10 Fun Facts me concernant !

Genre : Féminin

Mode de création : inconnu

Je plaisante.

J’avais dit que je ferai un article sur moi, pour une fois, et pour vous permettre de mieux cerner l’étrange personnage que je suis derrière son clavier. J’me doute bien que ça n’intéresse pas grand monde, mais au moins, je l’aurai fait x).

1. J’adore lire (sans rire)

Je le met dans cet article parce que l‘amour que je porte aux livres et qui est (ultra) bénéfique pour ma vie, détruit mon horloge biologique. Je suis le genre de personne qui, quand elle trouve un livre délicieux à se mettre sous la dent, peut sereinement faire presque deux jours sans dormir afin d’enchaîner les tomes. Et ça vaut aussi bien pour les romans que pour les tomes de mangas.  Je n’ai aucun bon sens quand il s’agit de ça, même quand ma vision se floute et que je vois mon portable affiché 13h alors que j’ai commencé à lire vers 18h. Bref, ne faites pas comme moi xD.

2. Ma franchise m’attire régulièrement (tout le temps) des ennuis (très étonnant)

Je ne sais pas si c’est le contexte où j’ai grandi ni ma culture en plus de mon (terrible) caractère mais depuis enfant, je n’ai jamais eu la langue dans ma poche. Si on me provoquais, je répondais. Et si on me demande mon avis, je vais le dire cash. Imaginez les bagarres. Pourtant, même en y mettant les gants, j’ai l’impression que ça ne passe pas. Et je vous jure que dans mes chroniques, quand je n’aime pas un livre, j’y met des tonnes de couches de miel (je vois vos yeux s’agrandir).

Je ne vais pas me faire passer pour la -personne-qui-ne-ment-jamais. Mais je mens vraiment très (très) rarement. En fait, je suis le genre à me taire plutôt qu’à mentir, quitte à ce qu’il y ait un blanc dans la conversation (ça arrive constamment). Ou alors je donne une réponse qui n’en est pas une. Raison ? Je n’aime pas le mensonge.

3. Je suis une acheteuse compulsive (quelle découverte !)

Ce n’est pas que j’aime entendre le doux son que je crée en dégainant ma carte bancaire ou autre, c’est surtout que, si j’ai le (malheur) d’aller en librairie alors que des sorties que j’attendais vraiment s’y trouvent (ou pas d’ailleurs), je vais me mettre à renifler le livre (oui), sourire étrangement en le feuilletant (oui) et faire la girouette de la caisse au rayon, voir dans toute la librairie avec le(s) livre(s) en main, pour AU FINAL, dégainer ma carte. Je suis juste, (très) faible.

4. J’ai des périodes étranges de no buy

Antithèse, je sais. Le point précédant ne va pas avec celui-là mais c’est vraiment ainsi que je suis. J’ai déjà fait 6 mois, voir un an sans rien acheter (sans en souffrir). Je note juste ce qui m’intéresse (et des fois, rien ne m’intéresse) avant d’être frappée par la foudre un beau jour et de m’appauvrir (salement) d’un coup.

5. Mes envies déterminent mes lectures

Vous avez remarqué le décalage entre mes achats et mes lectures ? Bah, c’est simple : j’achète sereinement un livre dès sa sortie pour, parfois, le lire des mois, voir un an plus tard. Pourquoi ? Parce que, si ce livre est le dernier d’un coup de cœur inaltérable genre Les chroniques de Ren, je veux que le moment où je vais le lire soit parfait et que je puisse le faire d’une traite : donc mon humeur doit être au beau fixe (galère) et rien ne doit me déranger (je me coupe de tout, je ne quitte mon lit que pour uriner et encore !).

Ou encore parce que le tome suivant prendra du temps avant de sortir, alors je préfère empiler pour lire d’un coup afin de ne pas être frustrer. Regardez Ajin, j’ai les 12 tomes chez moi. J’ai « arrêté » de lire au tome 7 afin de laisser de la marge.

