Le dernier drae, Tome 1 : Pacte de sang

Genre : Romance, Fantasy

Editeur : MxM Bookmark (collection infinity)

Résumé :62059818_632193890525429_840138767518924800_n

Plus que tout, c’est d’aventure dont j’ai besoin. Mais à Verald, un pays dévasté par la maladie, la vie est déjà toute tracée, comme les cercles hiérarchiques immuables de notre royaume.

Au cœur même de ces cercles règne notre cruel roi, avec un invincible dompteur de dragons, Lord Irrik, à ses côtés. Leur pouvoir empoisonne le pays et le peuple, et attise la rage d’ennemis toujours plus nombreux. Mais tout va changer.

Quand la rébellion s’embrase, le roi riposte durement. Capturée par Lord Irrik, je suis soudain entraînée dans un jeu fatal. Un jeu dont je voudrais désespérément comprendre les règles. Car je ne me bats pas seulement pour rester en vie… mais pour protéger un amour qui pourrait bien être la clef de ma liberté.

Mon ressenti : 

Il y a dans ce livre, la vraie définition du mot « cruauté », à un point qui pourra clairement faire certains froncer bien plus que le nez.

A Verald, terre sec et malade qui ne donne plus assez de nourriture à un peuple opprimé, l’histoire commence sur un rassemblement de rebelles et sur Ryn, une jeune fille qui prête main forte à un gérant de taverne. Pour être plus précise, les personnages sont tous soit jeunes, soit vieux, c’est-à-dire qu’au de-là de 18 ans, les hommes sont envoyés mourir à la guerre et ceux qui survivent reviennent après ça, quand ils sont trop vieux pour le combat.

Le destin des femmes n’est pas plus lumineux : se marier, fonder une famille et mener une vie monotone et à mourir d’ennui. Un trait de caractère apparaît très vite chez Ryn : le besoin de changements.

Ironiquement, le destin va lui accorder son souhait, de façon trop exacerbée. Elle aura des changements dans sa vie, la majorité invitant à pleurer dans les chaumières, elle aurait su que les événements qui bouleverseraient sa monde serait si chaotique, elle aurait continuer à faire du ragoût de pommes de terre avec le sourire.

La famine ravageant chaque citoyen, la nourriture est une denrée cruciale, l’argent n’est pas un moyen d’échange commun : le peuple est bien trop pauvre pour cela. Ils paient souvent un service avec des légumes, du lait, des soins curatifs. Chacun cultive comme il peut un potager afin ne nourrir l’empire, et d’avoir les restes…s’il y a des restes.

Vous comprenez très vite : le roi est un condensé de points défaillants. La quintessence de la cruauté, perfidie et méchanceté à l’état le plus pur. Ce qui fait de lui un personnage en réalité, peu intéressant. Eh oui, personnellement, un méchant qui l’est juste par plaisir ou par amour du pouvoir me parait toujours fade. Tuer ses épouses par lassitude d’elles, envoyer ses fils mourir au combat, les tuer des ses mains pour être certain de rester le seul maître du trône, s’il y avait autre chose qu’une folie de puissance, ça aurait pu donner du relief, mais je trouve ce type de psychologie faiblarde.

Ryn, a été présenté sous un angle peu reluisant : la tueuse de patate, aucun don pour le jardinage, au contraire de sa mère, elle n’a pas du tout la main verte. Pourtant, s’il y a bien quelque chose qu’on ne peut ôter à cette jeune fille de 17 ans : c’est sa force mentale et d’âme. Au premier abord, elle pourra paraître immature, mais par la suite, par les horreurs qu’elle va subir, on verra qu’elle à de la détermination en réserves face aux coups vicieux et immondes du roi. Ce type tue les gens comme on coupe une pastèque juteuse pour se rafraîchir.

L’aversion envers ce personnage et envers son tortionnaire Jotun, sont faciles à éprouver, l’auteur ne ménage pas ses efforts, mais il y a une confusion de sentiments envers Irrik quand on sait comment il est devenu le dernier drae, ce qu’il en est de son histoire et de sa situation. En ce sens, c’était lui le personnage le plus intéressant. Ce n’est pas à proprement parler un « dompteur de dragon » (comme le dit le résumé), c’est un dragon. Et quand un dragon devient le mâle alpha, il domine les autres. 

Le plus bel atout du livre à mes yeux, en plus de donner une histoire de dragon et de phaetyns, des sortes de druides de la vie qui ont été exterminés par le roi afin de boire leur sang et allonger sa durée de vie, c’est la fin du tome. Si mes idées loufoques m’ont permis de trouver une part de vérité dans l’intrigue, j’ai quand même été surprise, et ce agréablement, par le dévoilement de certains secrets !

Pour ce qui est de la romance, elle est présente de façon assez particulière ici, je n’ai pas trop adhéré à certaines variantes de l’installation de l’intimité, car ça ne me paraissait pas assez crédible et/ou trop précipité, mais j’ai compris pourquoi les auteurs s’y sont prises ainsi.

Je n’avais lu aucun livre de Raye Wagner, mais de Kelly St-Clare, mon roman de fantasy/romance favori vient d’elle : Accords corrompus, dont vous pouvez retrouver le tome 1 ici et le tome 2 .

Affinités :

Si vous pouvez tenir le coup en voyant exposer toute la méchanceté qu’un homme ivre de pouvoir peut avoir en lui et les victimes quand il déverse de son poison, montrant qu’il y a bien pire que la mort, que la fantasy et surtout les histoires de dragon (peu nombreuses), titillent votre curiosité et que vous appréciez les surprises au dévoilement de l’intrigue, il n’y a pas de raison que ce livre ne ne vous plaise pas !

Ma note : 15,5/20

Bonus : 

Il y a 3 tomes au total, mais pas encore de date de sortie pour la traduction française du tome 2 sur lequel je me jetterai dessus !

3 réflexions sur « Le dernier drae, Tome 1 : Pacte de sang »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.