Mes 5 doigts de la main !

En voilà un titre bizarre. Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas de mes fins et longs doigts graciles (mdr) tapant sur le clavier mais des livres coups de cœur auxquels je pense directement, sans réfléchir, quand on me demande un conseil. Ce sont les livres qui, quoi qu’il arrive, le resteront. Je peux apprécier un certain nombre de livres et être endiablée dessus quand ça remplit « toutes mes bonnes cases ». Mais un coup de cœur ? J’en ai 1 chaque deux ans, si je suis chanceuse. Et il se trouve qu’ils sont 5 ! Donc en 5 points, je tenterai de suffisamment vous titiller pour que vous y jetiez un œil. 

  1. Les chroniques de MacKayla Lane (suivi des Chroniques de Dani Mega O’Malley)

L’éditeur français a changé je le titre…je ne sais pas pourquoi. Mais Dani est la suite directe de Mackayla. Vraiment, ceux qui ne l’ont pas encore lu, il n’est pas trop tard pour vous de goûter à cette merveille. Je ne suis pas du genre à m’épancher sur des romans, mais celui là !! Dégainez les violons.chroniques-de-mackayla-lane-tome-1-fievre-noire-49562-264-432

  • La richesse du monde crée par l’auteure. Elle fait une revisite complète, à sa sauce des Faës, de ceux qui les combattent. Pas de vampire, pas de loups-garous, chamans, ou autre. Rien que des monstres du folklore écossais ou de son imagination. Il faut s’accrocher parfois, parce que plus vous apprendrez sur le monde, plus des informations arriveront. Et si vous passez en pensant que c’est inutile, vous serez perdu.
  • Le développement excellent des personnages. Ils sont TOUS intenses. Dans leur paroles, leur façon d’agir, de penser, de se comporter. Certains s’humanisent, d’autres s’endurcissent, et quelques uns apprennent ce que c’est que de ne plus être seul. La majorité sont mystérieux, et on une double facette. Plein de nuances, on ne sait pas qui est celui qui pourrait nous achever sans sourciller d’une balle dans la tête…Ils peuvent tous le faire.  Il n’y a pas d’enfants de choeur. Mais il y a des règles de loyauté parmi eux. Vous cherchez la définition de Badass ? Jéricho Barrons l’a crée.
  • L’écriture délicieuse de l’auteure. Je dis délicieuse, parce que je bois littéralement ce qu’écrit cette dame. Rien qu’avec son écriture, elle a su poser l’atmosphère sombre de son livre. Sa plume est à la fois alambiquée, douce, et poignante. Elle sait faire de simples mots des phrases complexes et riches. Elle sait faire frissonner, angoisser, faire le rythme cardiaque s’accélérer et rire ou pleurer. 
  • L’intrigue version fine maëstro qui se déroule sous nos yeux. Rien n’est précipité mais il n’y a pas de longueurs qui peuvent assommer. Tout est utile, tout compte. Et même quand vous pensez savoir ce qui va se passer, vous vous tromper. C’est imprévisible ! Le suspens est constant, tout le temps !
  • Une romance électrique qui donne la chair de poule. Vous pouvez rire, moi qui n’aime pas la romance, celle-ci qui éclot progressivement et qui commence véritablement par le fait que les deux personnages ne s’aiment pas et se cherchent constamment des poux, m’a vraiment collé des frissons. Les scènes quand ces deux là se tournent autour sont intenses. On sent que c’est chaud, et bestial. Le sang bout, la tension est au sommet, et puis quand la bulle crève : ascenseur émotionnel. Il n’y a pas de vulgarité. Pas de grossièreté. Pas de détails « typique bit-lit ». L’auteure ne passe pas par quatre chemins, mais elle a l’art de le dire.

2. Les chroniques de Ren

C’est un MxM du genre Fantasy. Sa réputation n’est plus à refaire.

