Carry On

Genre : Young-adult, Fantastique, MxM
Editeur : PKJ

Résumé carry-on-851340-264-432.jpg

Simon Snow déteste cette rentrée.

Sa petite amie rompt avec lui ; son professeur préféré l’évite ; et Baz, son insupportable colocataire et ennemi juré, a disparu.

Qu’il se trouve à l’école de magie de Watford ne change pas grand-chose. Simon n’a rien, mais vraiment rien de l’Élu.

Et pourtant, il faut avancer, car la vie continue…

 

Mon ressenti : 

Il n’était pas mauvais, mais il n’était pas superbe. J’ai eu un peu de mal avec le style de l’auteur. C’est le premier livre de Rowell que je lisais alors je n’ai aucune base comparative.

J’ai vu aussi que beaucoup le comparais à Harry Potter, je ne peux pas m’avancer, je ne l’ai pas lu. Mais pour avoir vu tous les films (c’est ma saga film préférée) je trouve que c’est assez tiré par les cheveux de juger cette histoire comme étant un « copier/coller » de l’oeuvre de J.K Rowling. On peut trouver des ressemblances indéniables sur certains points, certes. Mais « copier/coller », c’est fort.

Bref.
Donc, j’ai eu un peu de mal avec le style d’écriture. C’est  pas très « fin » et c’est assez simple. Je ne sais pas trop comment m’expliquer, donc, passons.

Pour les personnages, j’ai bien aimé Baz (c’était vraiment lui, le gros plus de l’histoire), et Simon. Et c’est tout. Penny m’agaçait, bien moins que Agatha qui semblait s’évertuer à rassembler tous les défauts qu’il fallait.

Je ne vais pas m’étendre sur les autres personnages. Juste que j’ai trouvé un particulièrement pathétique ( il perd la raison pour une idéologie utopique, ceux l’ayant lu verront peut-être de qui je parle 🙂 ). 

Côté scénario, il ne s’agit pas de déception ou autre mais il était simple et prévisible. Je n’ai pas palpité lors de ma lecture, mais j’ai poursuivi pour voir la relation entre Baz et Simon. Car, croyez le ou non, j’ai compris bien avant les « pistes » , qui était le meurtrier de la mère de Baz, tout comme la manière dont il fallait se débarrasser du Humdrum. J’ai même su dès que Lucy a dit « mon garçon bouton de rose » de qui elle était la mère et par déduction, qui était son conjoint.

Et donc, sur la romance, je suis restée sur ma faim car il y avait des passages « tendresses » se comptant sur les doigt d’une main…. Sinon, j’ai souri ou rigolé un peu à certains dialogues, tant c’était assez  décoiffant.

— Baz…, murmure Snow.

Il ramasse le livre et me le donne.

Je le prends.

— Je dois te dire quelque chose, déclare-t-il.

— Quoi ?

Depuis quand avons-nous quelque chose à nous dire, lui et moi ?

— Il faut que je te parle.

Je lève le menton.

— Vas-y.

— Pas ici, répond-il en rengainant son épée. Nous n’avons pas vraiment le droit d’y être, et… ce que j’ai à te dire est plutôt d’ordre privé.

Pendant un instant – même pas un instant, juste un quart de seconde – je l’imagine me lançant : « En réalité, je suis terriblement attiré par toi. » Puis je me vois en train de lui cracher à la figure. Et ensuite, je lèche sa joue et je l’embrasse. (Parce que je suis légèrement dérangé.)

Cette dernière phrase fut la meilleure de toute pour moi. J’ai ri incroyablement fort (moi aussi, je suis légèrement dérangée). 

En conclusion :  voilà, j’ai lu, je n’ai pas détesté…mais je ne pas aimé non plus.

Affinités : 

Je pense que ce livre peut être un bon moyen, du genre léger, de commencer l’homo-romance. Bien que Aristote et Dante soit bien, bien meilleur. Il peut aussi être entre deux pauses de lecture parce qu’il se lit vite et est plutôt fun. Les amateurs de magie et d’histoires sur des adolescents, qui ne se comprennent pas, pourront apprécier.

Ma note : 10/20

Publicités

7 réflexions sur « Carry On »

  1. Alors, j’ai lu ce roman… je l’ai nécessairement comparé à Harry Potter mais pas complètement non plus. J’ai bien aimé mais j’ai été frustrée par certaines choses sous-exploitées. 🙂
    (Rien à voir – J’ai reçu In these words) 😊😂

    Aimé par 1 personne

      1. Je n’ai pas encore osé les ouvrir. J’attends que mon dernier fasse la sieste. On dirait qu’il n’a pas envie. Mais oui j’ai hâte 🙂 du rapide ! C’est clair. Trois jours entre la commande et la livraison.

        Aimé par 1 personne

  2. Une chronique assez franche.
    Je compte lire du Rainbow Rowell mais pas nécessairement celui ci car j’ai vu un peu trop d’avis mitigé et de comme tu le dis de simplicité et d’éléments pas assez approfondie. Le dialogue est franchement drôle. Hihihi !
    Je me tourne plutôt vers Fangirl et Attachement de l’auteure.

    Aimé par 1 personne

  3. Ce livre à la base et tiré de Fangirl ou l’héroïne écrit une fan fiction sur un personnage qu’elle adore un jeune sorcier nommé Simon. Et du coup Carry on est cette fan fiction. Bien sûr qu’on peut y voir des similitudes avec Harry Potter puisque c’est une fan fiction qui s’inspire de romans inventés par l’auteur qui sont similaires à Harry potter.

    Je ne suis pas sûre d’être clair, c’est une mise en abîme tout ça ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’est clair 🤔 je ne savais, merci pour l’information 😀👍 comme je l’ai dit j’ai vu des similitudes mais c’est le « copié /collé » que je trouvais exagéré 🤔

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.