Coq de combat, Tomes 1 à 3

Genre : Seinen

Editeur : Delcourt

Résumé du tome 1 : coq-de-combat-tome-1-4366413-264-432.jpg

Ryô Narushima a seize ans lorsqu’il poignarde ses parents. Désormais incarcéré dans une prison pour mineurs où la violence fait loi, il est la cible de tous. Mais la rencontre avec un étrange prisonnier, un homme radical, condamné pour avoir tenté d’assassiner un premier ministre, qui lui enseignera le plus dur des karatés, redonnera enfin un sens à sa vie et fera de lui un vrai coq de combat.

 

 

Mon ressenti : 

Coq de combat. L’auteur commence fort. Il n’a pas l’intention de cajoler son lectorat ni de l’épargner de l’horreur que cache le cœur des hommes. C’est lâche, bas, immonde, et incompréhensible.

Et c’est dans ce milieu hostile qu’est la prison pour mineur que Narushima, un jeune de 16 ans qui avait pourtant tout de l’élève prometteur, qui a tué ses parents, et qui ne semble pas totalement en paix avec son acte mais qui l’a fait pour ne pas que son esprit soit tué par eux (sous la pression sociale et familiale japonaise), va vivre l’enfer et va subir les pires horreurs. Il ne faut pas être du genre à détourner les yeux. Les scènes sont choquantes, violentes, et le dessin « franc » frappe bien. Narushima afin de survivre va se forger et ne va pas hésiter à montrer ses crocs afin de ne pas ployer !

Ma note du tome 1 : 15/20

coq-de-combat-tome-2-4366432-264-432Un deuxième tome où Narushima se plonge corps et âme dans le karaté pour y trouver sa paix et sa sécurité. S’il veut survivre dans cet endroit dangereux, il n’a pas le choix. Et l’auteur montrera des parties où ce n’est plus seulement l’âme qui est entraîné, mais l’esprit aussi. Jusqu’à la fin des deux ans de rétention légale et que ce coq de combat sorte de cette cour, pour une autre, plus vaste et dangereuse.

Ma note du tome 2 : 14/20

 

021.jpg

Tuer ses parents est un crime qu’il portera jusqu’à la fin. Dans cette société, les pires coq-de-combat-tome-3-285608-264-432criminels ne sont pas les voleurs, violeurs ou « simples » assassins. Les tueurs de parents sont des déchets sur lesquels sont jetés à jamais l’infamie. Impossibilité de trouver un travail, d’avoir une vie décente après tout cela, même les proches prennent le large, quittent la ville afin de ne pas subir les retombés de cette sombre affaire ce qu’on avait entendu parler au tome 1 se concrétise au tome 3…Mais il n’y a pas de « rédemption » dans ce manga, le personnage sombre, plonge encre plus profondément dans la noirceur, il aime la force, il en veut toujours plus, et il n’hésite pas à provoquer pour ne jamais se sentir menacé. Il n’y a pas de héros, on voit émerger un concentré de ce que la société défaillante peut offrir.

Odieuse existence, les bêtes ont meilleures figures. Tu n’as jamais été aimé.

Ma note du tome 3 : 15/20

Affinités : 

Alors oui, vous êtes habitués maintenant à voir défiler des lectures violentes sur mon blog, que j’apprécie souvent. Mais après trois tomes de ce manga, je me pose encore la question. Je n’arrive pas à cerner le personnage, même si c’est des anti-héros, j’arrive à les comprendre et les apprécier. Comme Kei Nagai de Ajin…Mais là, il m’a l’air d’être un concentré de méchanceté instable. Aucun bon fond, rien pour sauver son âme. C’est déstabilisant. Alors je recommanderai ce manga à ceux n’ayant pas peur du choc, de la violence réelle, de la méchanceté humaine, et des actions cruelles sans aucune justification. Quant à la poursuite de cette lecture, personnellement, je réfléchis. Même si on m’a prêté ces tomes, je me demande si ça vaut le coup de tomber dans cette noirceur (pour l’instant) incompréhensible.

8 réflexions sur « Coq de combat, Tomes 1 à 3 »

    1. Selon les avis que j’avais lu justement, les auteurs ayant eu un gros différent sur l’œuvre, à partir du tome 19 c’est parti en queue de poisson… Même sur Twitter j’ai constaté le déclin des avis mais j’ai voulu essayer au moins les premiers tomes. Vu la longueur de la série, ça s’arrête là pour moi 😅 mais si un jour tu tentes quand-même on verra bien ce que tu en penseras 😊

      Aimé par 1 personne

  1. Ah Coq de Combat…. Manga dérangeant, ultra violent et néanmoins excellent jusqu’au tome 19. Puis le scénariste lâche l’affaire et on entame un lent et inexorable déclin.
    Les motivations et les raisons finiront par apparaitre mais toujours dans un registre de violence exacerbée.

    Dommage que ca se termine de manière si moyenne car le manga en avait sous le pied…
    J’dois encore avoir 3-4 tomes manquants tellement j’ai fini par décrocher.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.