Lux, Tome 3 : Opale

Genre : Young-Adult, Fantastique

Éditeur : J’ai lu

Résumé : lux-tome-3-opale-813941-264-432.jpg

Si elle a été sauvée in extremis par les pouvoirs de Daemon, Katy n’est désormais plus tout à fait la même. Et il lui faudra du temps pour apprivoiser sa nouvelle nature. Néanmoins, la communauté des Luxens a des problèmes plus urgents à régler dans l’immédiat : un deuil qui fait dissension, le retour inattendu de Dawson, et la recherche d’un plan visant à tromper la surveillance de la Défense. Par ailleurs, une menace bien pire que la présence des Arums semble peser sur eux : « le Dédale ». Si cette organisation découvre ce dont Daemon et Katy sont capables, ils sont perdus…

Mon ressenti : 

Bon… Que dire ?
Pas mal de choses et pas forcément des éloges.

Commençons par les bonnes choses. Les point positifs.
Ce qui m’a plut dans ce tome est la fin car elle faisait monter l’adrénaline, voir Kate usé de ses pouvoirs, voir Dee devenir froide (je ne la supportai pas nunuche), le fait que Daemon écorche le prénom de Blake et c’est tout. C’est peu, vous en conviendrez.

Les points négatifs :
Il y a eu beaucoup de répétition de vocabulaire « au plus profond de moi », j’ai été tenté de compter mais j’ai vite déchanté ainsi que « je réprimai mes larmes », « pleurer comme un bébé », « je devenais une vrai pleurnicharde ». Ce dernier terme, je le concède. Elle a bien trop souvent eu envie/retenu/pleuré dans ce tome, et pas forcément pour des choses que je concevrai qui mérite des larmes. Des trucs bateaux qui l’ont fait me « décevoir » si je puis dire. Je ne sais pas si c’était pour accentuer la différence de personnalité entre quand elle est normal et quand elle doit se protéger mais ça m’a fait très souvent grimacé. Du coup, je retiens d’elle un souvenir de pleurnicheuse.

Ensuite, je n’ai pas ressenti le petit truc des deux premiers tomes qui m’ont fait si tant aimé cette série dans celui-ci. J’ai crus que c’était parce que j’avais vieilli mais non, en lisant les commentaires et feuilletant les anciens tomes, j’ai vu que ce n’était pas moi le soucis. Ce n’est pas à proprement parler l’histoire ou le scénario qui m’avait fait adoré cette oeuvre, c’était autre chose, je ne sais pas quoi, mais ça a disparu dans ce tome. Je ne dirai pas que c’était le fait que ça traînait en longueur car il y avait également des longueurs dans les premiers opus mais c’est clair qu’il manquait ce quelque chose de subtil à ce tome, à mon plus grand désarroi.

Oh, j’ai lu tout d’une traite (environ 6 heures alors que j’en prend généralement 4 pour finir un livre), mais c’était calme sur quasiment tout le tome. Et ce qui aurait pu porter le nom d’événement bouleversants étaient très prévisibles. Effet pétard mouillé. 

Étrangement, je n’ai pas ri dans ce tome. Je voyais les blagues mais je n’esquissai pas de sourire alors que j’adore Daemon et que c’était à lui que je devais chacun de mes éclats de rire. Mais ici non. J’ai souri à des moments inappropriés : quand quelqu’un avait envie de briser la nuque d’une personne.

SPOILER

 Ou encore quand Dawson a balancé le cadavre dans la maison de Kate. Je sais, je m’inquiète moi-même. Bref.

FIN DU SPOILER

Autre point négatif, j’ai l’impression qu’il y a des personnages inutiles, genre Ash. Elle ne fait plus grand chose, Dee aussi (elle c’était dès le début qu’elle faisait pas grand chose), Andrew pareil. Matthew on va dire que ça peut aller. La venue de l’ancien m’avait fait espérer quelque chose mais il ne se passa rien au final.

Le « plus dommage » selon moi, car c’est quand-même un roman de jeune, c’est que la tension sexuelle entre Daemon et Kate a disparut. Pfiout ! Plus rien, ils s’aiment, sont niais (enfin, Kate, Daemon est égal a lui-même possessif et provoquant) mais il n’y a plus ce que je trouvais d’excitant dans leur couple (je sais pas si c’est parce que le jeu du chat et de la souris a pris fin) ou de mignon (je pense au Noël organisé par Daemon dans le tome précédent si ma mémoire est bonne)

Oh, et le fait que Dawson soit présent n’a pas rendu cela plus trépidant ou autre. Il était plus le catalyseur de l’intrigue je dirai. A part une sorte de calme frisant l’ennui, lors de cette lecture, une colère sans nom est apparu à la venue de Blake. Je hais ce type. 

Je lirai la suite, tout ce que l’éditeur voudra traduire de cette série. Mais j’espère que ça n’aura pas le même level que ce tome car il est vraiment en-dessous des autres.

Ma note : 12/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.