In These Words, Tome 1

Genre : Yaoi, Thriller

Editeur : Taïfu Comics

Résumé 

in-these-words-1-ed-limitee-taifu.jpg

Katsuya Asano, un profiler formé aux Etats-Unis, est amené à travailler pour la police de Tokyo afin de fournir le profil d’un tueur en série qui sévit depuis plusieurs années. Grâce à son aide, l’opération est une réussite et Shinohara Keiji est enfin arrêté. Obnubilé par la personne qui est à l’origine de son arrestation, ce dernier accepte de faire des aveux complets, mais à la condition que Katsuya soit celui qui les recueille. À peine le jeune profiler vient-il d’accepter qu’il est tourmenté nuit après nuit par le même cauchemar : un homme dont il ne voit pas le visage le retient prisonnier et le torture tout en lui murmurant à l’oreille qu’il l’aime. La frontière entre rêve et réalité s’effondre alors brutalement pour lui…

Mon ressenti : 

J’ai hésité avant d’acheter ce manga…Surtout en édition limitée car c’est pas donné  ! Et encore plus quand on compte acheter les autres tomes sous le même format pour que dans la bibliothèque ça ne fasse pas moche (je l’ai acheté en version limitée, d’où la couverture différente de celle classique).

J’ai été surprise par les graphismes et le character design. Je me suis dis : c’est vraiment un manga ? C’était différent de d’habitude et en lisant les biographies des auteurs, j’ai trouvé pourquoi. Un peu de nouveauté ne fais pas de mal de toute façon et c’est si bien dessiné que même si ça a des air de B.D, ce n’est pas grave (après tout un manga est une B.D japonaise)…

Les posters mis dans l’éditions limitées sont beaux, et la reliure est bonne aussi, ça donne un air de roman plutôt que celui de manga. Déjà plusieurs bon points. Ensuite le début sous forme de narration m’a aussi beaucoup plût ! C’est rare ! j’aime les choses originales.

in-these-words-1-ed-limitee-poster-1

Bon, parlons des personnages…

Le docteur me plait beaucoup ! Son caractère notamment ! Il a une force mentale impressionnante, je trouve, pour quelqu’un qui en bave autant. Et puis il ose renvoyer des répliques cinglantes et résister alors qu’il ait bien mal, ça attise mon attention.

Concernant le tueur, je ne l’avais pas imaginé comme ça alors j’ai été un peu déçue. C’était juste l’illusion que je m’étais faite de lui qui s’est brisée… Je me suis dit : lui, un tueur ? non, il doit y avoir erreur.  A une partie je me suis demandé où étais donc le côté gore, dérangeant, hard core et malsain que j’avais tant lu comme commentaires sur divers sites où je me renseignais avant l’achat du manga.

Je suppose que c’est moi qui suis cinglée car je n’ai pas été choquée, scandalisée, écœurée, effrayée ou je ne sais quoi. Il est vrai que le tueur a une conception très particulière de l’amour mais bon, j’étais d’accord avec lui sur certains points. Ici on a à faire à un yaoi de nouveau genre j’aimerai dire. Ce n’est pas le genre comme Viewfinder où on a un personnage qui se fait violer et maltraiter mais qui va rester aux côtés de son tortionnaire quand-même (c’est ça que je trouve dérangeant et malsain moi).

Là, on est vraiment à l’intérieur d’une séquestration par un fêlé qui multiplie les viols et les tortures sur la personne qu’il dit aimer. Ladite personne réagi comme toute personne normalement constituée et est emplie de rage ou de désespoir. .

Pour couronner le tout, c’est un yaoi avec un scénario impressionnant plaçant quelques thèmes psychologiques. Vraiment, ce manga a remporté le prix de l’originalité ! Je conseille à beaucoup de personnes qui hésiteraient à sauter le pas.
ça n’a rien à voir avec le classique : je t’aime, je te fuis, je pleure, tu me rattrape, tu m’aimes aussi et hop sous la couette.

Chapeau aux auteures et hâte de lire la suite !

Affinités : 

Evidemment, ce manga s’adresse à ceux aimant le yaoi. Ceux n’étant pas des âmes sensibles, et ceux ne recherchant pas forcément de romance dans une histoire peuvent foncer.

