Archives du mot-clé aurélie wellenstein

Yardam : un confinement ouvrant les esprits aux ténèbres

Genre : Dark Fantasy/ Science-fiction

Éditeur : Scrineo

Résumé : IMG_20200128_123037.jpg

À Yardam, la folie est sexuellement transmissible.

Dans l’espoir d’endiguer l’épidémie, la population est mise en quarantaine, isolée du reste du monde.

Le virus n’a pas épargné Kazan. À l’image de la ville qui s’enfonce dans le chaos, il sombre lentement.

Pour s’en sortir, il serait prêt à toutes les extrémités, y compris à manipuler Feliks et Nadja, un couple de médecins étrangers venu s’enfermer volontairement dans la cité pour trouver un remède. Dans son désespoir, il va accomplir le pire…

Mon ressenti : 

Vous savez qu’Aurélie Wellenstein est une auteure dont j’aime beaucoup la plume et la psyché de ses personnages, souvent tordus, ce qui change des classiques et gentils personnages dans le young-adult.

Lire la suite Yardam : un confinement ouvrant les esprits aux ténèbres

Mers mortes

Genre : Dark Fantasy

Editeur : Scrineo

Résumé  : mers-mortes-1211147

Les humains ont massacré les mers et les océans. L’eau s’est évaporée ; les animaux sont morts.

Quelques années plus tard, les mers et les océans reviennent. Ils déferlent sur le monde sous la forme de marées fantômes et déplacent des vagues de poissons spectraux, tous avides de vengeance. Les fantômes arrachent leurs âmes aux hommes et les dévorent. Bientôt, les humains eux aussi seront éteints… Leur dernier rempart face à la mort : les exorcistes.

Caste indispensable à l’humanité, les exorcistes sont bien entendu très convoités. L’un d’eux, Oural, va se faire kidnapper par une bande de pirates qui navigue sur les mers mortes à bord d’un bateau fantôme. Voilà notre héros embarqué de force dans une quête sanglante et obligé, tôt ou tard, de se salir les mains…

Mon ressenti : 

Mers mortes est un récit écologique dans un univers sombre et violent !

Lire la suite Mers mortes

Le Dieu oiseau – La colère terrible des dieux, la cruauté sans nom des hommes

Genre : Dark Fantasy

Editeur : Scrineo

Résumé : le-dieu-oiseau-1035838-264-432.jpg

Une île. Dix clans. Tous les dix ans, une compétition détermine quel clan va dominer l’île pour la décennie à venir. Les perdants subiront la tradition du « banquet » : une journée d’orgie où les vainqueurs peuvent réduire en esclavage, tuer, violer, et même dévorer leurs adversaires.

Il y a dix ans, Faolan, fils du chef de clan déchu, a assisté au massacre de sa famille. Sauvé par le fils du chef victorieux, Torok, il est depuis lors son esclave et doit subir ses fantaisies perverses. Sa seule perspective d’avenir est de participer à la compétition de « l’homme-oiseau », afin de renverser l’équilibre des pouvoirs en place et de se venger.

Qui du maître ou de l’esclave va remporter la bataille ? Quel enjeu pour les habitants de l’île ? Quel est le prix à payer pour la victoire ?

Mon ressenti : 

Cela fait un moment qu’un livre ne m’avait pas collé quelques petits frissons d’excitation (morbides). Ou ne m’avait fasciné par son aspect macabre. J’ai une sorte d’immunité étrange face à l’horreur.

Lire la suite Le Dieu oiseau – La colère terrible des dieux, la cruauté sans nom des hommes