Orpheus of Midnight

Genre : Yaoi, Fantastique

Editeur : Taïfu Comics

Résumé : orpheus-of-midnight-taifu.jpg

« Mes cauchemars me terrifient et m’empêchent de dormir. »
Kazushi est insomniaque. Mais en entendant parler son collègue Wabuka, à la voix grave et douce, il va retrouver le sommeil, au point de s’évanouir sous ses yeux.

Comprenant que Kazushi ne peut dormir sans lui, Wakuba lui propose de vivre ensemble.

Mon ressenti : 

Orpheus of midnight est un manga très tendre et doucereux dont le principal sujet est l’insomnie.

En plus du fait que Billy Balibally ait écrit le diptyque Asa & Mitya que j’avais beaucoup apprécié (ici), et que je voulais donc découvrir une autre de ses œuvres, la couverture de ce manga ne m’a pas fait réfléchir deux fois. Elle est ma-gni-fi-que ! Et associé aux thèmes de l’insomnie, de cauchemars, souvenirs et traumatismes, j’étais impatiente de lire ce yaoi.

Les dessins sont doux et vont avec l’atmosphère installée, l’auteure jonglant à certains moment entre ténèbres et lumière, douceur et chaleur.

Orpheus-of-Midnight-visual-1.jpg

Suite à un choc traumatique enfant, Kazushi est incapable de se résoudre à dormir. Dès qu’il ferme les yeux, le même cauchemar revient le hanter. Alors il cumule tous les symptômes de l’insomnie, et quand c’est la goutte de trop, qu’il sombre pour de bon, Wabuka, qui a une belle voix grave ayant un effet apaisant et rassurant sur lui, croise son chemin. Et ainsi débute une tendre cohabitation entre les deux hommes, qui au fil du temps à divers effets sur les rêves de Kazushi.

C’est ici que s’explique  le côté fantastique. Il y a  une interconnexion des personnages via leur songes. L’un se voyant sauver l’autre à petits pas. C’est cet aspect qui m’a plu.

Et allant plus loin, l’auteure ajoute d’autres personnages à cette souffrance qui eux aussi, par leur propre pensée et culpabilité, sont bloqués dans leur rêve. La personnalité des personnages est assez lisse mais cela ne m’a pas forcément dérangé.

En conclusion, Orpheus of Midnight est un one-shot mignon qui remplit tous les critères d’une histoire simple mais plaisante. 

Affinités : 

Tout est dit. Si, les thèmes précités vous intéresse, que le trait de cette mangaka vous plait, que vous n’avez rien contre les one-shot au scénario simple mais cohérent et mené correctement avec une petite dose de fantastique, Oprheus of Midnight peut vous plaire, et vous faire passer un moment de lecture sympa.

Ma note : 15/20

Publicités

4 réflexions sur « Orpheus of Midnight »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.