Covenant, Tome 1 : Sang-mêlé

Genre : Fantastique, Young adult

Editeur : J’ai lu

Résumé : 

Sur une île au large de la Caroline du Nord vivent les hematoï, des individus au sang pur covenant-tome-1-sang-mele-971213-264-432et aux pouvoirs divins capables de maîtriser les quatre éléments. Ceux dont la lignée a connu un métissage sont contraints de choisir leur destin : intégrer le corps des Sentinelles du Covenant pour chasser les démons, leurs ennemis originels, ou être réduits à la servitude.

De retour depuis peu au Covenant pour des raisons qui lui appartiennent, Alexandria n’a pas le choix : fille d’une hématoï et d’un simple mortel, elle se doit de réussir l’examen lui permettant de devenir Sentinelle. L’institution applique une discipline de fer, et les relations entre les sang-pur et les sang-mêlé sont formellement interdites, sous peine d’exclusion, ou pire. Une règle qui pourrait être simple si Aiden, un sang-pur aux yeux couleur d’orage qu’Alex convoite depuis toujours, n’avait pas été désigné comme son entraîneur personnel…

En bonus, découvrez les origines d’Alexandria dans le préquel Démon : bienvenue au Covenant !

Mon ressenti : 

Bon…J’ai enfin fini ce livre.
Tout d’abord, je l’ai acheté parce que Lux du même auteur est une saga que j’ai vraiment apprécié, bien qu’il y ait eu des hauts et des bas. Qu’en est-il de cette série, alors ?

Eh bien tout d’abord, nous avons additionné dans ce format, le hors-série : démon, ce qui permet en fait d’avoir en détail le quotidien que menait Alexandria avant le tournant décisif qu’à pris sa vie. De la lecture en plus, moi je dis, youpi !

Ensuite, la quasi totalité du tome, il faut l’avouer, est consacrée à son entraînement et donc, à pas grand chose de très intéressant. On a par la même occasion un aperçu de la vie au Covenant mais c’est pas plus palpitant que ça.

Concernant les personnages : on a pour la plupart une esquisse de caractère sur les différents acteurs du livre, tant et si bien que pour la plupart, je les ai trouvé creux et sans intérêts. D’autres n’étaient là que pour décorer ou n’apportaient rien de concret.
D’ailleurs, les « joutes » verbales, dignes de gamine de 12 ans, que s’échangeaient Alex et Léa étaient insipides et pas très constructives, mais bon…cela ne reste que mon avis.

Si je devais à tout prix dire quels sont les personnages que j’ai « apprécié », ce serait, Aiden et Seth. Plus Seth, je crois même, par rapport à son arrogance due à son insolente toute puissance. Aiden…il n’y a pas vraiment de cause, c’est surtout parce qu’il est calme et réfléchis, et que j’aime bien ce genre de personnage généralement.

Par contre, sans hésitation, le personnage que j’ai répudié est, (roulement de tambour) : Alex ! Cette fille, est juste, un concentré de stupidité, de manque de réflexion, d’arrogance injustifiée et par dessus le marché, d’une suffisance abominable ! Elle n’écoute absolument rien et franchement, n’a rien de courageuse à mes yeux. C’est juste une écervelée téméraire/fonceuse. Et c’est bien dommage car j’aime les personnages féminins qui savent se battre, mais pas les grandes irréfléchies de ce genre.

Nul besoin de dire à quel point j’ai jubilé quand Marcus lui a mis une pâté. Ni même à quel point j’ai été (extrêmement) blasée, quand elle a plongé dans la gueule du loup (encore une fois) et n’a pas réussi a exécutée l’acte qu’elle prétendait accomplir aussi directement qu’elle ne cessait de nous le rabâcher pendant tout ce tome ! Cela m’a réellement lassée parce qu’il était clair comme l’eau de source qu’elle ne le pourrait pas, mais comme cette fille est du genre à se surestimer, et qu’elle ne réfléchi jamais, eh bien voilà, zéro suspense.

Côté scénario : franchement, je m’attendais à mieux. Je suis assez…pas déçue, non mais plutôt dubitative…je crois. Ou alors un peu déçue quand-même, car le thème de mythologie grecque étant apportée, je m’attendais à quelque chose de plus riche, peut-être. Mais là, j’ai surtout eu la sensation de lire un truc sur les vampires et les chasseurs de vampires, tout bêtement. Et donc j’ai eu l’impression que tout le plan mythologique n’était que de la poudre aux yeux !

En fait, il n’y a eu aucun suspense pour moi. Beaucoup trop de facilités ont parsemés le livre déjà, comme au tout début du livre, lorsqu’elle combat quatre démons. Il y avait une partie si facile que c’en était grotesque. Et vu la prévisibilité, on a une forte sensation de linéarité. 

Si je dois citer un passage qui m’a plût, je dirai la cérémonie funéraire que j’ai trouvé belle….C’est tout.

Bref, en somme, une lecture sympathique, pour passer le temps, rien de bien folichon, avec pas mal d’éléments que je ne digère pas forcément, mais qui ne ternissent pas totalement le tome. Je lirai le tome 2, en espérant que l’histoire s’améliore et que je serai au moins surprise une fois, comme a su le faire Lux (dans deux tomes, mais qui m’avait surprise quand-même).

Affinités :

Ce livre accomplira sa tâche pour ceux n’étant pas tatillon sur l’utilisation d’une mythologie servant plutôt de contexte que de véritable fond et qui apprécient les histoires de vampires, et de chasseurs (parce que oui, dans le fond, c’est ça). Ceux aimant le young-adult, et qui n’attendent pas forcément une intrigue solide dès le départ et apprécient les romances « impossibles ».

Ma note : 12,5/20

Publicités

2 réflexions sur « Covenant, Tome 1 : Sang-mêlé »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.