Archives du mot-clé adolescence

Tous les héros s’appellent Phénix

Genre : Jeunesse, Romance

Editeur : L’école des loisirs

Résumé : Tous-les-heros-s-appellent-Phenix.jpg

Peut-on monter dans la voiture de quelqu’un que l’on connaît à peine ? Difficile de résister à la tentation si l’automobiliste n’est autre que Monsieur Smith, le professeur d’Anglais le plus fascinant et le plus séduisant du lycée. Ce soir-là, il a proposé à Phénix et à sa petite soeur Sacha de les raccompagner chez elles, de l’autre côté du lac. Elles sont montées dans sa Chevrolet immaculée, et il les a conquises le temps d’un trajet.

Quelques jours plus tard, c’est leur mère, Erika, qui se laissait séduire. Monsieur Smith est venu de plus en plus souvent à la maison, accumulant les bons points, avec son don pour la pâtisserie et ses faux airs de Gregory Peck.

Phénix et Sacha ont bien remarqué qu’il était un peu trop strict et autoritaire, parfois dur et cassant sans raison. Oh, trois fois rien, pas de quoi s’inquiéter. Comment auraient-elles pu se douter qu’elles venaient de faire entrer le loup dans la bergerie ?

Mon ressenti : 

Ce livre fait partie des recommandations d’une libraire que j’avais tenu en otage dans une discussion livresque (la même que celle m’ayant conseillé -à raison- Meg Corbyn. Je l’ai pris car le thème familiale avec un loup dans la bergerie m’intéressait.

Lire la suite Tous les héros s’appellent Phénix

Jusqu’ici, tout va bien

Genre : Jeunesse, Romance

Editeur : L’école des loisirs

Résumé :

1968. Une petite, petite ville de l’Etat de New York. Un père sans repères, une mère sans remède. Deux grands frères, dont un avalé par la guerre du Vietnam. Pas assez d’argent à la maison. Trop de bagarres au collège. Des petits boulots pour se maintenir à flot. Une bibliothèque ouverte le samedi pour s’évader. Une idole inaccessible. Une collection d’oiseaux éparpillée à tous les vents. Des talents inexploités.

Et une envie furieuse d’en découdre avec la vie. A quatorze ans, Doug Swieteck vient juste d’arriver dans une nouvelle ville, où il ne connaît personne. Son frère aîné est un crétin fini. Tout semble donc jouer contre lui. Commence alors une histoire sur le passage de l’adolescence à l’âge adulte, où comédie et tragédie jouent à part égale.

Mon ressenti :

Voilà un livre qui se lit vite, tant, l’histoire peut séduire. Lu dans le cadre de « masse critique », je l’ai fini rapidement, et même si je n’ai pas été transportée, j’ai apprécié ma lecture, alors merci à l’équipe Babelio et à l’éditeur Ecole des loisirs.

Lire la suite Jusqu’ici, tout va bien