Il y a des scènes dures, des meurtres et une atmosphère glauque et pesante dans le livre. Il ne conviendra donc pas forcément à un novice du genre. Ni à ceux un peu fleur bleu. Par contre, ceux ayant un long parcours littéraire dans ce style, apprécieront cette petite fraîcheur car le genre thriller n’est pas une chose très courante dans le yaoi.

Ma note : 18/20

14 réflexions sur « In These Words, Tome 1 »

    1. Alors tu vois, vraiment, même si c’est pas en édition limitée (ça c’est vraiment un caprice de ma part, c’était pour mon anniversaire que je me les étaient offerts, j’avais acheté les 2 tomes d’un coup ), il faut que tu les lises ! La version normale est très bien et tourne autour des 9 euros (les yaoi sont toujours plus chers que les autres genres). Mais par rapport à l’attente, vaut mieux les prendre à la sortie du tome 4 (qui n’est pas prêt de montrer le bout de son nez).

      J'aime

      1. Tu penses que le 4 sera vraiment long à venir ? Combien il y en a prévu (si tu sais) ? Vraiment – quelqu’un a parlé de ce troisième tome très attendu qui enfin allait paraître. J’ai regardé et j’ai dit… Il me le faut.

        Aimé par 1 personne

      2. Le tome 3 a pris 3 ans à paraître et dis toi que ce n’est pas l’éditeur. Car dès que les auteurs ont terminé, Taifu le publie quasiment immédiatement (façon de parler hein mdr). L’une est américaine et l’autre japonaise, elles écrivent par visio conférence, ce qui prend du temps car faut s’accorder etc. On ne sait pas combien de tomes sont prévus, ni quand paraîtra le 4. Tout ce qu’elles ont dit à la fin du 3 c’est : « on travaille sur le chapitre 17 et sur d’autres projets et on souhaite pouvoir vous présenter le tome 4 bientôt !  »
        Mdr vachement avancée hein ? Après ce que tu peux faire si vraiment tu veux le lire en 2019 c’est de lire 1 tome en faisant des pauses entre chacun pour t’habituer à l’attente 😅 mais du coup oui je pense pas que ça sortira en 2019. Après, tant qu’elles sortent un bon truc, je suis pas pressée. J’ai très bonne mémoire donc j’ai pas à relire vraiment pour enclencher un nouveau tome. Et parfois je relis pour savourer l’œuvre à nouveau. 😊

        Aimé par 1 personne

      3. D’accord. Je vais y réfléchir. Ma mémoire est très mauvaise. Je suis fatiguée depuis plusieurs mois. Donc, relire systématiquement, non. Mais parfois, c’est par envie, comme toi. D autres fois, c’est vraiment pour me souvenir. Ça revient très vite en relisant. Merci pour ces infos.

        Aimé par 1 personne

      4. Au fait, je viens de voir que Pointmanga ne facture pas les frais de port (enfin si 1 centime) donc… J’ai craqué et j’ai pris les 3 en édition limitée… 😳 😂 (Je sais je sais… Je suis complètement dingue mais je me soigne) mais je les lirai dès réception donc ça me console un peu.

        Aimé par 1 personne

      5. Eh ! c’est génial ! (ton mari va finir par vouloir ma peau mdr) en plus, ils livrent vite, donc je pourrai voir ce que tu en as pensé. Tu les a pris en édition limité en plus ! régale-toi, ils sont trop beaux. Et la couverture rigide fait top dans la bibli. Cadeau de Noël en avance x) On est toutes dingues (les livres, c’est le bien), je passe une commande (pas sur pointmanga mdr) de livre le 7 (oui, millimétré, et ce sera pas la seule commande de novembre :D).

        Aimé par 1 personne

      6. Je trouve ça bien. Mais à savoir qu’ils font les frais de port à 1 centime, je pense que je repasserai une commande bientôt. Euh… si je peux 😅 parce que là, j’ai prétexté que ce serait mon cadeau pour notre anniversaire à la fin du mois. Il a déjà eu le sien 😏

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.