Mathias – L’Intégrale

Genre : MxM

Editeur : MxM Bookmark

Résumé : mathias---l-integrale-865319-264-432.jpg

Il y a une clef à la porte de ma chambre. Je la ferme toujours quand il est avec moi. Toujours…

Mathias a dix-sept ans et possède l’assurance de ceux qui savent d’où ils viennent et où ils vont. Il a grandi dans une famille un peu hippie et un peu décalée dans laquelle il s’est toujours senti à sa place. Avec son meilleur ami Théo ; Mathusalem, son scooter ; Prune, sa future voiture qui attend sagement qu’il ait son permis et ses petites amies qui passent sans jamais rester, il commence son année de terminale avec le même sentiment de bonheur qui l’étreint depuis son enfance. Dans ce quotidien parfait, entre ses convictions et ses envies, il n’imaginait pas qu’une seule journée pourrait tout faire basculer…

Il tombe sur Eden le premier jour de la rentrée. Un jeune homme aussi sombre que mystérieux. Il suffit d’un regard et de cette étrange attirance pour que toutes les certitudes de Mathias s’envolent comme si, hier encore, elles n’avaient jamais existé. Il a beau essayer de les retenir, elles lui glissent entre les doigts comme de minuscules grains de sable. Malgré lui, Mathias se perd dans un amour qu’il ne pensait jamais éprouver. Un amour qui le dépasse et l’attache ; qui le blesse et le retient.

Entre coups de gueule et coups de sang, des derniers mois du lycée aux années d’université, entre la passion et la haine, des plus belles joies aux plus terribles douleurs, Mathias et Eden repousseront sans cesse leurs limites. Sans jamais oublier, perdus au milieu de leurs erreurs et de leurs faiblesses, la plus belle des vérités.

Il y a une clef qu’il garde toujours au cou. Il ne la quitte jamais. Jamais…

Mon ressenti 

Énorme déception me concernant. La fluidité de l’écriture que j’apprécie assez chez Lily Haime dans ses autres livres avait l’air de manquer à l’appel dans ce bouquin.
Je n’ai pas réussi à finir le livre. Je me suis arrêté au beau milieu du chapitre 37 car je n’en pouvais absolument plus de Mathias et de son exécrable mauvais caractère, ce qui est l’euphémisme du siècle !

Il est égoïste, malhonnête, autoritaire (et il n’en a absolument pas le droit), colérique, possessif, injuste, totalement excessif et complètement insupportable. À mes yeux, il ne faisait aucun effort sur lui-même. Il rejette tout sur les autres. Quelle immaturité ! Pique des colères pour après caresser l’objet de son courroux. Veut qu’on se plie à ses exigences sans se mettre à la place de l’autre, sans tenter d’essayer de son côté.

Le terme de girouette est faible pour le définir ! Et c’est exactement ces incessants aller-retour que je ne pouvais plus digérer ! Ainsi que les choix qu’il imposait aux autres ! Ça ressemblait surtout à des ultimatums !

Côté scénario, c’est hyper classique et simple, rien qui puisse cette fois m’attacher à l’histoire. Et la magie familiale et amicale que je ressentais dans les autres œuvres ne m’a pas touché ici. Je la voyais de très loin. Sans la ressentir. Et il y a des liens qui se sont créés si vite que je me demande comment c’est possible.

Ce que j’ai remarqué et pleinement ressenti en revanche, c’est les longueurs…
Des condensés de paragraphes sans intérêt ni pour la compréhension ni pour… Ni pour rien quoi. Cela m’a donne la sensation de remplissage de page. Exemple ? La partie de la recette des pancakes… Il y en a d’autres mais je ne vais pas énumérer.

Quand je rigolais, ce n’était pas au moment des blagues… C’était nerveux. Quand la scène me faisait tant halluciner que je ne pouvais qu’en rire. Ceci n’est pas un compliment.

