Mimic Royal Princess, tome 5

Genre : Shojo

Editeur : Doki-Doki

Résumé : mimic-royal-princess-tome-5-1068423-264-432

Ayant eu vent des desseins d’Olivier, Albert prend la décision de retourner à Morrian en incarnant plus que jamais la princesse Alexia.

À Morrian, Olivier œuvre pour récupérer sa lignée royale. Devant le tombeau de sa mère la reine, il se remémore son passé cruel, celui où il s’appelait encore Attis, le prince maudit..

 

Mon ressenti :

Ce tome, retraçant vraiment l’histoire de la naissance d’Olivier jusqu’à sa castration, montre à quel point on lui a mené la vie dure. Ainsi que sa rencontre avec Yuri, et pourquoi elle tiens tant à lui. Une romance bien impossible et amère.

De là à lui pardonner ses actions, non, on n’y arrive pas. Pas toutes, en tout cas. Mais il est plus facile de comprendre ses actes, comme envers sa mère et sa tante.

shounen-oujo-8196859

Roland semble le diriger à sa guise, donc je m’attends à un retournement imprévisible, mais pour l’instant, Olivier déploie sa tactique afin de devenir roi avec une grande maîtrise.

On a vu aussi un peu plus de Reinhpolt qui tombera des nues le pauvre quand Albert montrera qui il est vraiment, et ce dernier, ayant bien affermie sa détermination, va se lancer dans une lutte pour aider son pays, toujours ignorant du secret le concernant, alors que les étoiles ne sont pas alignées en sa faveur.

Ma note : 16/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.