Egomaniac

Genre : New-Adult

Editeur : Hugo Roman

Résumé : egomaniac-1118651-264-432.jpg

Emerie a enfin trouvé le local idéal pour abriter son cabinet de psychologie spécialisé dans les thérapies de couple. L’adresse est parfaite, à New York, sur Park Avenue, pour un loyer plutôt modique. Et tout cela pendant la période des fêtes de Noël. Elle emménage sur le champs, l’occasion est trop belle. Peut-être un peu trop justement… Son monde s’effondre lorsqu’elle découvre que ce bureau n’est pas libre du tout mais appartient à un avocat spécialisé dans les divorces, Drew Jagger. Emerie joue souvent de malchance, voilà qui le prouve encore amplement. Mais comment peut-elle se sortir de cet imbroglio ?

Lorsque Drew trouve une inconnue dans ses bureaux en travaux, son premier réflexe est de la mettre à la porte. Très vite. Mais Emerie est charmante et victime d’une escroquerie. Certes, il n’a pas grand-chose en commun avec une psychologue qui travaille à réconcilier les couples mais il pourrait se laisser attendrir.

Partager un bureau n’est pas un gros effort et ne présente pas beaucoup de risques, n’est-ce pas ?

Mon ressenti : 

Voilà mon premier roman lu de cette auteure.

Bien que je déplore un énième torse- ventre en guise de couverture, si plat soit-il, ce fut une agréable lecture.

La plume simple mais amusante de l’auteure m’ arraché des sourires et parfois des rires. J’avais des à priori sur ce New-Adult, mais heureusement, il n’y avait rien de tel.

Il y a quelques clichés, mais ils ne sont pas exacerbés ni à outrance, on peut digérer. Et les personnages sont cohérents. La fille, Emerie, surtout, est restée fidèle à sa ligne de pensée. Ce que j’ai grandement apprécié.

Le résumé ne traite qu’en surface de ce qui se trouve dans le livre, ce qui m’a fait croire que ce ne serait qu’une histoire d’amourette de bureau. Mais ce qui m’a réellement plût dans le livre, c’est la lutte de Drew pour son petit garçon. Malgré la peste immature que représente la mère de Beck.

L’auteure effleure du doigt aussi le thème de l’adoption, mais c’était amplement suffisant, avec les autres petites choses qui se trouve à l’intérieur, pour démarquer ce livre des autres New-adult très simpliste se passant en lycée/fac : le bad boy et la gentille fille studieuse qui se déchirent mais qui s’aiment.

Affinités : 

Les adeptes de romance seront surement séduits par ce livre. Et ceux qui perdent leur cheveux par le comportement illogique des filles de ce genre littéraire peuvent l’essayer aussi sans trop de crainte, Emerie n’est pas écervelée.

Ma note : 12/20

Publicités

8 réflexions sur « Egomaniac »

    1. On m’a passé ce livre, ce n’est pas le genre que j’achète. Le « torse » qui ne cesse de peupler les romans de ce genre m’en dissuade 😅 j’en suis pas fan du tout. Il est sorti ce mois ci alors je me suis dit « pourquoi pas » vu que je ne connais pas l’auteure et que je ne le paye pas 😂. C’est sans plus. Généralement si je met 12, c’est que ça m’a pas plus fait tilter que ça. À partir de 14 on peut dire que j’ai « aimé » le roman.

      Aimé par 2 personnes

      1. En même temps, si on te prête le roman, autant en profiter ^_^
        Pour les notations, tu peux considérer que si je mets 4, j’ai aimé. 4,5 j’ai adoré, 5 c’est un coup de coeur.
        En dessous, c’est aléatoire. Et comme je n’aime pas casser un roman, ça va rarement en dessous en 3 🤣. D’ailleurs, je me demande si je ne vais pas changer de système et noter sur 10.
        Mais je note : à partir de 14, c’est que c’était bien

        Aimé par 2 personnes

      2. Oui mdrr j’avais bien compris ton système, et j’avais remarqué aussi que tu allais rarement en dessous. Je pense que j’ajouterai l’explication de mon système de notation à ma présentation 🤔sinon j’en ferai une page. J’avais pas pris la peine de l’expliquer car je pensais que c’était clair 🤔

        Aimé par 1 personne

    1. Ce n’est pas une grande perte, ya plein de livres plus émoustillant à découvrir 😏 et concernant les torses, c’est pas prêt de finir 🙁😔 apparemment ça fait « vendre ». Ya même un éditeur qui a fait un sondage sous forme de commentaire pour avoir l’avis des lectrices sur ces couvertures car il disait que ses autres romances se vendaient bien plus difficilement que celles « torses ». Dans les commentaires beaucoup disaient ne pas aimer ça. Mais c’est l’un des mystères : on dit qu’on aime pas mais ça explose les ventes. C’est comme tpmp qui a beaucoup d’audience 🤔🤔

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.