The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy

Genre : Young-adult, Dystopie

Editeur : Lumen

Résumé : the-book-of-ivy-tome-1-the-book-of-ivy-581703-264-432.jpg

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.

J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…

Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.

Mon ressenti 

Bon…
Je fais partie de ceux qui ont lu cette lecture célèbre et qui n’ont pas pu apprécier.

Le résumé dit : « Née pour trahir et faite pour tuer ». Ha.… « Sera-t-elle à la hauteur ? » Non. « À la fois histoire d’amour torturée » Hum.  « thriller psychologique et dystopie cruelle » où ça ? « The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes ». C’est le cas de le dire. J’en suis ressortie extrêmement agacée, en effet. 

C’est le problème avec le marketing. En essayant d’attirer le lecteur dans les filets, on grossit parfois beaucoup trop les choses. Et ça reste en travers de la gorge. « Née pour trahir et faite pour tuer. » Vous vous rendez compte que ça correspond plus à une histoire de tueur à gage ou d’élite d’assassin qu’à une simple fille toute douce qui n’a surement jamais égorgé une poule ?

Il y aurait eu ça pour le livre : Diabolic de S.J Kincaid (que j’ai mis en pause lecture), j’aurai applaudi car c’est la stricte vérité.

Autre problème de taille :

Le livre est plat ! Le peu d’action est à la fin. Tout est prévisible et le fil blanc est plus que blanc ! Pour quelqu’un qui a une mission d’assassinat, c’est malheureux. Je conçois qu’elle n’allait pas directement sauté sur lui, lui briser la nuque, et tout et tout… mais vu qu’elle est « née pour trahir et faite pour tuer » bah j’aurai voulu voir autre chose qu’un quotidien à préparer des repas (sandwich avec du rôti, hein) et à aller au marché.

Le fait est que, on passe assez vite le côté dystopie, je l’ai oublié durant ma lecture, tant c’est le train train quotidien d’Ivy et de sa relation amoureuse avec Bishop (je me tairai concernant le nom de ce mec), ou encore de celle avec sa famille, que l’on voit tout le long du tome.

Pas très excitant n’est-ce pas ?

Ivy est trop naïve et crédule (facilement manipulée par sa famille, elle boit à grosses gorgées toutes leurs paroles prononcées), trop immature (ses crises de nerfs étranges là). Et j’en passe. Il y a une nette différence entre avoir du caractère et du mordant et être une personne bêtement impulsive. Elle n’a rien d’une héroïne « badass »(comme le laissait présager le résumé).
Son choix à la fin peut, peut-être paraître courageux pour certains, mais pour moi il était bien bête (je sais que c’est pour qu’il y ait un tome 2).

Je ne m’étendrai pas trop sur les autres personnages…entre une sœur qui est la personnification du mal, un père celle de la rancœur et un « mari » celle de la perfection, je pense que c’est bon…

Je ne lirai pas la suite.

Affinités : 

Si le fait que le côté dystopie soit assez léger, quasiment pour placer un décor, ne vous dérange pas, et que les personnages tout blancs ou tout noirs ne vous crispent pas, vous pourriez apprécier l’histoire pour changer de genre de lecture. Vous y essayez. Ou pour la romance. Et si vous accrochez, peut-être qu’en lisant le 2, vous découvrirez un angle plus « dystopie ».

23 réflexions sur « The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy »

  1. Oh c’est dommage que tu n’es pas aimé ! Je l’ai lu il y a un moment, mais je me rappelle avoir passé un bon moment en lisant les deux tomes 🙂 Mais je suis d’accord sur le fait que le premier tome manque un peu d’actions 😉

    Aimé par 2 personnes

    1. Je pense que le tome 2 sera plus animé vu la fin et tout, mais j’ai trouvé le 1 vraiment trop plat. Mais c’est surtout l’effet marketing qui a fait gonfler mes espérances et du coup, en plus de ne pas avoir apprécié, ça m’a agacé. En tout cas, si tu avais passé un bon moment, c’est tant mieux 😊

      Aimé par 1 personne

  2. Tu fais bien de mettre en garde sur l’aspect marketing tient. J’avais une espérance plus haute concernant cette histoire, mais au vu de ta chronique je crois que j’ai bien fait de m’abstenir jusqu’ maintenant. Je verrais si je m’y essaie à l’occasion, mais ce n’est pas une priorité ahah

