par lui déclarer ses sentiments, seulement elle ne veut rien entendre ! Les deux lycéens ignorent encore que des fauves tapis dans l’ombre attendent justement la fin de leur conversation pour s’emparer de la petite lapine…

Mon ressenti : 

Un tome bien plus sombre, reprenant juste après l’enlèvement de Haru, tout en montrant les conséquences et effets de cet acte pourrait avoir sur la ville !

Haru est enlevée par le gang des lions, des carni de la pire espèce bien connu qui inspiré la crainte à tous. Des choix se font face à la dure réalité que Haru mourra probablement et cela ne sera pas sans entraîner le dégoût, mépris ou admiration du lecteur pour certains protagonistes.

Des histoires d’image, de réputation, d’effet social et politique sont abordées, les opérations de chirurgie qu’un carnivore peut opérer sur son corps afin d’attirer la sympathie et de ne pas effrayer autrui approfondi l’effet « loup dans la bergerie » que l’oeuvre met en avant depuis le départ.

Legoshi qui ne cesse de mûrir, de s’affirmer, de changer, montre enfin véritablement son côté « mâle » dominant. Lui qui n’aime pas les histoires et la violence et  qui s’est souvent demandé pourquoi il est né carni, obtient la réponse au cours de cette lecture intense où Haru, petite lapine renvoyant une image frêle à tout le monde, montrera encore plus son caractère revêche. L’auteure en profite d’ailleurs pour nous en apprendre plus sur elle, pour montrer l’origine de son côté « chaud lapin ».

Et poursuivant le fil de son intrigue, Paru Itagaki fera certains personnages nous surprendre, comme Louis qui est décidément un herbi pas comme les autres. La fin du tome donne envie d’avoir la suite au plus vite ! Legoshi est un loup intègre et honnête, même si ça risque de lui faire du tort et on ne peut s’empêcher de l’apprécier pour cela, et de souhaiter tout de même qu’il lui arrive quelque chose de positif, lui qui lutte contre ses instincts primitifs, qui aime une lapine, rendant floue la frontière entre l’effet « chasse gardée » que sa nature de carnivore crée, et son bon fond de jeune adolescent qui s’ouvre aux émois du monde.

Ceci, la mangaka ne l’oublie pas, elle l’appuie d’ailleurs avec un contraste. Le point de vue des amis du dortoir de Legoshi face à celui du gérant du dortoir qui ne le connait pas et qui s’en tient aux faits devant lui fait s’interroger : est-ce que le doux Legoshi le restera après tous ses événements et au fil de son contacts avec les adultes pourris qui peuplent la ville et le marché noir ?

Bonus :

Nous sommes au cinquième tome, ceux qui n’osent toujours pas se lancer dans cette superbe série, je ne sais pas ce que vous attendez !

Ma note :  : 18/20

3 réflexions sur « Beastars, Tome 5 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.