Changer de bord

Genre : MxM

Editeur : MxM-Bookmark

Résumé : changer-de-bord-1159793-264-432

« Si je ne suis pas né sous x, j’ai été formaté par un y non désiré. Je suis un ovaire assiégé et un spermatozoïde criminel. »

Le physique avantageux de T., boxeur professionnel, lui assure les faveurs de la gent féminine. Pourtant, il se refuse à avoir une relation sérieuse car il est terrifié par le monstre qui se terre en lui. Enfant issu d’un viol, il est exécré par sa mère ; enfant conçu par la violence, il est persuadé que l’amour lui est interdit.

Lorsque Nathan, brillant étudiant en psychiatrie, un boute-en-train hédoniste, provocateur invétéré, tombeur de ces dames et messieurs et un tantinet roquet, rencontre T., il est subjugué par sa droiture et jette son dévolu sur lui.

Là où la lumière et les ténèbres se rencontrent, deux réalités se mêlent, deux vérités se dévoilent.

« Les opposés s’attirent ? »

« Qui se ressemblent s’assemblent ? »

Dans le cas de T. et Nathan, les deux expressions s’avèrent exactes. Victimes et bourreaux, malgré eux.

Mon ressenti : 

Avec Quand la nuit tombera, c’était le deuxième roman que j’avais loupé lors de Livre Paris. J’ai enfin pu le lire, mais j’en ressors mitigée.

En plus d’une superbe couverture, le résumé promettait de la noirceur. Alors oui, l’histoire est assez triste, des deux protagonistes d’ailleurs. Mais le côté boxe n’est pas plus abordé que ça. C’est plutôt un prétexte. Kage de Maris Black a mieux exploité ce côté.

Pour ce qui est de l’histoire, des thèmes importants et durs sont abordés : la relation mère-fils, le viol, l’enfant issu de cette violence, l’adultère, les rêves brisés. Le coming-out. Quoique, pour ce dernier point, ça n’a pas été plus creusé, je pense que l’auteure avait la volonté de montrer qu’il n’y a pas lieu de « s’annoncer » quand on aime un homme car ça ne change rien d’aimer une femme. Est-ce qu’on s’annonce autour de la table lors d’un repas familial en disant  « j’aime une femme » ? Non. Donc pourquoi le faire pour un homme ?

Donc, de ce côté, j’ai apprécié. La manière dont les autres sujets ont été traités aussi était plutôt bonne. Mais j’ai une sensation d’effleurement pour certains aspects des autres thèmes, de manque de profondeur, que ce soit dans le mal être des personnages, ou dans leur mots. 

La romance a été assez rapide, je n’ai pas trop compris ce que T appréciait chez Nathan (faut dire que ce genre d’énergumènes, je ne les approche pas.) Mais la permutation de comportement était bien. Celui à l’apparence de bourreau, musclé, est un tendre qui se sent extrêmement petit et qui est très poli. Et celui à la blondeur du soleil est une brute de décoffrage qui a une langue salace. L’auteure a voulu casser les préjugés et sortir des apparences, les rendant complètement trompeuses. 

Préparez-vous à des conversations hallucinantes.

Et c’est justement là le gros point noir du livre pour moi : la grande place de dialogues non nécessaire. L’auteure voulait faire du drame, sans drame j’ai l’impression. Résultat, je n’ai pas été touchée par ce que vivait les personnages. Les mots n’étaient pas assez percutants, et il y avait des répétitions.

Je ne l’ai pas pris en format papier, mais clairement, il fait 100 pages le bouquin (le prix….). La mise en page est très espacée, et ne serait-ce parce que certaines pages ne sont remplis que de sms, ou d’échanges sur un forum…Je trouve ça exagéré. 

Par ailleurs, et Dieu sait que je ne suis pas du genre à relever cela, mais une relecture approfondie aurait permis d’éradiquer les nombreuses fautes qui parsèment le texte. C’est dommage.

Donc je ressors de cette lecture plutôt déçue/mitigée. J’avais beaucoup aimé Going wild, dommage que ça n’ait pas marché avec Changer de bord.

Ma note : 13/20

Publicités

3 réflexions sur « Changer de bord »

  1. Sniff 😦 Dommage que tu n’aies pas accroché. Et je me dis qu’il y a une force supérieure qui t’a empêché d’acheter deux romans qui finalement ne t’ont pas plus plus que cela. Comme pour le livre de Reru, je ne lirai à l’occasion. On pourra confronter nos avis. 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Mdrrrrr c’est ce que j’ai dit à mes amis ! Parce qu’ils savaient à quel point j’avais été déçue. C’est l’œuvre du divin, le prix en papier m’aurait fait grincer des dents quand j’aurai terminé ma lecture et vu que je n’avais pas apprécié plus que ça.
      Oui, la confrontation d’avis, c’est toujours bien 😉 j’ai vu des gens beaucoup aimé et avoir été touché, certaines choses relèvent du subjectif

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, c’est ça, j’ai vu des avis plus que positifs. 🙂

        Allez, J’espère que je pourrai le lire ce mois-ci mais ça y est j’ai repris du « retard » dans mes lectures. 😁

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.