L’Épreuve, Tome 1 : Le Labyrinthe

Genre : Young-Adult, Dystopie

Editeur : PKJ

Résumé : l-epreuve-tome-1-le-labyrinthe-491190-264-432.jpg

Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier… Il se retrouve entouré d’adolescents dans un lieu étrange, à l’ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d’acier. Chaque nuit, le plan en est modifié.

Thomas comprend qu’une terrible épreuve les attend tous. Comment s’échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire…

 

Mon ressenti : 

Beaucoup parlait du Labyrinthe autour de moi sans que je ne sache à quoi ça correspondait. Surtout à la sortie du film en fait. On se demande si je vis dans une boîte. Honte à moi, je pensais qu’ils parlaient d’une sorte d’adaptation du Minotaure avec le labyrinthe de Dédale. Enfin, bref. Rien à voir.

Déjà, l’idée est originale ! Et géniale ! C‘est écrit très, (très), mais vraiment très simplement. Pas de style particulier. Au début, ça m’a un peu dérangé. Mais en prenant du recul, on voit que les chapitres sont très courts pour rythmer le tout et avec le scénario, on peut estimer que c’est même préférable. ça nous arrache quelques sourires parfois. En tout cas, je souriais ou rigolais dans les scènes d’action ou macabres.

Je n’ai pas d’explication à cela, je suis surement bizarre mais à ces moments, je n’avais pas de frissons ou d’appréhension, ni d’impatience. J’en ai éprouvé uniquement lors du passage dans le trou des Griffeurs. Joli carnage.

Concernant les personnages, Thomas a tout du héros (tout va bien pour lui, un peu trop même) mais il n’était pas agaçant.  Gally, je l’ai détesté. J’ai eu des moments de pure joie quand certaines péripéties lui sont arrivées. J‘étais carrément morte de rire à un moment. Mais mon humour est douteux. Minho et Newt incontestablement les personnages que je préfère ! Ils m’ont bien fait rire et je ne sais pas, c’était agréable de voir leurs réactions. Teresa, m’a bien intrigué, je me demandais ce qu’elle allait engendré mais je n’ai pas de sentiment particulier envers elle. Le truc de la télépathie est intéressant. J’aimerai bien savoir pourquoi on leur a donné un tel don. Alby, au début, je ne l’aimais pas plus que ça et à la fin, sa folie a réussi à m’attirer de la pitié, ou plutôt de la compassion pour lui.

Globalement, il y a des trucs que j’ai vu venir. Je pense que c’est le cas de pas mal d’entres nous. C’est le schéma des embûches qu’on rajoute pour embêter les personnages principaux (classique j’aurai pu dire) qu’on retrouve dans pas mal de livres alors voila…. Mais c’est clair que ça de côté, on lit pour découvrir ce qui se passe hors du labyrinthe, pourquoi ils sont là, le but, et plein d’autres questions. TOUTEFOIS ! le rôle qu’à jouer Thomas à une certaine partie ne m’a pas plus étonnée que ça. Ni son plan d’évasion. Au contraire, dès que c’est apparu dans l’histoire, je me suis dit, pourquoi personne n’y saute ? Oui, je suis une tête-brûlée.

Affinités : 

Ce livre utilise bien les codes du young-adult pour donner quelque chose d’intéressant avec une certaines doses de mystères, donc ceux qui aiment le genre devraient apprécier. Et même en devinant quelques éléments, on se demande tout de même parfois le pourquoi du comment, ce qui suscite l’intérêt. Il y a de l’action, des pertes et n’est pas plat. L’auteur va droit au but, donc pas de passages que l’on pourrait juger inutile.

Ma note : 15/20

Publicités

8 réflexions sur « L’Épreuve, Tome 1 : Le Labyrinthe »

      1. Je pense qu’il a bien aimé voir Hunger Games et Divergente, au moins les premiers. (Il ne lit pas).
        En série, il a regardé tous les épisodes (pas les plus récents, pas eu le temps) de The 100…

        Moi j’aime beaucoup de choses mais de façon générale, tous les trucs post apocalyptique je n’aime pas, les extraterrestres non plus…

        Je préfère largement les trucs à la Harry Potter avec de la magie. Mais cette phase qu’on évoquait la dernière fois me plombe toutes les envies : par exemple, je suis une grande fan de comédies romantiques, de films de Noël, etc… et là, je ne peux même pas en regarder. Je sais qu’au lieu de profiter, je vais râler et ne voir que les Non sens des films 😅

        Aimé par 1 personne

    1. Quand je suis allée voir ce que j’avais noté comme ressenti sur un site au sujet du film, c’était peu reluisant 😅 que c’était très court et peu marquant. Le livre m’a donc mieux plu que le film. Mais ce n’est pas époustouflant non plus, c’est le code classique du young adult 🤔 et c’est prévisible.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.