Focus sur Super Lovers

Genre : Yaoi

Edieur : Taifu Comics

Résumé du tome 1 : super-lovers-tome-1-4122283-264-432.jpg

Alors que Haru passe l’été avec sa mère, il rencontre Ren, un nouveau garçon que sa mère a adopté. S’entendre avec Ren n’est pas chose facile, et Haru a pour objectif de « civiliser » Ren avant la fin de l’été. Leur relation s’améliore lentement et Haru passe beaucoup de temps avec Ren, qui se rapproche progressivement de lui… Peuvent-ils réellement devenir une « famille » avant la fin de l’été ?

Mon ressenti : 

C’est maintenant que je commente ce magnifique yaoi. Mais il est en ma possession depuis des années.

Déjà, les dessins sont superbes ! C’est clairement ce qui m’a séduit en premier.

4.jpg

Ensuite, l’histoire toute mignonne bien que l’on puisse craindre que ça finisse par déborder dans quelque chose de sombre et d’illégal (ainsi qu’amoral), pour l’instant il n’en est rien. C’est très fraternel, les sentiments sont mis en avant.

11 (1).jpg

C’est une histoire amusante qui ne manque pas d’intérêt, mettant en scène un enfant asocial (Ren) qui a fait de son monde un jeune homme que la sensation de solitude ne quitte jamais et qui est terriblement gentil (Haru) ayant pour frère des jumeaux assez drôles : Aki ( l’explosif ) et Shima (la personnification du calme réfléchi).

4

Zoom sur le tome 5 

super-lovers-tome-5-384048-264-432Dans ce tome, Ren essaie de se détacher de Haru, d’être plus autonome, de se protéger aussi, ce qui bien évidemment, agace Haru qui ne veut pas que le petit dernier s’éloigne de lui. Sauf que, dans cette histoire, Ren souffre, et vu qu’il est accro à Haru, il n’arrive pas à s’affranchir de lui. Haru qui va de plus en plus loin dans les caresses, deviens jaloux quand Ren lui cache des choses (la venue de Natsuo) et par la même occasion, au fil du tome, il a clairement été démontré qu’il est bel et bien tordu et sadique. Son côté tordu l’empêche de voir, j’ai l’impression que tout ce qu’il fait n »a rien de fraternel, et son côté sadique, qu’il retient à grand peines, le pousse à faire certaines choses pour voir Ren dans tous ces états. Il a au moins le mérite d’être franc et de ne pas se voiler la face sur le fait qu’il ait un sérieux problème quand ça concerne Ren.

Ren en bave beaucoup avec Haru qui ne se rend pas compte que son « amour fraternel » envers le benjamin n’a rien de « fraternel » justement. 

15

Zoom sur le tome 6

super-lovers-tome-6-416584-264-432 Avec ce tome, quelques réminiscences de Haru le hantent et nous apprennent un peu plus la volonté des parents au sujet de l’adoption de Ren.

Côté couple, c’est le bazar, comme d’habitude. Ren voit sa jalousie monter en flèche à cause des femmes qui tournent autour de Haru et ce dernier ne pige toujours pas que Ren ne veut plus être traité comme un Benjamin. Au point que ça pousse ce dernier à commettre des bêtises qui seront, heureusement vite avortées ! Tout ça parce qu’il veut que Haru lui appartienne. C’est chou et naïf.

Haru est plus complexe qu’il n’y parait derrière ses sourires, et son comportement envers Ren et les autres.

46

Zoom sur le tome 10 

super-lovers-tome-10-1024800-264-432

Ce dixième était une bonne lecture ! Savant mélange de magnifiques dessins, de tendresse et de quelques scènes brûlantes.

Il y a eu une bonne dose d’humour dans ce tome. Toujours autant de convivialité. Un peu de prise de conscience du côté de Haru, une avancée des histoires personnelles des autres personnages secondaires comme Takamura ou encore Natsuo. Quelques notes de compréhension du comportement d’Akira envers Ren, ou encore de Kiyoka donc on parle peu.

Je ne sens toujours pas Kodaka. Il est bien trop curieux et fouine trop naturellement son nez dans les histoires intimes des Kaido. J’attends toujours de comprendre son but.

Ensuite, on a un chamboulement dans l’histoire qui se déroulait calmement, et je vois que j’ai eu raison de redouter le pire vu la fin ! J’ai hâte de lire le tome suivant pour savoir ce qu’il s’y passe. Si ça va impacter la vie de Haru et de ses frères.

Affinités :

En dépit du titre assez tiré par les cheveux, ce manga tout en douceur et progressif, à grand coups d’ellipses temporelles pour faire grandir Ren, saura charmer ceux aimant les beaux dessins, et les histoires tranche-de-vie qui prennent leur temps. Les histoires calmes mettant en jeu les relations entre les personnages, les liens qui les unissaient ou qui les unissent, et les sentiments qui les traversent. L’auteur ne précipite rien, et même si ça donne l’impression que ça n’avance pas, au contraire, elle sait parfaitement où elle va.

Ma note à l’intégralité : 18/20

Publicités

Une réflexion sur « Focus sur Super Lovers »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.