FOCUS SUR LE MANWHA « THE BREAKER NEW WAVES» – L’INTÉGRAL

Genre : Sonyun-Manhwa

Editeur : Meian

Résumé :

Plusieurs jours se sont écoulés depuis le grand affrontement de la tour Core Business entre Gumunryong et l’alliance du Murim. Shinwoo, privé de son ki, est de retour à l’école Et reprend une vie normale. Mais sa réputation d’unique disciple du grand Gumunryong va compliquer la situation car il est la cible de tous les clans cherchant à se venger de son maître.
De son côté, le clan Seonu continue de le considérer comme leur nouveau chef. Bien que Shinwoo refuse cette responsabilité, Les menaces qui pèsent à son encontre lui laisseront t-il vraiment la possibilité de s’en affranchir complètement ?

Mon ressenti :

Vous savez maintenant (et à force) que j’aime faire des focus sur les longues séries. C’est pourquoi, je vous invite à aller voir le focus sur la Saison 1 de The Breaker que vous pouvez retrouver ici afin de comprendre la trame de l’histoire (ou pour les images, diable).

Ensuite, il faut savoir qu’avec ce manwha je suis complètement aveugle tant je ne trouve que des points positifs ! (de toute façon, il est objectivement excellent). C’est un Coup de cœur inaltérable. Et donc que Meian l’ait sauvé leur donne mon éternelle reconnaissance (oui).

Zoom sur le tome 1 de New waves

the_breaker_new_waves_1423.jpg

C’est une reprise assez en douceur malgré la longue attente pour la suite, c’est toujours aussi agréable à lire. Nous avons déjà une nette amélioration des graphismes, du papier mais aussi des noms. De nouveaux personnages prennent place et on ne peut pas encore bien distinguer les ennemis des alliés ou ceux qui sont neutres ou encore entre les deux.

Plutôt tome de mise en bouche avec quelques combats prouvant que la saison 2 ne perdra pas en panache, on a hâte de revoir Shinwoo sous sa vraie forme et pas en tant que petit insecte insignifiant que l’on tente de contrôler.

L’histoire et les personnages

L’histoire du Murim est un peu plus mise en avant, ce qui est très appréciable puisque lors de la saison 1 on avait plutôt une immersion progressive. Là, il s’agit surtout de voir les retombés de l’apparition de Gumuryong aux yeux de tous.

black_forest_defence

Il y a un ajout massif au fil des tomes de nouveaux personnages mais les auteurs n’en oublie aucun ! Ni les anciens ni les nouveaux, chacun à un rôle bien précis pour que l’histoire se huile parfaitement. Et surtout, ils ne nous perdent pas ! Malgré les noms qui peuvent paraître complexes, le chara-design de chacun ne permet pas le doute sur eux !

Voici les « principaux » :

Gumuryong

50277556_2065312940228182_2103777910472048640_n.jpg

Shinwoo

50248179_381291282417723_2420801511152943104_n

Séra

50286220_234823080767894_8840696060008464384_n

Jenny

50060696_1443523589114737_5493487059639205888_n

L’intrigue

20 tomes, (30 en comptant la 1ère saison), ça peut paraître long mais en réalité, l’intrigue se développe comme il faut, nous faisant d’abord croire qu’il ne s’agit que de règlements de compte par des combats d’arts martiaux fantastiquement superbes (j’insiste) de clans, alors que c’est bien, bien plus que ça.

Et si la saison 1 était déjà bien sombre, dans sa suite, cette atmosphère se concentre et se renforce encore plus !

Les alliés sont des ennemis et les ennemis sont des alliés.

Entre complots, mensonges et double jeu, on suit les traces de Shinwoo qui ne cesse de mûrir et de gagner en puissance, tout en conservant un cœur noble.

1921410a7bb9144ed510e87a8b833388-e1548011309542.jpg

the-breaker-new-waves-3849529.jpg

S’il faut mentionner les éléments perturbateurs, les membres du S.U.C (Soldier Under Command) qui se disent être des disciples de Gunmuryoung et sont de toute évidence, là pour briser les murs séparant le murim et le monde normal remplissent très bien ce rôle. Ils peuvent maîtriser certaines de ses techniques, et quand on se demande « comment » ? On l’apprend justement au fil des pages et autant vous dire que mes poils se hérissaient comme ceux d’un chat mécontent de les voir user de ses techniques. Surtout Chong-ho !

1515814073886-e1548011593413.jpg

Concernant le déroulement des événements, si l’histoire semblait au tout début être simplement basée sur des techniques secrètes, le murim et les combats, ici, de nouvelles intrigues se dessinent et des mystères s’épaississent sur divers angles !

On se demande par exemple ce que Kaiser attend de Gumuryong et quelles sont ses motivations. Alors que ses « sbires » ne cessent de presque faire la peau à Shinwoo qui se fait des nouveaux alliés, par la force de son esprit et de sa droiture généreuse à toute épreuve. Même quand le bon sens lui crierait plutôt de courir et de fuir, il est là pour,(bien évidemment), faire le contraire.

Parce que The Breaker new waves, c’est aussi des valeurs : respect, don de soi, pardon, compréhension sincère, conciliation, honneur et sacrifice.

