Void

Genre : Yaoi, Science-fiction

Editeur : Taïfu Comics

Résumé : void-993290

Ex-membre de la protection des humanoïdes, Maki reçoit comme cadeau d’anniversaire Arata, un humanoïde modifié illégalement par des humains pour devenir un « animal de compagnie ». D’abord réticent à l’idée de le garder, il change d’avis quand on lui annonce que ce dernier a la particularité d’avoir reçu les gênes et les souvenirs d’un dénommé Ren, l’homme qu’il aimait et qui l’a trahi. Tourmenté par cette douloureuse trahison depuis plusieurs années, Maki voit en cette rencontre fortuite une chance de se venger et d’obtenir enfin ce qu’il a toujours espéré. Cédera-t-il à ses sombres pulsions ou arrivera-t-il enfin à trouver la paix ?

Mon ressenti : 

J’aime les dessins de Zariya Ranmaru et me faire ma propre idée sur les ouvrages d’un auteur que j’apprécie. J’ai mis du temps à lire Void qui est un yaoi traitant d’humanoïdes (ce qui n’est pas trop ma tasse de thé, je ne suis pas fan de science-fiction), mais c’est chose faite maintenant.

A vrai dire, il n’y a que les humanoïdes qui rappellent que ce n’est pas une histoire se déroulant dans un cadre normal. Ils ont une brigade de protection qui les déplace quand ils sont maltraités par leurs acheteurs, et qui s’assure de leur santé aussi bien physique que mentale. Mais ce n’est pas plus développé que ça, on sait juste qu’un trafic illégal fait fureur en extrayant des souvenirs et ADN chez des humains pour les implanter dans les humanoïdes et ainsi augmenter leurs prix, les rendant « plus humains » que ceux possédant des données génériques.

Ce n’est pas mon titre préféré de la mangaka, Coyote restera toujours en tête de liste pour moi, mais si j’ai grimacé au début, la suite n’a pas été pénible.

Le problème se trouve dans le caractère des personnages. Arata, l’androïde qui possède l’ADN et les souvenirs Ren est complètement soumis et permissif. Il n’avait pas de profondeur, plutôt lisse et creux, je n’ai pas saisi -mis à part avec l’imprint- comment il a pu s’attacher voire aimer Maki. L’imprint fait le même effet qu’un caneton prenant la première personne qu’il voit pour un parent et crée des attaches. Maki a été une vraie ordure avec lui, faisant du chantage émotionnel, s’amusant, l’utilisant comme si c’était un jouet et surtout, faisant ressortir ses émotions noires contre lui.  Je n’ai jamais apprécié ce genre de relation toxique et je ne vais pas m’y mettre maintenant.

A part pour cela,  je n’ai pas de reproches. Le passé des protagonistes étaient creusés, expliqués et mettaient de la lumière sur le pourquoi du comment. On a vu qui était Ren pour Maki, comment il a été blessé et trahi par lui et pourquoi il est aussi toxique et destructeur envers Arata. ça ne l’excuse pas, ça permet de voir les origines de son déséquilibre. Avoir été blessé sur le plan sentimental, même de la pire des façons, ne donne pas le droit de faire subir la même chose à autrui.

Il va en prendre conscience, va changer, devenir meilleur, prendre la bonne décision et marquer un tournant.

73020984_1365579470291169_7187282067938344960_n.jpg

Pour être franche, dans l’histoire je n’ai été attachée à personne, je ne sais pas si je suis la seule mais lors de ma lecture, j’ai trouvé qu’il se dégageait des pages, une atmosphère froide et distante. Toutefois, le sacrifice de Ren relaté à la toute fin, m’a fait une forte impression.

Concernant l’édition, il est d’un format plus grand que la norme, les pages sont souples mais surtout, il n’y a aucune censure lors des ébats.

Affinités :

Si vos aimez l’auteur, que les histoires de vengeance émotionnelle, d’ego blessé et d’amour brisé ne vous sont pas rébarbatives car il y aura une relation toxique mais que vous appréciez connaitre les « origines du mal » et voir la repentance d’autrui, ce manga rentre dans ce cadre.

Ma note : 14/20

6 réflexions sur « Void »

      1. Ah oki !
        Comme tu y trouvais des qualités, j’ai cru que le titre t’avais plu.

        J'aime

    1. Oui c’est mieux, de son registre je te conseille Coyote si tu veux. A sleeping man est plutôt bien. Mais liquor et cigarette qui sort bientôt ainsi qu’un autre titre à elle sont un must have avec coyote (enfin c’est une question de goût, quand ça sortira en version fr et que je ferai ma chronique tu te décideras 🙂.)

      Aimé par 1 personne

      1. Je regarderai ça à ce moment là oui. 😁
        Coyote, je note si je ne l’avais pas déjà noté. Ce mois ci, je ne peux pas trop me permettre de largesse en livre. 🤣.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.