Isabella Bird, femme exploratrice – Tomes 1 à 4

Genre : Seinen

Editeur : Ki-oon

Résumé :

À la fin du xixe siècle, le Japon s’ouvre au monde et s’occidentalise à marche forcée. Mais le pays reste un vrai mystère pour la plupart des Européens, ce qui en fait une destination de choix pour la célèbre exploratrice anglaise Isabella Bird ! Malgré son jeune âge, elle est déjà connue pour ses écrits sur les terres les plus sauvages. Isabella ne choisit jamais les chemins les plus faciles et, cette fois encore, elle étonne son entourage par son objectif incongru : Ezo, le territoire des Aïnous, une terre encore quasi inexplorée aux confins de l’archipel… Le voyage s’annonce long et difficile, mais rien n’arrête la pétillante jeune femme !

Accompagnée de son guide-interprète, le stoïque M. Ito, la jeune femme parcourt un pays en plein bouleversement. Dans ses lettres quotidiennes à sa sœur, elle narre avec sincérité et force détails la suite de chocs culturels qu’elle expérimente. Elle veut tout voir, tout essayer, quitte à endurer chaleur, fatigue, maladie ainsi que les sarcasmes de ses pairs

Mon ressenti :

Le résumé à tout dit, qu’attendez-vous pour sauter dessus ?!

Ce manga qui compte pour l’instant 5 tomes à son actif dans la parution française, relate les folles aventures très riches et intéressantes d’une jeune femme anglaise du 19e siècle connue pour ses écrits et ses explorations dans les différents coins du monde !

Ici, direction le Japon ! Mais pas n’importe quelle zone, elle choisit la plus dure à atteindre, la plus sauvage, une contrée encore si peu explorée que c’est comme si elle ne l’était pas du tout, et nous offre un Japon de l’ancien temps très plaisant à découvrir. Nous sommes à l’ère Meiji, ce qui permettra de juxtaposer avec le Japon moderne que l’on connait. 

isabella-bird-visuel2

Dès le départ, ce récit très réaliste montre une difficulté première : la langue. En effet, pour cette chère anglaise qui a un si périlleux périple, il lui faut trouver un bon interprète mais surtout, un interprète qui veuille bien risquer sa peau et son confort à se rendre dans une telle zone ! Ce n’est pas gagné, mais sur son chemin apparaîtra Ito, qui m’amuse très souvent avec son air blasé et sa langue qui est loin d’être dans sa poche. Tout d’abord plutôt suspect car il n’a aucune lettre de recommandation de son ancien employeur (ce qui aurait pu attester son identité et sa fiabilité), il se révélera être un type honnête et franc : il travaille pour l’argent. Pas pour les beaux yeux de Miss Bird.

isabella-bird-fr-vf-scan-manga-kioonextrait

Payé 12 dollars, il fera la jeune anglaise découvrir la culture de son pays, ses traditions, sa cuisine et ses constructions ! La richesse et finesse des dessins en mettent plein les yeux ! Le trait de pinceau de Sassa Taiga n’a rien à envier à l’auteure de Reine d’Egypte (que j’adore).

isabella-bird-femme-exploratrice-tome-1-980649.jpg

Confrontée à ce choc culturel, nous verrons Isabella subissant différents effets et conséquences  : une perte de confort car les maisons d’hôtes des zones visitées sont souvent pauvres, infectées de puce, et avec une absence souvent totale de l’intimité : les Japonais, curieux, épient l’anglaise à travers les trous des cloisons coulissantes. Ce qui a de quoi rendre anxieuse notre aventurière qui avait déjà été la cible de bain de foules.

Elle reste dans l’ensemble tolérante et très enthousiaste face à tout ce qu’elle découvre, ses yeux sont souvent brillants, on voit que son intérêt et sa fascination pour la moindre particularité du Japon est sincère et véritable. Cet échange culturel fait plaisir à voir car Ito parfait son anglais à ses côtés, apprenant de nouvelles expressions, et cette découverte dans le respect des mœurs d’autrui aussi donne une sensation de contentement. Evidemment, voir des gens quasiment dénudés étonne l’aventurière, mais elle ne porte pas de jugement dessus, elle ne rabaisse pas ce peuple comme certains de ses pairs qui n’hésitent pas à se montrer méprisants, condescendants et estimer qu’il est de leur devoir d’apporter « la civilisation à ces singes ». La psychologie complètement bancale et écœurante d’un colonisateur.

