Sky-high survival, Tome 17

Genre : Seinen

Editeur : Kana

sky-high-survival-17-kana

Mon ressenti : 

On approche de la fin, et cela se ressent.

Mes retours sur ce manga n’ont jamais été très étoffés et profonds car c’est une oeuvre en elle-même très basée sur l’action. Le mangaka s’essaie parfois à la philosophie à travers les idéologies de ses personnages et de leurs façons de voir les choses mais il y a deux soucis. Soit je trouve ça fort peu pertinent. Soit complètement bancal. Mais je vois toujours où ils veulent en venir.

Ici, après le dantesque combat entre l’archange et la croupière, on a droit à des informations très importantes venant d’elle sur ce monde, son fonctionnement, son but, le fait qu’il ne soit pas réel ( j’avais visé juste) et qu’il y a un gérant, à savoir le créateur de ce monde, qui ne doit surtout pas combattre avec son propre corps car dans le cas où il se ferait tué, ce monde se mélangerait au monde réel. Donc les règles, à savoir se suicider ou mourir parce qu’on est « inférieur » (c’est le manga qui le dit, pas moi), s’y appliqueraient. Tout le monde veut donc éviter ça. D’où le rôle des anges gardiens (les maqués en colère). D’ailleurs, à la fin du tome, on a des informations en plus sur eux, ce qui est sympa.

Toutefois, bien qu’on ait enfin eu la vérité sur le lien entre le sniper maqué et Rika Honjo, le frère de Yuri, le combat qui les as opposé m’a parût bien fade. Sûrement à cause des blablas visant à se déstabiliser mutuellement ou qui ne menaient à rien.

En fait, depuis que l’auteur a quitté la narration basée sur la peur/stress du lecteur face à l’aspect survival et les moments de surprise/suspense, présente dans les premiers tomes, il a du mal à gardé en haleine le lecteur. Pire, on a la sensation parfois d’une rallonge inutile basée sur des dialogues superficiels et vides. Sans parler du fait que certaines phrases ont des tournures étranges et peu naturelles (j’ai beau ne pas être calée en traduction, certaines phrases détonnent).

De ce fait, malgré l’apport d’informations et d’événements qui font bouger les choses, surtout parce que le gérant intervient, qu’un personnage très important disparaît et qu’un autre se voit transformé en autre chose, les problèmes précités (et que je voyais depuis certains tomes mais que je gommais de mon esprit) ne m’ont pas permis d’apprécier pleinement ma lecture (alors que ce tome comporte vraiment les éléments pour !).

Pour faire simple, il me manquait l’émotion. Et ce, à cause du rythme bien trop mollasson du tome dans la globalité. Il y a un problème dans la narration et le tempo. C’est dommage car pour faire des combats et actions incroyables, il est très bon, mais dès qu’il faut dialoguer (et quand ce n’est pas pour un apport d’infos), ça pêche, comme s’il n’avait rien à faire dire à ses personnages mais les faisaient parler quand-même. J’ai eu la sensation de voir de la barba-papa dans un bateau rempli d’eau en train de couler.

Ma note : 14/20

(ma note est donc très subjective, si javais pu bien entrer dans l’histoire ce serait un 16/20)

Le tome 18 de Sky-high survival sort le 3 avril 2020 chez Kana !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.