Archives du mot-clé rebecca kean

Rebecca Kean, Tome 7 : Amberath – Les dieux sont SI capricieux

Genre : Bit-lit

Editeur :J’ai Lu

Résumé :

Je suis d’une nature profondément optimiste, la preuve : ma meilleure amie s’apprête à donner naissance à « Damien, le fils du diable » ? Je me dis pas grave, tant qu’il naît sans cornes et sans odeur de soufre, on devrait pouvoir gérer. Mon petit ami me ment depuis des années ? Pas de problème, je décide de retourner chez moi et de m’y construire une vie meilleure… Bref, je reste positive. Du moins, c’était le cas jusqu’à maintenant. Parce que, pour la première fois de ma vie, j’ai beau chercher, je ne vois vraiment pas comment je vais pouvoir m’en tirer.

Mon ressenti :

Ne prêtez pas attention à la couverture, entre celle que j’avais mis pour mes envies (donc celle-là) et celle que J’ai Lu a mis sur le bouquin, un monde est passé (c’est pourquoi le titre est Amberath et qu’on voit 150 000 lecteurs au lieu de 100 000).

Ensuite, contrairement à mon habitude, cette chronique donnera des trucs concrets faisant penser à du spoil, donc je vous redirige vers la chronique de Sai qui est très bonne et clairement sans spoil (ici). Prenez ma chronique comme une sorte de discussion (j’ai lu tellement d’avis négatifs que quand j’ai donné mon retour je n’ai pas pu suffisamment m’en défaire pour ne pas avoir l’air de répondre à quelqu’un).

Lire la suite Rebecca Kean, Tome 7 : Amberath – Les dieux sont SI capricieux

Focus sur Rebecca Kean

Genre : Urban-Fantasy, Bit-lit

Editeur : J’ai Lu

Résumé du tome 1 : 

Burlington…Nouvelle-Angleterre. Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États unis, bref un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement, parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu’il y avait plus de démons, de vampires, de loups garous et autres prédateurs ici que partout ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n’est pas le genre de renseignements fournis par l’office de tourisme. Maudit soit-il…

Lire la suite Focus sur Rebecca Kean