Le roi des fauves

Genre : Dark Fantasy

Editeur : Scrineo

Résumé : le-roi-des-fauves-611605-264-432

Accusés de meurtre, Ivar, Kaya et Oswald sont injustement condamnés à un sort pire que la mort. Enfermés dans un royaume en ruines, coupés du monde, il leur reste sept jours d’humanité. Sept jours pendant lesquels le parasite qu’on leur a inoculé va grandir en eux, déformant leur corps et leur esprit pour les changer en monstres, en berserkirs, ces hommes-bêtes enragés destinées seulement à tuer ou être tués.

Commence alors une course contre le temps, effrénée, angoissante, où les amis d’hier devront rester forts et soudés, pour lutter contre les autres… Et surtout contre la bête qui grandit en eux. Existe-t-il une issue? Existe-t-il un salut quand son pire ennemi n’est autre que soi-même?

Mon ressenti : 

Ayant été charmé profondément par le Dieu oiseau, j’ai étendu ma découverte des écrits d’Aurélie Wellenstein au Roi des fauves, un autre roman du type dark fantasy.

Il est très prenant, changeant du tout au tout, l’auteur nous place dans un monde fantasy où le royaume et surtout le peuple se meurt. La famine fait ravage et quiconque va chasser sur les terres du seigneur sera accusé de braconnage et tué. Pendu. Massacré par des fauves, des monstres, des bersekirs. 

Autrement dit, des hommes à moitiés transformés en bête sanguinaire par un parasite détruisant leur humanité.

Je vais te crever le ventre, avertit-il. Je vais répandre tes tripes ici…

Le résumé le dit bien : une course contre le temps débute, on suit les pas, les trébuchements, les craintes des personnages : Ivar, Kaya et Oswald qui luttent contre leur bestialité, la colère léguée sous contrainte et leur désir de massacre, oscillant entre folie et désir que tout cela cesse. 

Et pour pimenter le tout, une intrigue oscillant entre hallucinations et faits réels se joue en même temps. Il n’y a pas vraiment à attendre d’imprévisibilité au cours de la lecture, mais ça ne l’entache en rien.

J’ai apprécié la fin, tout comme le reste du livre, c’était cohérent, bien mené, et certaines descriptions m’ont fait froncer du nez car j’imaginais vraiment certaines scènes peu ragoûtantes, ce qui est positif. Toutefois, je n’ai pas su me lier avec les personnages, bien qu’ils ne sont pas lisses. Oswald m’a d’ailleurs beaucoup fait rire avec son humour douteux.

Objectivement, ce livre possède véritablement tous les ingrédients pour ravir. L’action, l’écriture fluide et efficace, l’horreur, le sanglant parfaitement bien décrit, les tensions et angoisses des personnages, le fait que l’auteur ne leur fasse pas de cadeaux. Subjectivement, je n’ai pas été plus chamboulée que ça par ma lecture, elle est bonne, mais je pense que le Dieu Oiseau restera au sommet à mes yeux. 

Affinités :

Si le genre Dark fantasy vous plait, que les massacres : tripes et boyaux ne vous effraie pas, que vous aimez l’aventure et voir des antagonistes profondément méchants ou une vie cruelle brisant des hommes, le Roi des Fauves pourra vous transporter. Certains l’ont préféré au Dieu oiseau, gardez en tête mes mots et non ma note.

Pour ce qui est du niveau d’horreur, je l’ai trouvé plus supportable que le Dieu Oiseau. Mais tout de même, si vous êtes une âme sensible, prenez garde.

Ma note : 15/20

20 réflexions sur « Le roi des fauves »

    1. J’aurai aimé apprécié bien plus cette lecture car les ingrédients sont vraiment bons mais le Dieu oiseau à un truc en plus a mes yeux, on partage donc cet avis XD
      Et entre mers mortes et le dieu oiseau tu préfères quoi ?
      Je dois lire les loups chantants qui trône sur ma table de lecture d’abord, mais ensuite je lirai mers mortes 😏(faudra déjà que je l’achète mdrr donc pas pour tout de suite).

      J'aime

  1. J’ai beaucoup aimé ce roman, mais ce n’est pas son meilleur. J’ai aussi préféré le Dieu oiseau que j’ai trouvé parfait du début à la fin. ♥ Pour celui-ci je reproche sa fin un peu trop ouverte qui me donnait l’impression d’être le prequel d’un univers beaucoup plus grand et plus important. J’étais donc assez frustrée…

    Aimé par 1 personne

    1. Ouii, le dieu oiseau ♥️ vraiment, je compte lire ces autres livres mais je doute qu’un détrône celui-là à mes yeux.
      Et je comprends ce que tu veux dire pour la fin ouverte, j’ai ressenti cet effet aussi mais je n’ai pas été frustrée comme toi 😂

      Aimé par 1 personne

  2. C’est le premier roman d’Aurélie Wellenstein que j’ai lu et il reste mon préféré à ce jour ^^. Je pense que c’est surtout l’effet que provoque la découverte de l’imaginaire de l’auteure qui nous sublime, la première fois.

    Aimé par 1 personne

    1. J’y avais pensé un moment mais au final j’ai vu que dans mon cas ce n’était pas ça. J’ai vraiment eu un faible pour les personnages du Dieu oiseau. Malgré l’atmosphère horrible. Si ça avait été le cas dans le roi des fauves j’aurai sûrement encore plus apprécié ma lecture car c’est indéniable, ya tout ce qu’il faut pour 😁

      Aimé par 1 personne

  3. Ohhh j’avais vite fait entendu parler de ce livre et du dieu oiseau sans vraiment chercher plus loin…. il faut que j’arrête de lire tes chroniques tu es comme une grand-mère qui nourrit (beaucoup beaucoup beaucoup) ma WL c’est pas possible ! Il a l’air bien sombre et tellement bien !

    Aimé par 1 personne

      1. Tu avais terminé Aristote et dante ? J’ai vu que tu l’avais commencé y’a un moment sur twitter mais depuis plus de nouvelles lol (ça n’a rien à voir mais ça m’intrigue).

        J'aime

      2. En toute honnêteté, je viens de le finir… Je ne voulais pas lire les dernières pages, je ne voulais pas quitter Aristote et Dante… et là je pleure parce que c’était génial et triste et merveilleux voilà 😂 (Dsl pas douée pour les nouvelles 🙄) et merci 😊

        Aimé par 1 personne

      3. Mdrrr, je suis vraiment contente d’apprendre qu’il t’a plu ! Je redoutais un peu que la seule recommandation que je t’ai fait ne te plaise pas 😁 soulagée !
        J’ai hâte de lire ta chronique dessus, je poserai des questions au besoin sous ton billet. Mais de rien 😘

        Aimé par 1 personne

  4. Je n’ai encore rien lu de cette autrice mais tous ses romans me tentent beaucoup et ta chronique me donne furieusement envie de me lancer. Cette histoire a l’air complètement originale dans son genre avec ce petit côté sombre que j’aime beaucoup.

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne peux que t’encourager à la découvrir ! Majoritairement, les retours sont positifs sur ses livres, commence par celui qui t’intrigue le plus 😉 j’espère que si tu te lances tu aimeras (surtout si c’est le Dieu oiseau mais attention, il est très sombre !)

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.