Prince captif, Tome 3 : Le Roi

Genre : MxM, Fantasy

Editeur : Milady

Résumé : prince-captif-tome-3-le-roi-735986-264-432

« La vérité a été révélée, l’esclave du Prince Laurent doit faire place à Damianos, prince héritier d’Akielos, l’homme que Laurent a juré de tuer.

L’avenir de deux royaumes est en jeu. Cernés par l’armée de Kastor au sud et les forces du régent au nord, Damen et Laurent n’ont d’autre choix que s’allier pour reconquérir leurs trônes respectifs. Mais même si la fragile confiance qu’ils partagent résiste à la révélation de la véritable identité de Damen, celle-ci suffira-t-elle pour venir à bout de la dernière et plus impitoyable manigance du régent?

Mon ressenti : 

Ceci est mon tome préféré de cette saga car bien que je sache pertinemment ce qui allait advenir à la fin, les tournures et retournements de situation étaient d’un casse tête chinois fichtrement bien trouvées. J’ai donc beaucoup apprécié ce côté corsé du scénario avec toutes ces manigances, ces trahisons, ces horreurs.

L’auteure a su utiliser tous ses personnages de manière intéressante. Et vraiment, les conversations entre les personnages sont vraiment, vraiment (très) bien construites.

 La profondeur des sentiments de Laurent également et sa raideur dû à ces traumatismes, l’être de glace qu’il est devenu s’évaporant petit à petit dans l’intimité avec Damen, le tueur de son frère; n’en rendait l’histoire que plus…belle, je dirai. Plus dramatique et complexe. Sa lutte perpétuelle contre ses sentiments devant une réalité triste et inaltérable. Vraiment, le côté magouille et dévoilement de la personnalité de Laurent étaient les plus de ce tome.

Je ne puis dire à quel point le dégoût que m’inspire le régent est incommensurable, ni envers certains autres personnages. Je regrette amèrement que leur chute n’ait pas été plus lente, pour bien marquer leur déchéance, les humilier, les torturer pour qu’ils comprennent l’horreur qu’ils avaient commise.

J’ai aussi pas mal ri, toujours face aux paroles de Laurent, mais aussi de Nikandros, un personnage que j’apprécie bien, dans son rôle de meilleur ami envers Damen. Tous ces liens naissant, mis en avant, les relations s’épanouissant, la jalousie de Damen et tant d’autre. Tout ça a fait de ce tome un très bon tome.

— Il a eu une mort honorable, s’obligea à dire Damen. Je n’ai jamais rencontré dans ma vie de meilleur adversaire. C’était un combat équitable, et il a péri sans douleur. Sa fin a été rapide.
— Comme celle d’un cochon qu’on égorge ?

Je regrette malheureusement la fin abrupte de ce tome. Je m’attendais au moins à une sorte de fin plus lente, même si ce n’était pas forcément un épilogue. Mais malgré son caractère sec, la fin n’était pas mauvaise.

Bref, un très bon moment de lecture.

Ma note : 16/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.