De plus, sur le moment un genre me fait plus envie que d’autres, alors je vais piocher dans ce que j’ai précédemment acheté pour lire et calmer ma faim, ou si y’a rien, voir ce qui peut la combler en furetant sur des sites littéraires. Du coup, la pile qui s’entasse vire Tour de Pise.

6. J’achète en occasion, j’emprunte et revend des livres

Vu que je ne suis pas (encore) riche (mdr), j’achète énormément en occasion, dès que je le peux parce que acheter un livre en excellent état pour bien moins que ce qu’il vaut en neuf, c’est : jouissif. Je peux en avoir bien plus de cette manière. Qualité et quantité réuni : oui !

Pour ce qui est des emprunts, c’est aussi bien à des amis qu’à la biblio. Notamment quand le genre n’est pas dans mes petits papiers. Ou que je suis (très) sceptique.

Je ne conserve que les livres que j’ai vraiment aimé, le reste, je préfère qu’ils me permettent d’en acheter d’autres. J’ai écoulé un stock récemment, ceci explique cela.

7. J’ai du mal avec la romance (noooon ? Vraiment ?)

Allez comprendre pourquoi, j’ai toujours fait une allergie à ce genre.

En fait, je dirai plutôt que j’ai du mal avec les héroïnes. C’est pas la romance en elle-même le problème, c’est la manière dont la fille devient un condensé de non-sens (parfois), le soucis.

Le New-Adult, que je retente de temps en temps (car je n’aime pas me fermer des portes et que mon coup de cœur avec Beautiful disaster du point de vue du garçon !(j’insiste) me pousse à en chercher d’autres pouvant me plaire), n’est vraiment pas pour moi car généralement, je m’y ennuie. Et lève plus les yeux au ciel qu’autre chose. Sinon, je ne finis jamais le livre. J’aime beaucoup Off-campus pourtant. Léger, drôle et pourtant extrêmement classique. Les filles n’y sont pas agaçantes, et l’humour a beaucoup joué.

La Bit-lit qui, au final,  est souvent de la romance mais version fantastique, sert plus de livre à galipettes parfois que de livre à fond scénarisé, aussi, n’est pas dans les genres que j’apprécie. Ce qui m’ennuie, ce n’est pas les sentiments des gens, ne me voyez pas comme une Voldemort ou je ne sais quoi. C‘est le schéma habituel et répétitif dans ses histoires qui brise mon âme et tende mes nerfs. Parfois, le fond de l’histoire est juste un prétexte pour la romance : ça, je déteste. Et le comportement de la fille. Seigneur ! La fille ! C‘est là que l’incohérence pique. Femme forte soit disant, un clin d’œil du mec alpha et c’est fini : culotte trempée, résolutions oubliées. Girouette le plus souvent, ne respectant pas ses paroles, et faible face à un homme (je ne parle pas de force physique, mais d’amour propre) : I can’t.

Ce qui me tue le plus ? Quand on prétend qu’elle est « badass » alors qu’elle se fait maîtriser en 2 temps 3 mouvements.

Okay, être « badass » me fait souvent apprécier le livre : Olina d’Accords corrompus, MacKayla Lane des Chroniques de Mac, etc.

Mais ne pas l’être ne l’empêche pas non plus : Meg de Meg Corbyn. Y’a pas plus fragile mentalement et physiquement que cette femme (vision sanglantes, toussa), mais l’auteure a su bien gérer la chose et me faire apprécier ce personnage !

Je lis énormément de romance MxM, j’adore ça, y’a qu’à voir le nombre de livres lus dedans. C’est aussi écrit par des femmes pourtant, mais là, les caractères sont…je ne sais pas…vraiment moins agaçants. Plus cohérents (y’a toujours des déboires dans certains, évidemment, mais les souvenirs de mes lectures MxM sont souvent plus favorables que celles MF).

