Dette de sang, tome 1 : un paquet d’os et d’or

Genre : MxM, Urban-fantasy

Editeur : MxM-Bookmark

Résumé : dette-de-sang-tome-1-un-paquet-dos-et-dor-1159866-264-432

Quand les dieux font appel à vous, vous ne pouvez pas refuser.

Patrick Collins travaille depuis trois ans en tant qu’Agent Spécial à l’Agence des Opérations Surnaturelles quand les dieux lui demande d’honorer sa dette de sang. Un Immortel a disparu à New York et des corps ont été retrouvés un peu partout à la suite de rituels menés par des démons. Des rituels que Patrick ne connait que trop bien et qu’il revit dans chacun de ses cauchemars.

Jonothon de Vere est magnifique, dangereux et synonyme d’emmerde : pour le cas sur lequel il travaille, pour son combat face à ses propres démons, et surtout pour son cœur et son âme.

Mais au final, il faut toujours payer ses dettes et Patrick n’a pas d’autre choix que de faire ce qu’il fait de mieux : tromper la mort.

Mon ressenti : 

Ce roman comporte tous les bons ingrédients pour passer un moment prenant de lecture.

Patrick Collins qui s’apprête à prendre des vacances se fait couper l’herbe sous les pieds par la directrice de l’Agence des Opérations Surnaturelles (dit AOS). Présenté comme casse-pied caustique, lorsqu’on plonge dans l’enquête où des corps sont retrouvés en morceaux, la victime dévorée vivante, tatouée sur l’œil de façon particulière avec des organes maquant et la cage thoracique ouverte, on comprend pourquoi il n’a pas le caractère le plus agréable du monde. Surtout avec les brides de son passé qui ne cessent de montrer combien il a perdu. C’est un personnage fort qui ne montre pas ses douleurs, ex militaire, il a vu des horreurs. Il préfère affronter les ennuis avec de l’humour sarcastique, mais pas d’apitoiement.

Il comprend très vite qui sont les ennemis et tentera en une semaine, de sauver la ville de Manatthan pour éviter qu’elle ne devienne un champ de ruine comme le Caire.

La présence des dieux dans cette histoire est non négligeable, présenté comme froids, peu soucieux des problèmes humains, distants, moqueurs et cruels, l’auteure n’a pas misé sur la carte de l’humanité comme dans Covenant de J.L Armentrout (ici), ce qui convient parfaitement à cette histoire puisqu’elle est bien plus sombre.

En plongeant dans ce livre, vous serez face à des sectes, des luttes de pouvoirs et de dominance, des mythes prenant vie, des dieux et déesses n’ayant que faire que leur « arme » ait l’âme (d’où il puise sa magie) complètement mutilée, continuant à en user quitte à ce que ça lui coûte la peau.

Pour ce qui est de la romance, j’ai apprécié la manière dont Jono entre dans la vie de Patrick, ils ne tournent pas autour du pot, et bien que ce ne soit pas une romance « romantique », ça convient à l’environnement et au caractère de Patrick.

Le livre est bien construit tant sur la trame que le comportement des personnages en mettant en scènes mages de différentes catégories : (apprentis, magistères) ou encore des prêtresses, démons, métamorphes aussi bien loup que tigre, des voyants, des oracles, des dieux.

Ma note : 15/20

Cette note est très empreinte de subjectif. Par rapport à ce que j’ai ressenti lors de la lecture. Mais objectivement, par rapport à la richesse du monde installé par l’auteure, la note devrait être supérieure.

Affinités :

Je conseille ce roman à tous ceux qui aiment les détails, les univers solides bien ancrés, qui n’ont pas peur de la complexité, qui apprécient les luttes de pouvoirs surnaturelles, les enquêtes policières, la romance qui ne parasite pas le fond de l’histoire et qui veulent découvrir un monde original.

Publicités

12 réflexions sur « Dette de sang, tome 1 : un paquet d’os et d’or »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.