Affinités : 

Ce livre a tant marqué d’autres lecteurs et les a fait si forte impression qu’il ne faut pas s’arrêter à mon avis. Vous savez que je peux déprécier un livre quand le personnage principal est un condensé de ce que je n’aime pas, et cela n’engage que moi. Beaucoup ont été chamboulé par cette lecture et la relise inlassablement. 

Beaucoup ont aimé Mathias (je parle du personnage), ou Eden (qui pour le coup ne m’a rien fait ressentir de particulier), et ont apprécié le développement de leur histoire tumultueuse. Je le sais car j’ai lu des tas d’avis positifs dessus.

Mon coup de cœur de cette auteure, c’est Wild Heart, et peut-être qu’il restera le seul et l’unique et que ça ne changera jamais. C’est pour vous dire que j’aime sa plume (qui est très douce et poétique) et que tous les livres du même auteure ne me plaisent pas forcément. Alors, si vous voulez lire un livre sur un jeune homme de prime abord hétérosexuel qui tombe amoureux d’un autre et qui lutte contre ça, ce livre s’y place bien.

 

Publicités

10 réflexions sur « Mathias – L’Intégrale »

  1. Pour tout t’avouer, je me souviens avoir vécu un moment sympa mais je me souviens aussi que tout y était fort – trop fort d’ailleurs pour certaines choses. Mais concernant les points négatifs que j’avais pu noter, ça n’est pas venu écraser ce que j’avais aimé dedans. Ma mémoire me fait défaut pour en dire plus. Si je le relis un jour, mon ressenti sera sûrement différent.

    Aimé par 1 personne

      1. Je pense à ça oui… limite de l’exagération. Je pense que ce type d’écriture fonctionne bien sur certains lecteurs (j’ai longtemps été réceptive à ça d’ailleurs). Il y a beaucoup de trop quand on lit du Lily Haime : je pense aussi aux passions que l’on décrit comme destructrices… ses personnages sont souvent à fleur de peau, avec des traits de caractère qui font rarement dans la demi-mesure. Il y a le même phénomène dans Wild Heart… Je pense que tu n’as pas eu le même ressenti parce que le thème de la colère te parlait.
        Pour ce que j’en pense, ce n’est pas mauvais de sa part… et ce n’est pas la seule à en user. Je pense notamment à toutes ces romances que j’ai lu comme Ma raison de vivre ou encore Hopeless. Pour ne te citer que ces deux titres qui me sont venus en tête.
        Les accentuations de certains défauts des héros fait partie du jeu : ça te parle ou bien ça te hérisse… Le dernier Lily Haime qui m’a laissé une très très bonne impression c’est En miroir. Mais je n’ai pas tout lu parce que c’est souvent du lourd avec elle. J’ai des périodes où j’adore ça. 😉

        Aimé par 1 personne

      2. Réponse ultra complète mdrr ! je vois rien à rajouter. Et tu as raison, dans wild heart le thème très bien géré m’a mis dans la poche, mais il y a des histoires quie en traitait qui n’ont pas eu grâce à mes yeux car ce n’était pas ce que je recherchais. .Après, les personnages de WH sont plus matures que ceux dans Mathias, et n’avais pas les défauts que j’ai énoncé. Certains traits de caractère ne me revienne jamais, et ce, même dans la vraie vie…J’ai mis en pause Ma raison de vivre depuis un bon moment mdr, mais je compte le finir un jour 😉 Hopeless je ne pense pas que je le lirai. Et oui, comme beaucoup ont adoré, tu as raison, certains défauts de héros, on aime ou pas ^^ Mdr…Attends… Tu n’allais pas acheter le dernier Lily ? Donc tu laisses en plan En miroir pour un autre mdrr ? (désolée du temps, avec les partiels, je suis moins sur le blog)

        Aimé par 1 personne

      3. Je dois acheter le dernier Lily Haime mais j’attends la seconde partie (peut-être que je me ferai plaisir en version papier d’ici là). En miroir je l’ai fini. Me suis mal exprimée. Pour Ma raison de vivre… le premier est bien (selon mon vieil avis) mais le troisième nan… pas du tout.
        Pas de souci, les cours passent avant tout. C’est important.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.