8. Je lis (hyper) vite (selon mes amis). 

C’est surement l’une des raisons pour laquelle je n’aime pas les audiobooks (oui, j’ai essayé avant de dire que  je n’aime pas. J’essaye toujours, avant de dire que je n’aime pas un truc), bien que je conçois leur utilité (faire autre chose et s’entendre réciter une histoire), mais vraiment, depuis gamine, je n’aime pas qu’on me raconte une histoire, même quand c’était des spectacles de contes à l’école, j’avais envie de me jeter sur le conteur, lui prendre le livre des mains et poursuivre moi-même la lecture. C’était trop captivant et il marquait trop de suspense pour mon p’tit cœur. Je ne sais pas ce qui fait que je lis vite, mais 9h de lecture pour un livre de 500-600 pages, ça ne m’est arrivé qu’une fois, mon temps normal c’est 5-6h.

9. J’ai une addiction aux jeux vidéos

Dont je suis sortie, fort heureusement. Je les terminais comme des petits pains, et ce n’était jamais assez. Par ce que, oui, finir un jeu vidéo le lendemain de l’achat alors que c’est un truc d’aventure, ce n’est pas normal. Imaginez la facture en enchaînant (heureusement que j’étais enfant à l’époque et que c’était ma mère qui décidait des achats). Je me sentais toujours en pénurie, mais finir le jeu qu’un pote vous prête car il bloque à un niveau et demande votre aide, ça le fait pas non plus x) (je plaide coupable).

Vous avez entendu parler de ces êtres qui font des malaises tant ils sont concentrés sur les jeux vidéos ? Qui oublient de se nourrir si personne ne leur courre après et dont les notes peuvent être en chute libre à cause de ça ? Coucouuu c’est moi. Ma mère avait une main de fer, et j’ai heureusement pu prendre assez de distances (quand elle m’a tout confisqué et enfermé dans une boite j’ai fini par prendre conscience mdr) pour voir qu’il fallait que je lève le pied. Depuis, je n’y joue plus. Sauf occasionnellement si je vais chez des amis, et comme je ne peux pas emporter leur télé et leur play (les transport, tout ça) eh bien je me porte bien.  Mon compte bancaire aussi du coup (enfin, si on omet les livres xD).

10. Je suis une (véritable) quiche sociale

Dans la vie de tous les jours, je suis aussi douée pour parler à quelqu’un, qu’un poteau électrique l’est pour être souple. J’aime converser sur le blog pourtant, alors pourquoi en dehors, je rame ? Bah, en dehors des devoirs oraux où j’ai aucun soucis, parler avec un être humain, je sais pas le faire x). Mais c’est depuis que je vis en France, je n’avais pas vraiment ce problème avant. Je galérais un peu en Guyane mais comme là-bas, tout le monde connait tout le monde, ça disparaissait très vite. Heureusement pour moi, mes amis vivent tous en France pour leurs études aussi,  mais sachant que j’ai fait 3 ans sans vraiment parler à quelqu’un en physique dans ma fac alors que je vis en France depuis presque 4 ans, c’est bizarre X). Je le vis bien en plus mdr, très bien même. Mais j’observe plus que je ne parle, et même pour parler, je m’emmêle les pinceaux à présent. Mon esprit parle mais ma bouche ne suit pas ^^’. Les deux amies que je me suis faite ici (à la 3e année, ma mère a halluciné) sont habituées maintenant, et comme elles sont super sympa, elles m’ont pas fuient quand elle ont cerné que j’étais nulle socialement et que je n’allais pas vers les gens. Une fois ce détail dépassé et sur un sujet qui m’anime; c’hui lancée ! Call me Pipelette !

