Gangsta, Tomes 6 & 7

Genre : Seinen

Editeur : Glénat

Résumé : gangsta-6-glenat.jpg

Alors que Connie est toujours introuvable et que la guilde enterre ses morts, Delico et Yang suivent la piste d’Erica, la tueuse de crépusculaires.

Mais quand vient l’heure de la confrontation, les hommes de Monroe font face à une terrible révélation…

 

Mon ressenti : 

Ce 6e tome de Gangsta est bouleversant. Dans tous les sens du terme.

Koshke à su, même sans faire couler des larmes à ses personnages, rendre des moments incroyablement touchants et tristes. Les indexés ne pleurent pas leur mort… Certains ne comprennent même pas pourquoi les non-modifiés creusent une tombe pour chacun des leur alors qu’eux, un énorme trou suffit…

gangsta-visual-2

Cet empilement de cadavres et leurs réflexions donnent un aspect complètement différent de la valeur de la vie humaine.. Facilement remplaçables, non indispensables, vite effacés lors du décès… Même les chiens sont mieux traités que les indexés… Et bien qu’elle nous offre d’incroyables combats à travers Nicolas repoussant encore plus ses limites, le twist qu’elle insère dans son histoire fait l’effet d’une bombe.

Il faut lire ce tome pour comprendre, les pertes et les trahisons ne cessent de malmener encore plus ces personnages si abîmés.. 

Ma note : 17,5/20

Résumé du tome 7 gangsta-7-glenat.jpg

Marco se hâte vers le lieu du rendez-vous afin de délivrer Constance. Mais ses retrouvailles avec Striker, son ancien compagnon de route, vont raviver des souvenirs de son trouble passé…

Toujours occupés à panser leurs plaies, Warwick et Nicolas sont désormais certains que Daniel Monroe est le commanditaire des récentes attaques contre les crépusculaires. Mais n’a-t-il pas d’autres complices tapis dans l’ombre ? Tandis que le silence s’installe sur la ville, l’heure des adieux approche…

Mon ressenti :

Le tome 7 m’a mis une gifle. L’auteure approfondi les problèmes de société d’Ergastulum, des crépusculaires, mêlant de la politique, des complots et des mesures inhumaines pour réguler le nombre croissant de crépusculaires…

gangsta-visual-6.jpg

Les massacres continuent, femmes, hommes et enfants, des familles se font tuées, des amis meurent ensemble et puis les mécanismes de la machination se mettent en place, on voit mieux la toile de l’immense araignée, des éléments passés sont expliqués, Marco est plus en avant de manière astucieuse..

Et la fin…vraiment…heureusement que j’ai attendu si longtemps avant de lire ce tome, l’attente du 8e m’aurait rongé. Je ne peux que vous recommander (encore) de lire cette saga !

Ma note : 18,5/20

Teaser :

Le tome 8 sort (enfin !) le 20 mars 2019 chez Glénat !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.