Jamais plus

Genre : New Adult

Editeur : Hugo Roman

Résumé : jamais-plus-893786-264-432.jpg

Parfois, ce sont ceux qui vous aiment qui vous blessent le plus.

Lily n’a pas toujours eu la vie facile mais ça ne l’a pas empêché de travailler dur pour la vie qu’elle veut. Elle a fait un long chemin depuis la ville du Maine où elle a grandi. Diplômée du lycée, elle a déménagé à Boston et a commencé son propre business. Alors quand elle ressent quelque chose pour le charmant neurochirurgien Ryle Kincaid, tout dans la vie de Lily semble presque trop beau pour être vrai.

Ryle est sérieux, obstiné et peut-être même un peu arrogant. Il est aussi sensible, brillant et est totalement sous le charme de Lily. Et la blouse lui va à merveille. Lily ne pense qu’à lui. Mais Ryle a une aversion dérangeante pour les relations. Même si Lily devient l’exception à sa règle du « pas de rendez-vous », elle ne peut pas s’empêcher de se demander ce qui l’a fait devenir comme ça.

Des questions sur sa nouvelle relation la submergent tout comme ses pensées sur Atlas Corrigan, son premier amour et le lien au passé qu’elle a laissé derrière elle. Il était son âme sœur, son protecteur. Quand Altas réapparaît soudainement, tout ce que Lily a construit avec Ryle est menacé.

Mon ressenti :

C’est le premier livre de Collen Hoover que je lis. Et il était dans ma PAL depuis longtemps. C’est un énième avis positif MAIS très objectif qui m’a fait flancher (coucou Saiwhisper 😉 )

Le thème abordé m’a intéressé. Et en lisant ce livre, même si je n’ai, malheureusement, pas pu être touché autant que je l’escomptais, la scène de fin, je l’ai apprécié. Ainsi que la note de l’auteure.

Le problème était dans les sentiments et dans les émotions. Je ne les ressentais pas. C’est allé assez vite. Ryle qui pourtant jure n’aimer que les coups d’un soir change très vite de disquette au contact de Lily, c’est cliché (et il y a des scènes qui m’ont fait avoir les yeux ronds).

Tout va très vite dans leur relation. L’auteur fait des ellipses temporelles pour ne pas blablater vainement mais dans le fond de ce qui lie les personnages, je n’ai pas pu trouver ce que j’espérais. A part un peu de vide. Et j’ai ri  (nerveusement) à certaines parties car c’était trop cocasse pour que je n’en sois pas éberluée (ce n’étaient pas des moments humoristiques).

Ce n’est pas le seul cliché dans l’histoire mais je ne vais pas en faire une liste. L’intrigue est prévisible, tout comme la fin. Et si le début de relation avec Ryle avait sonné plus « vrai » et « authentique » à mes yeux, peut-être que j’aurai plus apprécié l’histoire. Son côté machiste, toutefois, m’a moins fait tiquer que je ne le pensais.

En personnage secondaire, j’ai apprécié Marshall. Il est décalé et amusant, à se traîner en pyjama pour avoir une bière gratuite alors qu’il roule sur l’or. Par contre, j’ai aimé le statut d’Atlas, car ça touchait du doigt autre chose d’intéressant.

Le thème de la colère noire, qui rend hagard,est un thème que j’apprécie beaucoup. Je trouve qu’il a été plutôt bien traité, mais les émotions me glissaient dessus. Je ne les pas ressentie dans mes tripes, comme certains livres. Ah, la colère, cette vieille amie…

Affinités : 

Une chose est sûr. Si l’écriture de l’auteur arrive à pénétrer votre âme (ce qui n’a pas été le cas, même si je ne reproche pas au style de l’auteur d’être très simple), eh bien les émotions des personnages pourront vous bouleversez comme il se doit.

Ma note : 11,5/20

Publicités

15 réflexions sur « Jamais plus »

  1. Je vais lire moi aussi mon premier Colleen Hoover d’ici quelques semaines et j’appréhende un peu car j’ai la même aversion que toi pour les clichés… En matière de romance, j’ai plus souvent été déçue qu’enjouée. Et pourtant, je retente ma chance occasionnellement 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Nous sommes deux à donner régulièrement une chance à ce genre. Je n’ai toujours pas trouvé chaussure à mon pied, depuis Off campus et Beautiful disaster (que j’avais quand même lu à mes « débuts »dans ce genre). Bon courage mdrr, en espérant que ta lecture ne te fasse pas grincer des dents.

      J'aime

  2. Héhé, coucou ! 😀
    C’est vrai que Ryle finit par rapidement changer d’avis, mais comme ça met plusieurs semaines avant de se concrétiser (justement ces ellipses nombreuses), cela ne m’a pas trop fait grincer des dents… Par contre, comme tu le sais, son côté macho m’a complètement fait tiquer contrairement à toi !
    Je te rejoins sur le fait que les personnages soient clichés même si, grâce à la thématique, j’ai pu passer outre. Il y a aussi le personnage d’Atlas qui m’a permis de vraiment apprécier l’histoire. Je suis ravie que son personnage et les thématiques qu’il aborde t’aient également plu !
    Dommage pour les émotions que tu n’as pas trop ressenti.^^ » Désolée, je pensais que tu aimerais plus/autant que moi. J’espère que ta prochaine lecture saura davantage te convaincre. ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, les ellipses en tout cas étaient très bienvenues. Oh non, c’était une lecture intéressante par les thèmes, c’est le plus du livre. Pas de quoi être désolée 😉Si j’avais ressenti les émotions j’aurai bien plus apprécié 😙 et comme je l’ai dit, j’ai du mal avec ce genre. Depuis que j’ai lu After(que j’ai viscéralement détesté), j’ai le NA « en grippe ».

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.