Bonus : 

Dans ces points, certains traits de caractères apparaissent : je suis impatiente la plupart du temps, je peux virer obsessionnelle pour certaines choses (j’ai eu une phase concombre, je ne voulais manger que ça, ne me demandez pas pourquoi), je suis franche (à mes risques et périls) et je préfère les personnages masculins à ceux féminins (moins niais et illogiques, plus cohérents).

Aussi, quand je n’aime pas un livre, je m’en prends toujours aux personnages, au livre son fond, ET JAMAIS, à l’auteur.  Mes chroniques peuvent faire l’effet brute de décoffrage qui n’a jamais connu l’existence du mot « douceur » mais même si c’est le cas, j’explique pourquoi. Je ne balance pas un « c’est nul » non constructif (je l’ai déjà vu sur un site et une auteure (ultra douce) avec qui j’avais discuté avait déploré ce genre de commentaire parce que ça n’aide en rien à progresser.) Je tourne beaucoup de choses en dérision aussi. Mais je le fait même avec moi-même, constamment, car je ne suis pas du tout susceptible, c’est une partie intégrante de moi.

Quand je lis, je ne cherche pas à trouver une représentation de moi dans le livre, sinon je ne lirai pas des livres où des gens appuient en souriant sur la gâchette (vraiment, lisez Gangsta). Tout ce que je demande, c’est de la cohérence. Vous allez me dire que c’est subjectif. Je vous dirai qu’à mon avis, non. Si vous agissez de manière étrange, c’est selon une ligne objective de base, qu’on peut voir « l’anormalité ». Sinon, il n’y aurait pas de « normalité ». Bref. Sans partir dans un débat, une femme « frêle » peut me plaire, tout comme je peux détester une femme (prétendument) « forte ».  Par ailleurs, je retrouve plus certains de mes traits chez les personnages masculins que ceux féminins (la tendance taquine, le franc parler insolent, le fait de se tourner en dérision, de ne pas prendre les choses au sérieux, le côté blasé aussi).

Voilààà, j’espère que ça vous a aidé à mieux me cerner. N’hésitez pas à me dire des faits vous concernant, ou à réagir sur les miens (si un truc vous a piqué, faut le dire, je suis ouverte à toute conversation :D).

18 réflexions sur « 10 Fun Facts me concernant ! »

  1. 😂😂😂 c’est génial ! Merci pour ce condensé de toi. Je déteste les mensonges aussi. Par contre, le plus souvent je ne dis rien ou je prends des pincettes.
    Et comme toi, je n’arrive pas toujours à parler aussi bien que ce que je souhaitais dire alors je m’abstiens. Pourtant, je suis très bavarde mais j’ai tellement peur de gaver les gens que je suis devenue silencieuse.

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis contente que ça t’ait plut ! Parler de moi n’est arrivé qu’à ma présentation alors jme suis dit que c’était le moment 😂 je voulais mettre des gif amusant mais je suis trop nulle pour ça 🤣 donc j’espère que c’était pas assomant. Une partisane de la vérité ouiii 😁. Moi qui pensait être « la seule » à galerer avec les mots, me voilà réconforté 🤧 je vois ce que tu veux dire, totalement par la peur de gaver, mais jte le dis : tu ne me gaves jamais ! Ne te bride pas. Si dans ton entourage tu peux pas vraiment parler, sur des groupes de lecture Facebook (genre celui de mxm-Bookmark) ya toujours une discussion, des échanges, des rires aussi et divers point de vue, donc des découvertes (j’adore ce groupe). Mes amis sont ceux que j’ai depuis l’enfance donc ils sont immunisé contre ma parlotte, et ne m’ont jamais donné la sensation d’être gavé (et ils sont plus cash que moi mdr). Donc je le répète, faut pas te brider si tu veux discuter, faut juste trouver les oreilles (ou les yeux) qui te porteront intérêt 😊