  • Les personnages. Incontestablement, je suis tombée sous le charme de Ren. Un humain qui n’a pas la langue dans sa poche, même si elle va lui attirer des ennuis de tous les diables. Ryhad, un vampire puissant qui sait me coller des frissons. Et même les autres personnages sont attachants ou en tout casles-chroniques-de-ren-tome-1-prisonnier-727823-264-432, très intéressants. Si un personnage doit être détesté, vous le haïrez de toutes vos forces. Et s’il doit être énigmatique, vous voudrez en apprendre plus.
  • L’humour des personnages. Qui dit langue bien pendue, dit répliques cinglantes, sarcastiques, ironiques et même cyniques. Il y en a pour tous les goûts pour faire rire, sourire et pleurer de rire. Il y a toujours une affection particulière qui se crée à quelque chose qui parvient à vous faire rire. Ce livre en regorge.
  • Le monde de l’auteure. C’est du fantasy. Elle a crée un monde où il y a 6 lunes, regorgeant de multiples mystères, et un effet miroir qui obligera Ren a passer de Prisonnier, à Messager et enfin, à Guerrier.
  • La plume de l’auteure. C’est fluide, bien écrit, avec les détails qu’il faut, d’une puissance visuelle indiscutable; Certaines scènes sont si fortes que vous aurez la sensation de voir un film. D’entendre les bruits. C’est magique. Vous verrez ce que Ren voit, vous ressentirez aussi ses émotions, et vous serez captivé par cette histoire au rythme tantôt progressif, tantôt endiablé. 
  • La romance. Érotique. Voilà le qualificatif qui me vient pour déterminer cette romance chaud bouillant, qui ne dérive pas dans le vulgaire et qui ne prend pas la place de l’histoire. C’est progressif. Elle se développe bien, sans longueurs d’états d’âmes, et sans précipitations.

Rebecca Kean

  • Une héroïne froide et badass. Quand j’ai connu ce roman, j’étais en pleine découverte de la bit-lit mais j’ai vite cerné que les « héroïnes » ne sont pas vraiment badass. Ici ! Cette sorcière de guerre l’est totalement ! Elle n’est pas inhumaine pour autant, elle a une fille, elle a une vie « normale » dès que possible. Mais en tant qu’Assayim, elle ne plaisante pas quand elle se débarrasse des « problèmes ». A côté de « puissante » dans le dictionnaire, il y a Rebecca.rebecca-kean-tome-1-traquee-996663-264-432
  • Une communauté surnaturelle intéressante. On a la communauté « classique » de la bit-lit : vampires, loups-garous, muteurs, démons, chamans, nécromanciens, potionneuses, mais l’auteure y a mis sa touche personnelle, afin de parfaitement se démarquer. Cet ensemble explosif crée une histoire captivante.
  • Un fond d’histoire aux allures d’enquêtes de police. Il y a des meurtres, des viols, et d’autres actes barbares qu’il faudra que Rebecca découvre, tout en essayant de rester discrète afin que son clan ne vienne pas prendre sa tête. En général, le suspens est assez bien maintenu, on ne voit pas forcément et grossièrement le fil de l’histoire.
  • Des mystères et des tensions. Quand je parle de mystères, c’est ceux qui entourent Raphaël et Rebecca. Sur leur origine, sur la divinité que prie les sorcières de guerre, sur ce que représente Léo et tant d’autres ! On se demande aussi, comment vont évoluer certaines relations et quels rôles ont a joué certains personnages. S’ils sont alliés ou ennemis. Et ourquoi certains s’intéressent à Rebecca.
  • Une romance érotique tumultueuse. Eux aussi, ils se crêpent le chignons souvent, et nous font rire avec leurs répliques. Rebecca voit graviter autour d’elle de nombreux hommes à cause du mystère qu’elle représente, et si, ça crée des « teams » parmi les lecteurs, fort heureusement, elle n’est pas dans un doute de romance. Je vous laisse deviner à qui revient son cœur, malgré leurs prises de bec. Pas de vulgarité ni de scènes de sexe à foison !