Choix, combats, décisions, revirements de situation, tous les personnages apportent quelque chose d’incroyable !

Dans une excellente dynamique où chaque personnage à son rôle, même celui qui parait le plus « insignifiant », aucun n’est délaissé, et de nombreuses péripéties auxquelles on ne s’attend pas surviennent, des moments durs et touchants, émouvants ou nous collant des frissons.
tumblr_o9h587uf4f1t6wkv1o1_400

Merci…De verser des larmes pour un homme tel que moi… Je veillerai sur vous de l’au-delà.

Je me retiens pour ne pas mettre les plus belles planches de combats mais Jin-Hwan Park a vraiment (vraiment) un excellent coup de crayon. Progressant encore et toujours, il nous déroule des affrontements très détaillés, par étapes et les actions avec un effet frappe se ressentent obligatoirement quand on est plongé dans l’histoire.

Par ailleurs, cette planche fait écho à celle où Gumuryong remet en place un malheureux dans la saison 1.

Tel maître, tel disciple.

the-breaker-new-waves-5051605.jpg

the-breaker-new-waves-5051607

Zoom sur le tome 20 de new waves

the-breaker-new-waves-tome-20-831976-264-432.jpg

L’un des tomes, surement LE tome, le plus bouleversant de cette saga. On se rend compte des motivations de certains…tous n’étaient pas bêtement méchants…(juste bêtes). Ou encore, que d’autres aiment être des jouets dans les mains de Kaiser, quelques uns en prennent conscience et certains le voient trop tard. Beaucoup de personnages ont changé, évolués…pour le meilleur comme pour le pire. On se demande ce qui se passera par la suite. Notamment avec Sosul. Ou encore pour le chef du clan Cheodomun.

Il y a eu le plus beau combat que j’ai pu voir aussi de The Breaker. Des planches parlant d’elles-mêmes. Des dessins de toute beauté, une rage et divers sentiments qui transparaissaient facilement (je ne peux pas les mettre, ce serait salement spoiler).

Et puis la succession à la nouvelle vague, les jeunes maîtres, la recherche des alliés pour prendre le flambeau. L’enterrement de la hache de guerre et des rancunes pour se souder.

Non, ce n’était pas un rêve…Car si c’en était un…je n’aurais pas aussi mal au cœur

Ma note au tome 20 : 20/20

J’ai véritablement hâte de lire la saison 3 de The breaker qui ferait apparemment 40 tomes (selon une note des auteurs qui ont fait une pause avec un autre projet…4 ans où je dépéris, hein). Évidemment, si c’est d’une telle qualité, ce sera un grand plaisir pour moi.

Ce qui me tue (ce n’est pas un euphémisme), c’est que cette oeuvre ne soit pas plus connue que ça en France et n’ait pas les honneurs qu’elle mérite.

Une fois de plus, merci aux éditions Meian !! je pourrai admirer chaque tome dans ma bibliothèque en attendant la suite.

50699332_605031226633695_7568548964799086592_n

Ma note à l’intégralité : 19,5/20

Publicités

8 réflexions sur « FOCUS SUR LE MANWHA « THE BREAKER NEW WAVES» – L’INTÉGRAL »

    1. Avec les box ça revient bien moins cher que si c’était par tome individuel (surtout avec les goodies en bonus) mais c’est clair que c’est dense ! Je les ai pris les yeux fermés car je connaissais déjà la série, vu que j’avais lu les scans lors de la disparition de l’autre éditeur mais c’est vraiment une œuvre que je recommande à tout le monde ❤️ (mdr même si je sais que tous ne craqueront pas, je me devais d’en parler XD). Que mon enthousiasme se voit est aisé pour ce manwha, je l’adore tellement 🤗😊

      Aimé par 1 personne

    1. C’est assez long oui, bien moins que One piece, Naruto ou bleach mais je comprend que ça puisse être un frein pour certains. Surtout quand on a que l’avis d’une amoureuse de la série en guise d’aiguillon. J’adore vraiment cette série, et je sais qu’à l’arrivée des coffrets, certains ont réussi à vendre les anciens (comme moi) pour prendre les nouveaux. Donc tu peux trouver sous l’enseigne de booken les 10 tomes de la S1 pour pas grand chose et voir si ça te dis vraiment (dans le cas où tu serais intéressée) sinon, je n’ai pas repérer de Shonen nekketsu (autre que MHA) dans tes lectures donc je pourrai pas trop m’avancer (c’est le jumeaux de ce genre en manwha). Mais comme je l’ai dit, c’est pas que de la bastón et jusqu’à présent c’est un sans faute. Le public visé (c’est de lui dont je te parlais) c’est 15-20 ans, la maturité pourrait beaucoup te plaire, ça au moins je pense ne pas me tromper en le disant 🤔

      Aimé par 1 personne

      1. Ça t’as lassé ? Naruto et Bleach j’ai fini en manga (l’anime de Bleach s’étant arrêté à un arc précédent), one piece je regarde et je lis mais de loin on va dire, les longueurs dedans finissent toujours par m’énerver donc je fais une pause puis je replonge

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.