      Aimé par 1 personne

      1. Pour le moment, je t’avoue que les groupes FB, je n’y traîne pas trop ni les yeux, ni mes blablas mais je devrai y songer. 😅
        Pour le reste, difficile à trouver dans la vraie vie quand tu sors pas de chez toi mais j’ai une amie d’enfance qui me supporte assez pour passer chez moi régulièrement. Et je téléphone à ma mère… des fois, je la sens pas vraiment avec moi alors je coupe court et raccroche 🤣 . Ce qui ne m’empêche pas de blablater après avec mon homme (quand on y arrive) et de lui parler des romans que je lis. Mais disons-le, ce n est pas rigolo parce que c’est pas son truc. Mais j’ai du mal à voir le monde en rose depuis plusieurs semaines ou mois, alors j’ai l’impression d’être lunatique 😁 ce qui ne me rend pas très agréable donc s’isoler, c’est peut-être mieux. Mais merci de me rassurer ^_^

        Aimé par 1 personne

      2. 😔 Je vois bien que dans ton message tu te forces à être « positive » ou à en parler avec distances, et je suis désolée que tu connaisses cette période. Je ne sais pas quoi te dire 🤕mais s’isoler et ruminer n’aide pas à aller mieux, même si c’est seulement ça dont on a envie parfois. J’espère que ta triste phase s’achèvera bientôt, vraiment 😞 tu peux toujours m’envoyer un mail si tu veux discuter (ou pas, je te force à rien)😊. Mais en tout cas, mettre le plus de choses positives dans ta vie, ça permet d’aller mieux, si t’aime les glaces manges-en. (ça à l’air débile mais l’effet boule de neige de positif est pas mal.)

        Aimé par 1 personne

      3. Merci 😉 encore un fois ^_^ du coup, j’ai réussi à lire parce que tout de même ça joue aussi sur mon envie de lire. J’ai un article à préparer. Peut-être que ça peut t’intéresser ou peut-être que c’est trop doux. Je poste ça dans la soirée. 😘

        Aimé par 1 personne

  2. Ah moi aussi j’aimerais bien faire un article où je parle un peu de moi mais j’ai trop peur que ça n’intéresse personne ! 😂 J’ai toujours préféré les personnes franches, je supporte pas quand les personnes évitent la conversation quand il faudrait dire clairement les choses. Ça facilite tellement les choses ! J’ai aussi du mal avec la romance mais bizarrement ça passe mieux quand c’est une romance ado, sûrement parce que les scènes de galipettes sous la couette ne m’attirent pas du tout et que j’ai horreur des clichés sur les personnages féminins (et masculins) dans la romance. Quand ils sont plus jeunes ça passe tout de suite mieux ! Sinon je suis moi aussi une quiche sociale (coucou). J’ai énormément de mal à discuter avec les autres, surtout quand je me retrouve dans un groupe et que je connais quasiment personne. Mais quand je connais la personne ou quand j’ai quelque chose à dire je peux devenir très bavarde. C’est pas toujours facile mais j’ai beaucoup de choses qui m’empêchent de garder les personnes prêt de moi. Je me considère comme une très mauvaise amie. 😂 (Oh et j’aime énormément les concombres ! 😍)

    Aimé par 1 personne

    1. Mdrrr ton coucou pour quiche sociale m’a fait rire, ce groupe VIP contient plus de personnes qu’il n’en a l’air 😂
      Si tu veux en faire un article, n’hésite pas ! Même si ça m’intéresse pas TOUT le monde, ça intéressera QUAND MÊME du monde (genre moi mdr, oui jme compte pour plusieurs ) plus sérieusement, fais ce qui te plaît x)
      Merci d’apprécier ce trait de caractère tumultueux chez moi XD dommage que certains ont la moutarde leur montant au nez 😅
      Ah oui, la romance ado comme c’est plus soft ça peut aussi le faire, en effet (je pense à Lux là mdr). Les clichés ! Je les avais oublié ! Oui !! J’ai la gratèl en y pensant, c’est l’une des raisons qui me pousse à éviter ça.
      Des choses personnelles ou des traits de caractère qui font que tu as du mal à garder des gens à tes côtés ?
      Mdrrr vive les concombres 🥒😎

