Parasites amoureux, Tome 1

Genre : Shonen

Editeur : Delcourt/tonkam

Résumé :Parasites-amoureux-1-delcourt

Kengo Kosaka, un jeune homme au chômage. Hijiri Sanagi, une adolescente qui ne va plus à l’école.

Alors qu’ils cherchent tous deux à se réintégrer à la société, ils finissent par ressentir une attirance l’un pour l’autre et tombent amoureux.

Mais leur bonheur ne durera pas longtemps. Ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’ils ne sont que des marionnettes, manipulées par des «insectes»…

Mon ressenti : 

Parasites amoureux d’une nouvelle collection prénommée Moon Light chez Delcourt/tonkam, propose un récit plutôt original : deux asociaux vont être rassemblés par un tour de force.

Âgé de 27 ans, Kengo est atteint de troubles obsessionnels : il ne supporte pas d’être en contact physique avec autrui et prend grand soin à tout désinfecter. Reclus chez lui, ayant du mal à s’insérer dans la société, il a fini par développer un malware qui coupe les communications des appareils téléphoniques le soir du réveillon de Noël afin d’isoler tout le monde. Personne ne pourra prendre contact avec quiconque.

Les mauvais coups ne restant que peu souvent dans le plus total des secrets, un type louche toque un jour à sa porte, lui disant qu’il sait ce qu’il a fait et que sous peine de tout divulguer aux autorités, il doit accomplir une mission pour lui. La tâche est rémunérée : il doit sympathiser avec Hijiri Sanagi.

Cette adolescente de 17 ans a ses propres difficultés en contact relationnel et au fil des pages, dans une atmosphère plutôt lugubre qui se fera progressivement douce-amère car il s’agit tout de même de sujets sociaux concernant certains d’entre nous, des liens entre les deux laissés pour compte se créeront.

Le résumé dit clairement qu’ils tombent amoureux, mais n’ayez crainte, c’est un amour platonique et rien de répréhensible n’a été dessiné sous nos yeux. C’est plus une forme d’association de réconfort, puisque l’amour peut être sous diverses formes. Ils ne sont plus seuls et leur mal-être est plus facile à gérer. Malgré le visage maussade qu’ils gardent durant une bonne partie du récit, l’atmosphère se fait à des instants plus légère et montre d’autres moments très humain.

Ainsi, adaptation en trois tomes du light novel « Parasites Amoureux », ce manga réserve son lot de mystères puisque la fin du tome donne une ouverture sur une déclaration choc, qu’il vous appartient de découvrir si ça vous intéresse !

Affinités :

Dans le genre fantastique et suspense, l’atmosphère sombre/triste très réussie joue beaucoup dans l’immersion et si vous aimez les récits plutôt mystérieux et courts, ce manga s’y prête bien.

Ma note : 14/20

 

10 réflexions sur « Parasites amoureux, Tome 1 »

  1. Le côté problèmes relationnels semble intéressant et l’association entre ces deux personnages intrigante. Le mystère semble aussi bien présent… En résumé, ta chronique donne envie d’en apprendre plus !

    Aimé par 1 personne

    1. Je te remercie Audrey, ton commentaire (comme les nombreux autres que tu postes) me fait très plaisir ! je n’ai pas encore cerné tes goûts en manga, donc je ne saurai dire s’il te plaira vraiment (contrairement au Tigre des neiges où tes indices me permettent de dire que oui ça te plairait). Mais si tu l’a dans ta média, n’hésite pas à t’en faire un avis.

      Aimé par 1 personne

      1. Bonne question 🙂 Je pense que mes goûts en matière de mangas reflètent ceux en matière de romans : j’aime tout à partir du moment où ce n’est pas extrêmement gore (pas trop fan des zombies..) et qu’il n’y ait pas une hypersexualisation des femmes…
        La sortie doit être trop récente, je n’ai pas trouvé le manga sur le site de ma médiathèque, mais j’espère bien qu’elle fera partie prochainement des nouveautés 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Okay!
        Tu as un exemple pour l’hypersexualisation de la femme ?
        (je suis vraiment désolée du temps de réponse, ça fait plusieurs mois que mon appli WordPress dysfonctionne 💀)
        Et tu avais testé les webtoons au final ? Lesquels t’avaient plu ?

        J'aime

      3. Pour l’hypersexualisation, je n’ai pas de titres précis en tête d’autant que c’est récurrent, mais je dirai tous les ouvrages où le corps des femmes est dévoilé juste pour le fan service sans que cela n’apporte rien du tout à l’intrigue (à part booster les hormones des lecteurs…).
        Pour les webtoons, j’ai mis l’idée en pause m’étant laissée déborder par mes SP et mes emprunts. Mais c’est quelque chose que j’aimerais un jour prendre le temps d’approfondir.

        Aimé par 1 personne

    1. Le tome 2 n’est pas encore sorti mais ce titre se démarque déjà par son contenu oui, même si l’histoire ne m’a pas tourneboulé, c’est bien mené et les dessins collent à l’atsmophère un peu dépressive/sombre

      Aimé par 1 personne

      1. Ça c’est bien vrai. J’avoue que j’ai abusé en achat. Je galère à choisir mes lectures et j’ai encore acheté des bouquins. 😭 Je suis vraiment un panier percé.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.