Wild Heart

Je ne suis, ni très fan de livres contemporain, ni de romance contemporaine. Mais là; Lily Haime m’a mis dans la poche. Après, le sujet évoqué est un truc me touchant particulièrement. L’effet est relatif au lecteur. 3 points suffiront.

  • Le thème. La colère. La violence. Il y avait une justesse incroyable dans le traitement de ces deux sujets. Dans l’incompréhension de l’entourage wild-heart-918147-264-432envers ceux qui sont en colère. Dans ce que leurs émotions créent. Et dans leur difficulté à communiquer, rendant leurs sentiments et actes l’effet d’une bombe. Ce n’est pas une colère qui se calme avec une séance de tai-chi (j’ai vu un truc du genre dans un roman, j’ai halluciné), c’est une vrai colère qui ne disparaît jamais et avec laquelle, il faut juste apprendre à vivre. Elle dévore, et détruit. La colère n’a rien de supportable et de doux.
  • L’écriture. Lily Haime, je ne suis pas une fan inconditionnelle de sa plume. Elle écrit avec douceur et tristesse, merveilleusement bien, c’est vrai, mais ça ne m’ atteint que là.  Elle a su marquer avec les bons mots et atteindre comme il le faut. La litanie « es-tu en colère, Gabriel ? » qui jalonne les pages durant les réflexions de Gabriel, ont tant été ancrée dans ma tête que, même à présent, pendant que j’écris ces mots, je me les répète encore.  En colère ? EN COLERE ?
  • Les personnages. Dans le genre personnage torturé, je trouve que même Gabriel qui est le plus instable, n’a pas été poussé à l’extrême. C’est resté réel et juste. Vicky est la dose de douceur dans sa vie. Sa repentance. Et ici, les liens tissés tout autour de lui m’ont paru vrai, et sincères. Chacun d’eux ont leur histoire et gravitent comme il faut autour de Gabriel et Vicky.

5. Hunger Games

Je ne suis pas très dystopie…Mais ce livre !! Numéro 1 à mes yeux, jusqu’à présent. Inaltérable. Regardez le film aussi, vraiment.

  • L’histoire n’a pas de temps mort, pas de longueurs, on a toutes les infos qu’il faut de la manière la plus maximisée possible : le fond, le système, les personnages sont présentés de manière à ne perdre personne et à faire accrocher tout le monhunger-games-tome-1-hunger-games-337660-264-432.jpgde.
  • Pas vraiment d’humour mais des scènes qui touchent, marquent et angoisse. Je me rappelle toujours la tête que je faisais quand j’ai lu certaines parties de cette saga. Bouleversée. 
  • Des personnages humains et forts, avec leurs faiblesses, leurs craintes, leurs espoirs. Vous compatissez avec eux, vous galérez avec eux. Et quand un d’eux disparaît à cause des jeux de la faim, vous pleurez et haïssez, avec eux.
  • Une écriture séant parfaitement l’histoire. Fluide, adaptée, et très visuelle sans être du genre étouffante en détails fournis. A l’époque où j’ai lu ce livre, j’avais une sérieuse et méchante rage de dent contre les descriptions (vraiment, vous n’imaginez pas ce que Zola m’a fait endurer), mais dites vous que ce livre a su apaisé cette douleur.
  • De l’action à revendre !! Jeux de la faim vous dites ? Il y a  donc des combats. Des épreuves aussi bien physique, psychique que psychologique. L’endurance est ce qui peut vous sauver ou pas. Les affrontements sont intenses et claires. Parfois, être un gros bras ne suffit pas ! Il faut réfléchir et que le plus malin l’emporte !

Bonus : Les tomes 1 de Rebecca Kean et des Chroniques de Mac, sont les « moins bons » sur l’ensemble de la saga (le 6 aussi pour Rebecca). Si vous sautez le pas et que comme moi, vous froncez du nez au début, n’abandonnez pas, vous passeriez à côté de chouettes saga. 

Si vous voulez plus de détails, je les ai tous chroniqués, sauf Hunger Games.