      Aimé par 1 personne

      1. J’en ferai un article alors, pour le mois prochain (oui parce que j’ai prévu un certains nombre d’articles pour le mois de décembre et mon calendrier est plein 😂).
        Je pense que mon caractère d’introvertie fait que j’aime passer du temps seule (non pas que j’aime pas passer du temps avec les autres, au contraire) donc du coup je pense que ça joue et j’ai aussi eu des relations compliquées avec d’autres personnes et avec lesquelles ça s’est mal passé. Même si ça date un peu maintenant, ce sont des choses qui m’ont marquées.

        Aimé par 1 personne

      2. Mdrrr d’accord, je serai là 👌😎 oh oui, je comprends, c’est pour ça que être seule ne me dérange pas du tout non plus. Parler à mon oreiller, c’est bien aussi XD
        Et tu as raison si être entouré risque de nuire à ta stabilité, vaut mieux rester seule. Les relations complexes, je les esquive comme Matrix évite des balles.
        Merci d’avoir partagé ces faits et d’avoir lu l’article 😊

        Aimé par 1 personne

  3. J’adore l’idée de ton article, tu m’as fait tellement sourire. J’ai beaucoup aimé te lire et te découvrir un peu mieux 😍.
    Je suis à peu près comme toi, sauf que je suis plus douce et hyper sensible (malheureusement) et ouiii j’ai déjà pleuré en public à cause d’un livre, la honte de ma vie 😂😂.

    Aimé par 1 personne

    1. 😂 Je suis (vraiment) contente d’avoir pu te faire sourire, le but n’était pas d’ennuyer lors de cette petite découverte de ma personne 😁aaah mais t’inquiète même si j’ai l’air plus « dure /froide » (comment tu me vois exactement mdr ?) j’ai déjà versé des larmes en lisant ou en regardant un film /anime, c’est juste qu’il faut trouver la bonne corde 😊 j’ai pas pensé à le mettre dans cet article, mais peut-être qu’en parlant de mes coups de cœur, j’aurai l’occasion de montrer qu’il y a un pti cœur sous cette tonne de… (jte laisse compléter). D’ailleurs, j’ai déjà eu le cœur brisé à la mort de deux de mes personnages favoris (dans deux saga différentes) 🤧🤧 jmen remet toujours pas 😂 quand je vivais chez ma mère j’avais droit à de ces regards consternés 😭.

      Aimé par 1 personne

      1. J’adore lire également (forcément on me dira mdr), ma franchise me pose aussi pas mal d’ennuis.. Mais je préfère me dire que les autres ont juste du mal à accepter la vérité 🙄 j’achete compulsivement.. très très souvent. Trop souvent.. Je suis étudiante en informatique donc les jeux vidéos c’est comme une seconde nature pour moi 😂 et socialement je suis aussi un peu gauche.. J’ai du mal avec les gens, et les gens ont réciproquement du mal avec moi 😳

        Aimé par 1 personne

      2. Ah oui !! Beaucoup de points en effet ! Mdrr c’est vrai, certains ont du mal avec la vérité. Ou alors on une vision de la « vérité » étriquée, il n’y a que la « leur » de valable. Aaah j’ai peu jouer sur ordi, je préférais les consoles (la wii est ce que j’appréciais le moins, mais PS3/4, Xbox, les consoles Nintendo et PSP ou vita I’m heeeere) mdrr le club VIP s’agrandit !

        Aimé par 1 personne

      3. Oui, puis certains sont sérieusement à remettre en place aussi, c’est pour ça que les gens comme nous existent je crois 😜 je préfère les jeux pc, mais j’aime la console aussi ça détend par moment

        Aimé par 1 personne

Répondre à letempodeslivres Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.