Liquor & Cigarettes

Genre : Yaoi

Editeur : Taïfu Comics

Résumé :liquor-and-cigarette-1231140

Dans une silencieuse ville du sud, Camilo tient une boutique de cigarettes et Teo un magasin d’alcool.
Si le premier fume comme un pompier et supporte bien la boisson, le second peine à défendre sa réputation de vendeur dans une ville où l’alcool règne en maître.
Alors que la fête des vendanges approche à grands pas, Teo voit en son ami d’enfance son seul espoir de gagner le concours. Mais que va-t-il se passer quand Camilo avoue soudainement les sentiments qu’il éprouve pour son ami

 

Mon ressenti : 

Liquor & cigarette est un one-shot de Zariya Ranmaru.

Bien que l’on voit qu’elle a une forte appréciation pour le passif aux cheveux très courts et au grand front face à l’actif aux cheveux longs, doux et passionné qui lui courre souvent après, ses histoires plutôt simples font passer un très bon moment de lecture.

Ses dessins toujours très plaisant, restent très sensuels et détaillés lorsque les personnages se dévorent des yeux ou pendant l’acte.

Ici, deux amis d’enfance ont repris le commerce de leur parent. Téo à la peau brune tient un commerce d’alcool et Camilo aux longs cheveux, un commerce de tabac. Fumeur, attentionné, il est convoité par beaucoup de femmes. Bisexuel affirmé, il n’a d’yeux que pour Téo, son ami d’enfance hétérosexuel.

Depuis un certain événement qui avait rendu Camilo jaloux qu’un autre homme s’approche de Teo, ce dernier est troublé depuis plusieurs années et se rend compte qu’il le considère « plus qu’un ami d’enfance ou un frère de cœur ».  Cela n’est pas très approfondi, le ton voulant rester léger, mais Téo plutôt conservateur aura du mal à se faire à l’idée d’être touché par un homme, ne pouvant se résoudre à être traité « comme une fille », alors même qu’il apprécie la tendresse de Camilo à son égard.

Liquor__Cigarette_ext_1.jpg

Ne vous attendez donc pas à de grandes réflexions sur le mal-être d’une personne hétérosexuelle qui en vient à aimer quelqu’un de son genre. Ce n’est pas la finalité du manga. Plutôt du genre du divertissant sous le laisser aller grâce à l’alcool, vous serez amusés de certaines réactions de Téo pas assez honnête envers lui-même mais qui ne trompe personne. Les yeux ne mentent jamais.

Juste après Coyote , c’est l’histoire de Zariya que je préfère. Pas de consentement trouble, pas de relation toxique, c’est la découverte de passion dans un contexte sudiste et d’une fête au vin. Si les romances simples dans un climat chaud vous intéresse, sautez le pas ! 

Affinités : 

Comme dit précédemment, les amateurs de yaoi sont le public visé, mais les curieux qui ne craignent pas l’érotisme peuvent aussi l’essayer. Du fait que la relation reste saine, c’est une bonne façon de se divertir dans le genre sans forcément passer par du très soft car je l’ai dit : il y a de l’érotisme ! Mais ça, c’est un qualification de Ranmaru Zariya, donc dès que vous touchez à ses œuvres, obligatoirement, il y en a.

Ma note : 16/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.