Voilà. J’espère qu’au moins un de mes coups de cœur aura attirer votre œil gourmand de lecteur. Vous pouvez d’ailleurs me le dire. Ou même me faire savoir, pourquoi ça ne vous intéresse pas 😉 (tous les points de vue m’intéressent). Si vous en connaissez aussi ou ce que vous me proposez parmi vos coups de cœur, n’hésitez pas non plus ! 🙂

22 réflexions sur « Mes 5 doigts de la main ! »

      1. Merci. Bon pas avant une bonne semaine à mon avis puisque j’ai toujours les fameux cinq livres en attente… j’ai lu la moitié de Sean… et je pense recevoir deux bouquins que je suis impatiente de découvrir la semaine prochaine. ^_^

        Aimé par 1 personne

      2. Ça te fait un gros tas là, les intégrales te tiendront bien 😉 surtout Ren qui est costaud en tome unique.
        Tu m’avais déjà parlé des 2 bouquins ? J’ai pas le souvenir 🤔 c’était plutôt journée film pour moi aujourd’hui et… j’ai fini par me perdre sur le net… J’ai fait un achat qui vient définitivement de me faire me mettre en no buy dès aujourd’hui, jusqu’à ce que j’ai fini ma PAL. Ou que je réduise mes courses, chai pas encore quelle punition jvai m’infliger… Mais Faut que je purge cette dépense. Un artbook importer au Japon. J’ose même pas repenser au prix là. 😭

        Aimé par 1 personne

      3. Oh un artbook ! Ça doit en valoir la dépense quand même ^_^ allez… bon… Je te conseille de finir ta PAL et de recommencer les achats plus tard. Faut bien manger quand même.
        Je n’en ai pas parlé. J’ai acheté deux romans à Jeremy Henry… mais je ne sais pas encore quand il va les envoyer. Si tout va bien, durant la semaine prochaine… mais peut-être bien que ça arrivera après Noël. J’ai vu que Ren faisait 1500 pages 😱 euh… trois jours de lecture minimum et encore sous réserve que mes enfants soient cool 😁 et pendant les vacances, c’est pas gagné.

        Aimé par 1 personne

      4. Mdrrr vraiment, dans mon bilan futur le prix restera anonyme 😭
        C’est l’artbook de mon manga favori, mon cœur a saigné à l’idée de ne pas l’avoir.
        Je vais faire ça oui. Vu la culpabilité que je ressens, c’est pour le mieux.
        🤔 Je ne connais pas cet auteur
        Mdrrr ouii, Ren est vraiment costaud comme livre, bonne nage 😂 mais normalement, tu vas adorer 😍 (j’espère vraiment en tout cas vu que c’est un de mes coups de cœur. C’était le premier mxm que j’achetais en papier 🤧).

        Aimé par 1 personne

      5. Ne dévoile pas le prix 😉
        Ben… Je vais te déconseiller de plonger dans le monde de Jeremy Henry… absolument… euh… il y a des tas de choses que tu ne vas pas aimer du tout. Si jamais tu regardes vers ses romans, viens me trouver avant parce que certains titres ne te conviendront pas du tout même si en apparence ça pourrait coller. Vraiment, je ne voudrai pas que tu sois déçue alors qu’il écrit bien. (Je t’en avais parlé en privé il me semble sans te le citer… )
        Pour Ren, je te dirai ça assez vite parce que si je le laisse trop longtemps mariner dans ma PAL, je n’aurai pas le courage.

        Aimé par 1 personne

      6. Oh, ne t’inquiète pas, comme je te l’ai dit, les achats c’est fini. À la rigueur en janvier j’en fais 2 car yen a que j’attendais depuis très longtemps mais c’est tout. Et je pense voir de qui tu 😉
        D’accord ☺️

        Aimé par 1 personne

      7. Oui je sais et c’est justement à lui que je faisais, entre autres, référence mais quand je suis en no buy, je n’achète vraiment rien, pas de mangas etc. Donc je verrai.
        Oui, j’ai vu 😉 bonne lecture alors et merci, bon dimanche à toi aussi 😘

        Aimé par 1 personne

Répondre à aurelalala Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.