    Aimé par 1 personne

    1. Après, beaucoup l’ont apprécié tu vois? Mais le résumé par l’effet marketing m’a fait croire autre chose et à la fin, ça m’a agacé de voir que c’était quasiment des mensonges. Immanquablement j’ai comparé avec Diabolic, ils ont été moins « lourd » dessus alors qu’ils auraient largement mettre des phrases de ce type. Et je n’ai vraiment pas aimé Ivy, en plus de trouver qu’il y avait d’autres livre dont la dystopie était plus présente et rendait le livre plus intéressant. Mais si ça se trouve, tu aimeras énormément ce tome, si tu fais fi du résumé et que tu ne t’attends pas à des twists etc.

      Aimé par 1 personne

  3. C’est vrai que c’est tissé de fil blanc mais, pour ma part, j’ai aimé. C’est le premier roman qui m’a fait rebasculer dans le young adult et qui m’a donné envie de découvrir les dystopies.^^ Donc il a une valeur sentimentale… Cela dit, je peux comprendre que l’on adhère pas.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui 🙂 j’avais vu que tu avais apprécié, comme beaucoup d’autres. Je ne suis pas experte en dystopie et je n’en ai pas des tonnes à mon actif (contrairement aux mangas), et dans tout le genre, il n’y a jamais eu que Hunger games qui m’est véritablement et totalement séduite (alors que certains détestent mdr) mais ce livre n’était pas fait pour moi. Si j’avais eu moins d’attentes, peut-être que ça serait mieux passé.

      Aimé par 1 personne

    1. J’avais vu sur des sites littéraires certains qui n’avaient pas du tout aimé, le livre oui, donc ça m’a un peu « rassuré ». Mais comme je dis, s’il te fait terriblement envie, saute le pas, peut-être que tu auras une belle surprise 😉

      Aimé par 1 personne

  4. Je n’avais aussi pas du tout aimé. La couverture et le résumé promettaient beaucoup de choses qui ne sont jamais arrivées. Typiquement le fait d’avoir une robe blanche sur la couverture alors que le livre commence littéralement par dire que plus personne n’avait le droit à de robe blanche pour son mariage a eu du mal à passer. En plus, on a l’impression qu’elle a été entraînée toute sa vie pour cet assassinat mais on apprend quasiment tout de suite qu’en fait c’était sa sœur et pas elle et qu’elle n’a été choisie qu’à la dernière minute. Et comme tu le dis, qu’est-ce qu’on s’ennuie..!

    Aimé par 1 personne

    1. Tu vois, tu soulèves des trucs qui m’étaient sortis de la tête mais t’as totalement raison ! Je m’en souviens pour le rôle de la sœur oui, ça montre que le résumé était bien « marketing ». Merci de m’avoir donné ton retour dessus 😁

      Aimé par 1 personne

  5. Ah dommage, moi j’avais adoré, je l’ai lu y a un moment, j’étais peut-être plus jeune aussi. Cela dit tu as totalement raison sur le marketing de ce livre notamment 😂 (au passage je trouve que Lumen est carrément mauvais pour les résumés de toute façon, c’est des trucs à rallonge qui donne pas envie et blablate trop)

    Aimé par 1 personne

    1. Oui l’âge joue souvent pour moi aussi (mais je me rappelle plus à quel âge je l’ai lu, 19 – 20 ans ptet). Je lis peu d’œuvres de lumen mais sur ce coup très mauvais résumé ouais. Le faiseur de rêves c’était un résumé intrigant je trouve (la couverture surtout)

      Aimé par 1 personne

  6. Je me souviens même plus du résumé, de toute façon j’ai pris l’habitude de plus lire les résumés autrement que quand je les achète ou regarde sur la blogo, du coup entre ce moment et le moment où je lis le livre… j’ai oublié le résumé et je découvre complètement le livre. Je le lis qu’une fois que je suis bien avancée dans l’histoire. Mais sur Shades of magic par exemple je me souviens que le résumé ne m’avait pas du tout donné envie avec énormément de blabla et pareil sur certains autres titres x). Et on est d’accord sur la couverture du Faiseur de rêve elle est magnifique, ça donne direct envie !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.