Restant humaine, sa propre éducation et culture devant tant bien que mal s’adapter à ce monde différent, Isabella Bird aura des petits moments de craquage : elle voudra boire du thé au lait, manger de la viande car le régime alimentaire des Japonais est essentiellement composés de légumes et d’autres mets fermentés, peu de poisson, la viande est encore plus rare qu’une éclipse solaire. Ce qui à la longue, devient lassant (mangez chaque jour de la lentille, vous verrez si vous ne finirez pas par arracher vos cheveux).

Elle connaîtra des péripéties déplaisantes, c’est vrai, mais elles sonnent justes, de même pour ses envies et besoins, il n’y a pas d’excès ou d’ajout juste pour dériver de la linéarité scénaristique. Au contraire, on ne le ressent pas, assez contemplatif et démonstratif, le dessin entraîne notre regard lors des courses des braves japonais qui tirent les pousse-pousse par la seule force de leur bras et avec la puissance de leur jambe.

Le contexte historique lui-même n’est pas mis de côté, que ce soit la guerre qui a ravagé des zones et rendue la vie plus difficile ou encore la célébration de l’arrivée des menstruations d’une jeune fille, l’auteure fournit de nombreux détails croustillants. 

Au fil des pages, l’entente entre nos deux héros se raffermira, des moments amusants aux moments de confiance, de conseil, de prévention aussi, et où on en saura un peu plus sur les motivations d’Ito, sur l’origine de sa vocation, ainsi que sur la faible constitution d’Isabella qui reste malgré tout intrépide et fraîche.

Les tomes 3 et 4 amènent avec eux un vent glacial : un personnage fort détestable fait son apparition : l’ancien employeur d’Ito qui tout comme moi, est profondément répugné par la nature tyrannique et cruelle du bonhomme. Grand amoureux des confiseries, Ito apprécie son métier d’interprète aux côtés d’Isabella, mais il semble que le sort lui, en décidera autrement. 

Affinités : 

Lisez ce livre si vous aimez apprendre un peu plus sur les mœurs et la culture japonaise. Surtout à une autre époque. Plongez-vous dedans si vous aimez les dessins qui captivent le regard, vous passerez un très agréable moment de lecture auprès d’une femme dynamique, indépendante, libre et rafraîchissante et vous serez amusés par ses chamailleries avec son blasé d’interprète qui ne s’illumine que devant des bonbons !

Isabella Bird fera de vous aussi un explorateur !

Ma note : 17/20

20 réflexions sur « Isabella Bird, femme exploratrice – Tomes 1 à 4 »

      1. J’espère que tu pourras l’emprunter. Bonne lecture.
        Ne me parle pas de panier 😂… Je suis absolument irrécupérable. Quand je ferai mon bilan lundi, je vais pleurer.

        Aimé par 1 personne

      1. Peut-être que tu te reconnaîtra dedans dans ce cas !
        J’ai essayé d’en parler à la fois de mon point de vue de personne qui travaille dedans, mais aussi en tant qu’usager qui emprunte vraiment beaucoup de mangas en médiathèque.

        J’espère qu’il t’intéressera en tout cas.

        Aimé par 1 personne

  1. Une série qui est dans ma PAL l’aspect découverte des mœurs et de la culture m’intéressant énormément 🙂 Quant aux dessins, tu as raison, ils ont l’air d’une grande finesse !

    Aimé par 1 personne

      1. Je n’en doute pas !
        En me relisant, je ris devant mon lapsus révélateur parce qu’à la place de PAL, j’aurais dû écrire wish list 🙂 Je crois que mon cerveau a pris la décision de craquer sans m’en avertir !

        Aimé par 1 personne

  2. Oui il faut vraiment que je découvre ce titre entre le côté historique, la culture japonaise et le personnage principal féminin, ça a l’air top. Le trait de dessin est vraiment superbe j’adore quand ça foisonne de détails et de réalisme.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.